Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

Al jazeera n’est pas une voix indépendante de l’Amérique par DO mais 68


Al-Jazeera n’est pas une voix indépendante de l’Amérique !

jeudi 27 octobre 2011 , par anonyme (Date de rédaction antérieure : 4 mars 2011).
Les relations entre al-Jazeera,
le Qatar, les USA et Israël

La célèbre chaîne de télévision arabe al-Jazeera fut créée le 1er novembre 1996 par le cheikh Hamad bin Khalifa Al Thani, émir du Qatar. Al-Jazeera est basée à Doha, la capitale du Qatar. C’est également le Qatar qui a hébergé le CentCom, le commandement opérationnel américain, qui a supervisé l’invasion de l’Irak en mars 2003. Sachez aussi qu’il existe un bureau commercial israélien à Doha.
Extrait d’un article de Wikipedia sur la chaîne de télévision al-Jazeera :
La chaîne Al Jazeera, dont le nom signifie littéralement « l’Île », est lancée le 1er novembre 1996, par le cheikh Hamad bin Khalifa Al Thani, émir du Qatar, et est basée à Doha au Qatar.
Voici maintenant un article du soir d’algérie que je mets ci-dessous en entier :
(je mets en gras ce qui est intéressant pour la démonstration)
Al-Qaradawi et la Coupe du monde au Qatar
Par Hassane Zerrouky le Jeudi 09 Décembre 2010
Le choix du Qatar pour organiser la Coupe du monde 2022 a été qualifié par l’ex-compagnon de route des Frères musulmans, l’Egyptien Al-Qaradawi, de « victoire des musulmans sur l’Amérique ». « L’Amérique a été battue, et le Qatar a gagné (…) Dieu merci (el hamdoulilah), c’est la première fois que nous avons battu l’Amérique » !
C’est en substance ce qu’a prononcé Al-Qaradawi dans son prêche de vendredi que l’on peut écouter sur Youtube ! Visiblement, le « cheikh » était heureux ! Reste qu’il a omis de dire – et il ne peut pas le dire sinon ses employeurs qataris le mettront dehors – que le Qatar a mis tous les moyens de son côté pour avoir le droit d’organiser cette Coupe du monde.
Zidane, Pépe Gardiola, l’entraîneur du Barça, et tant d’autres footballeurs et gens du show-biz qui ont fait la promotion du Qatar ont été payés à coups de millions de dollars par les Qataris.
Zidane, par exemple, qui a été l’ambassadeur de la candidature du Qatar, aurait reçu entre un et dix millions d’euros, une information que l’intéressé n’a pas démentie.
La promotion de la candidature qatarie comme « celle qui préserve le mieux l’environnement » est assurée par le célèbre photographe français Yann Arthus Bertrand, dont le film à grand succès La terre vue du ciel a été en partie financé par de généreux Qataris.
En résumé, en fait de « victoire des musulmans », c’est plutôt celle des pétrodollars ! Alors arrêtons de mêler la religion au football !
Plus sérieusement, Al- Qaradawi se moque des musulmans et des Arabes en particulier. Ce monsieur, qui délivre des prêches sur tout et n’importe quoi, est salarié d’Al-Jazeera, qui lui offre un temps d’antenne pour diffuser ses idées islamistes.
Mieux, il habite Doha, capitale du Qatar. Non loin de Doha, à une quarantaine de kilomètres, se trouve la base militaire El-Oudeid, principale base aérienne des Etats-Unis dans la région, et où stationnent plus de 120 chasseurs bombardiers F-16 et autres avions de guerre.
En vertu d’un pacte de défense signé en décembre 2002 entre les Etats-Unis et le Qatar, l’armée américaine dispose à travers cette base d’une puissance de projection militaire considérable sur l’ensemble du Moyen-Orient et l’Asie centrale. Et de ce fait, le Qatar est devenu un Etat de première ligne dans la stratégie guerrière américaine.
C’est à partir de la base d’El Oudeid que les Etats-Unis ont bombardé l’Irak. C’est également le Qatar qui a hébergé le CentCom, le commandement opérationnel américain, qui a supervisé l’invasion de l’Irak en mars 2003 !
Donald Rumsfeld, l’ex-chef du Pentagone sous George Bush, n’avait pas manqué d’ailleurs de saluer « l’excellente coopération entre » le Qatar et les Etats-Unis « dans la guerre contre le terrorisme ».
Quant au nombre de militaires américains stationnés au Qatar, ils seraient plus de 10 000 hommes, dont 5000 employés dans la base d’el Oudeid !
Enfin, au large de Doha, mouillent des navires de guerre dont des porte-avions. De ce fait, en cas de conflit avec l’Iran, le Qatar, qui se dit opposé à une guerre contre son puissant voisin perse, n’a en fait rien à craindre.
En plus des Marines, des chasseurs bombardiers F-16, toute une armada de missiles anti-missiles est déployée sur le territoire de ce petit émirat.
Hors USA, le Qatar est ainsi l’un des pays les mieux protégés militairement au monde.
Concluons par ce que ne savent pas les Algériens et qu’Al-Qaradawi s’est bien gardé de révéler : l’existence d’un bureau commercial israélien à Doha. Il a fallu l’offensive meurtrière israélienne contre Ghaza pour que le Qatar se décide à geler en 2009 les activités de ce bureau commercial !
Alors quand M. Al-Qaradawi nous dit que le choix du Qatar est une « victoire des musulmans contre l’Amérique », alors qu’il se tait sur l’existence de bases américaines et sur l’existence d’un pacte de défense américano-qatari, je dis que ce cheikh, accueilli comme un chef d’Etat en Algérie, serait plus avisé s’il demandait publiquement, à l’occasion d’un prêche par exemple, le démantèlement des bases américaines dans tous les pays du Golfe ! Mais il ne le fera pas car Al-Qaradawi, en religieux intelligent, fait partie de ces gens qui ne mordent jamais la main de ceux qui le nourrissent !
H. Z.

Voilà, vous connaissez maintenant l’importance des relations entre al-Jazeera et l’impérialisme américano-sioniste. Cela met un sacré bémol à l’opinion qui a généralement court comme quoi al-Jazeera serait une voie indépendante de l’Amérique et d’Israël.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,