Aller à…
RSS Feed

1 novembre 2020

Libye – Le Retour pétaradant de la résistance verte par Allain Jules


 

Libye – Le retour pétaradant de la résistance verte

Publié le4 décembre 2011

59

 

Mouammar Kadhafi

Diantre. Vous ne lirez pas ça dans les médias “meanstream”. C’est reparti pour un tour. On peut donc comprendre les renégats de benghazi qui avalisent l’installation d’une base américaine en Cyrénaïque (Est libyen) et le Conseil de sécurité de l’ONU qui approuve une résolution qui proroge sa mission en Libye de trois mois. Selon cette daube, pour aider les traîtres, à éliminer la prolifération des armes, notamment des missiles sol-air. Comment en serait-il autrement, avec des dirigeants comme Sarkozy qui ont fait du sahel, une véritable poudrière.

On se demandait où se trouvait vraiment la résistance et comment elle s’organisait. Nous avons enfin la réponse. Beaucoup de personnes se posaient la question de savoir où étaient passés les généraux de Kadhafi. Tous sont à l’étranger et cogitent sur les nouvelles stratégies et tactiques pour  virer les félons. Sur le terrain, le sourire est retrouvé.

Tripoli : La phase 1 et/ou guérilla urbaine est enclenchée. Plus un seul jour ne passera sans que la résistance harcèle les usurpateurs. Le sud de Tripoli a connu aujourd’hui de violents combats après l’organisation d’une manifestation de grande envergure. Mais que réclamaient donc la population ? Les aides sociales dont elle était habituée. Le CNT est dans tous ses états.

Tajura : Hier, à Tajura, ville située à 14 km de Tripoli, une forte explosion a détruit le plus important dépôt de carburant.

Bani Walid : c’est l’effrondement des terroristes du CNT. 37 d’entres eux ont été laminés, après une attaque fulgurante de l’armée de libération de la Libye. Les survivants ont eu juste le temps de prendre leurs pieds à leur cou, pour s’enfuir de la ville…

Tobrouk : la  ville portuaire de l’est de la côte libyenne, près de la frontière avec l’Égypte, est le théâtre depuis hier, de la chasse aux renégats de la ville. Ils sont pourchassés par  la tribu Al-Obeidi, dont était issu le général félon assassiné, Younès. Ils expulsent de la ville, tous les militants du CNT.

Misrata : des attaques sporadiques de la résistance nous sont signalés depuis deux jours dans la ville. Nous n’en savons pas trop pour l’instant mais, il faut avouer que la résistance sort peu à peu de sa torpeur. On peut les comprendre avec tout ce qu’ils ont vécu.

Seil Al-Islam: il aurait refusé de rencontrer deux membres de la CPI envoyé par le raciste Luis Moreno-Ocampo. Nous y reviendrons.

 

Évaluez c

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,