Aller à…
RSS Feed

18 juin 2021

Syrie – Revoillà Navi Pilay et l’ONU pour sauver le peuple syrien parParallax


 

Syrie – Revoilà Navi Pillay et l’ONU pour sauver le peuple syrien.
Publié le 2 décembre 201

Comme en Libye, personne ne relève le fait que la fameuse opposition syrienne est armée. Des gens qui n’aiment pas leur pays et veulent simplement y installer le chaos avec l’aide de la soi-disant ”communauté internationale”.

Le fantôme de la Maison Blanche a envoyé son adjoint crier en Turquie que Assad devait quitter le pouvoir. Mais qui sont-ils pour exiger un changement de régime ici ou là ?

Ces Gobineau du droit d’ingérence et humanitaire quand ça leur plaît font un remake libyen et, c’est simplement scandaleux. Le Conseil des droits de l’homme (CDH) des Nations unies s’est réuni pour la 3e fois à Genève. La Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, la Sud-africaine d’origine tamoule Navanethem dit Navi Pillay estime qu’il est urgent que la Syrie rende des comptes. Bingo !

Elle a estimé que, depuis le mois de mars en Syrie, plus de 4.000 personnes ont été tuées, dont 307 enfants. Mais, évidemment, elle ne s’interroge pas sur l’instrumentalisation des enfants. Mais les “qui” sont aussi irresponsables d’entraîner des enfants dans des manifestations violentes ? Pourquoi n’évoque-t-elle pas, dans sa diatribe anti-Syrie, les morts du côté gouvernemental ?

Sur les 47 membres du Conseil, la plupart se sont prononcés en faveur de la résolution par 37 voix pour, 6 absentions et 4 voix contre – celles de Cuba, de la Russie, de l’Equateur et de la Chine. Pourvu donc que, dans ce lot, la Russie et la Chine ne se dégonflent pas comme ce fut le cas en Libye.

Marre de ces gens qui veulent par tous les moyens redessiner le monde à leur image.

La Haut Commissaire aux droits de l’homme parle d’ « échec manifeste » des autorités syriennes à« protéger ses citoyens » et appelle la communauté internationale à « prendre des mesures urgentes et efficaces pour protéger le peuple syrien ». « Si on n’y met pas un terme maintenant » avertit encore Navy Pillay, « la répression brutale » des autorités syriennes, peut plonger le pays dans « une guerre civile à part entière ».
Ces gens se foutent vraiment du monde !

0 0 votes
Évaluation de l'article
Partager

1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Plus d’histoires deLibye