Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

Libye – On peut asservir un peuple pas son esprit par Allain Jules


Libye- On peut asservir un peuple pas son esprit

La Libye se trouve actuellement dans une situation complexe. Mais, il faut avoir à l’esprit que, un peuple conscient de sa valeur ne se laisse pas facilement asservir. Les mises en scène insipides aux Nations unies, hier, ne sont que de la poudre aux yeux, de la falsification et une tentative de légitimation d’un coup d’état détourné en révolution, hélas ratée. En 1549, le jeune Étienne de La Boétie publie, à 18 ans, un livre d’une grande érudition, Discours de la servitude volontaire ou le Contr’un, qui pose la question de savoir le pourquoi de la légitimité de toute autorité sur une population et essaye d’analyser les raisons de la soumission de celle-ci. Avec le CNT, ce n’est pas demain la veille.
Si nos stratèges militaires et autres politiques de pacotille s’étaient un tant soi peu appuyés sur les écrits de La Boétie, notamment Nicolas Sarkozy dont le dernier livre lu date probablement de Mathusalem, ils allaient comprendre qu’il ne faut pas attaquer un pays pour des besoins de gloriole personnelle et pour des pétroliers. Et dire que le siège du parti de ce soi disant président, l’UMP, est situé rue de La Boétie à Paris dans le 8e arrondissement à quelques encablures des Champs-Élysées. Mais, sait-il même qui est cet homme dont la rue porte le nom ? Bon, il a une excuse, ce fut un cancre et une histoire datant du XXVI e siècle c’est si lointain. Passons.
Toutes les révolutions de part le monde ont toujours eu leur point d’achoppement dans les capitales de ces pays. Et, lorsqu’elles pliaient, le reste du pays suivait. Les exemples sont légions. Or, en Libye, la précipitation avec laquelle les renégats avaient dit avoir pris Tripoli alors qu’aujourd’hui la grande insécurité se pose avec acuité, c’est bien la preuve qu’il n’y a jamais eu de révolution populaire. Des combats quotidiens se poursuivent dans la capitale libyenne. Le fameux CNT, dont l’illégitimité ne fait aucun doute n’est même pas capable de s’y installer. La révolution par procuration faite par la France, la Grande Bretagne et les États-Unis pour un groupuscule d’attardés mentaux et d’islamistes est une vraie mascarade comme l’a dit hier, le guide libyen.
Malgré la falsification médiatique, en Libye, loin d’une révolution, il y a plutôt une guerre civile. C’est un pied de nez aux donneurs de leçons et prédateurs qui croient que tout leur est permis, jusqu’au droit de vie et de mort sur les autres. Peu importe ceux que certains veulent imposer par la force, la réalité du terrain est là pour les mettre en face de leurs mensonges. Après 7 mois de bombardements intensifs, Bani Walid, Sirte, Murzuq, Awbari, Al Kufrah, Sebha, Ash Shati, Al Jufrah, Surt, Sawfajjin, Ghadamis, Gharyan, Ras Lanouf et bien d’autres coins de Libye sont aux mains des loyalistes. Cherchez l’erreur. Au bas mot, les loyalistes contrôlent minimum 80% du territoire libyen. Si c’était une vraie révolution, ça se saurait.
La révolution Kit-Kat ou Canada dry survenue en Libye, qui reste un drapeau tricolore hérité de la royauté tout au plus malgré les salmigondis des « grands » de ce monde et des serviles capitales africaines qui ont accepté que les renégats assassinent leurs ressortissants est une fraude pénalement condamnable. Et que dire des crimes contre l’humanité dont doivent répondre les dirigeants occidentaux si ce monde était juste ? La force heureusement, n’a jamais résolu le moindre problème. On peut asservir un peuple pas son esprit.
Misrata: selon notre informateur, des combats se déroulent actuellement entre les forces libyennes et les renégats de Benghazi. Quant on sait que certains sont entrain de se pavaner à New York…Bref, la Libye est encore largement verte. Plus dure sera la chute !
Sebha: comme à son habitude, l’OTAN a demandé aux renégats de Benghazi d’entrer dans la ville pour faire des photos, après des bombardements intensifs toute cette nuit. Attendons de voir dans deux jours ce qu’il y aura comme résultat lorsque les bombardements cesseront. Ce qui est étonnant, les renégats affirment contrôler la ville à l’exception du quartier d’al Manshiya.

Allain Jules

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,