Aller à…
RSS Feed

27 octobre 2020

La chaîne ARRAI est désormais à vendre et Aïcha Gaddafi serait une cliente potentielle par les Pacifistes de Tunis


La chaîne ARRAI est désormais à vendre et Aicha Gaddafi serait une cliente potentielle.

 

Mashaan Aljbouri, le directeur de la chaîne ARRAI a enfin révélé, sur sa page Facebook personnelle [1], suite à 431 commentaires…, que c’est le gouvernement irakien qui a demandé à son homologue syrien de fermer la chaîne basée à Damas.

Les dirigeants syriens ont dû calculer qu’il valait mieux sacrifier une chaîne « indésirable » « partout » afin de desserrer un peu l’étau » qui se referme sur elle.  Le site Facebook de la chaine avait également été fermé le même jour [2]…

Mr Aljbouri, qui est toujours resté sincère, a aussi déclaré avoir contacté Aicha Gaddafi pour lui proposer d’emporter, si elle le souhaitait, la chaîne avec elle dans un autre pays…

Il s’en est suivi une avalanche de commentaires : 748 à ce jour….

Ce n’est sûrement pas l’Algérie où elle se trouve, qui acceptera un tel « hébergement ». Alors : le Niger, Zimbabwe, Vénézuela, Nicaragua, Cuba, la Bolivie, l’Ecuador ?

Rien n’est sûr, tant la Jamahiriya a énormément souffert de l’isolement (unique dans l’histoire de l’humanité et de ses guerres) en plus, peut-on émettre sur un satellite comme NILESAT (vers lequel sont orientées la grande majorité des antennes paraboliques dans le monde arabe) depuis l’Amérique Latine ou les Caraïbes ?

______________

[*] Mashan Aljbouri

http://www.facebook.com/arraichannel

[*]  Site de la chaîne ARRAI (jusqu’au 3 décembre 2011)

http://www.facebook.com/mashaanaljabouri

 

NOTRE MESSAGE DU 4 DECEMBRE

Ce n’est pas la première fois mais c’est apparemment très sérieux depuis aujourd’hui… L’écran est noir et comporte un bandeau rouge avec le logo ARRAI. Le message inscrit est: « Tamma Iqaf Bath Qana ARRAI li Asbab Harija ‘An Iradatina », c’est-à-dire « La diffusion d’ARRAI (chaîne de toutes les résistances, basée à Damas) a cessé (dans le sens que de quelqu’un ou quelque chose l’ont fait cesser) pour des raisons indépendantes de notre volonté »…

CONTEXTE

–          Il y a eu lundi dernier la Lettre de Aicha Khadafi (à l’occasion, religieuse, du 40ème jour de la mort du Guide) lue à l’écran (par le personnel de la chaîne) avec commémoration, toute la journée, des hauts faits de la Jamahiriya.

–           Depuis un mois et plus, ARRAI rapporte quotidiennement les vidéos stupéfiantes d’attaques de convois US par les organisations de la Résistance irakienne  (notamment la fameuse confrérie des Naqshabandia). Les documents audiovisuels sont clairs et montrent comment les soldats de l’occupation (dans leurs bases, les rues, sur leurs chars, au volant de camions, etc.) sont visés (systématiquement à la tête) et comment ils tombent. Du jamais vu sur toutes les autres chaînes (note : le satellite NILESAT comporte des centaines de chaînes arabophones, chacune (à quelques exceptions près) étant « la voix de son Maître », et véritable opium du peuple).

–          En dehors de cette exclusivité des retransmissions, ARRAI diffusait aussi, entre les bulletins d’informations, des archives de ces mêmes exploits de la résistance depuis les premières années de l’occupation. Le spectacle était également stupéfiant…

–          Depuis un mois et plus également, ARRAI a pris position contre le sécessionnisme (région de Salah Eddine) en Irak. Le directeur de la chaîne avait même annoncé qu’il avait reçu une proposition de plusieurs millions de dollars en échange d’une prise de position en faveur de la sécession (qui sert bien entendu les intérêts US).

–          ARRAI émet depuis Damas….

–          Damas ne va pas bien en ce moment…

HYPOTHESES

– Pressions de l’Algérie qui héberge Aicha Gaddafi

-Pressions de l’Irak, en train de négocier, à la veille du retrait officiel des troupes impérialistes à la fin du mois (présenté clairement par ARRAI comme une victoire de la Résistance), une nouvelle forme d’occupation : les contrats de « sécurité » (air, terre, mer, infrastructures, etc.), « formation » de la « faible » armée irakienne face aux « velléités » des Etats voisins…

– Pressions des USA en échange de la baisse de la pression du côté de l’« opposition » armée…

-Pressions partielles conjuguées…

 

HISTOIRE D’ARRAI…

Le logo d’ARRAI s’anime toutes les heures environ. C’est le nom arabe « Ar-Ray » qui, par une savante calligraphie, apparaît comme « Sy » (puisqu’elle est basée en Syrie). Il est surmonté d’une petite tâche rouge qui représente en fait une colombe (de la paix). Quand le logo s’anime, on voit la colombe s’envoler et siffler.

Il y a aussi une animation visuelle en noir et blanc où de grands ciseaux coupent, avec un bruit caractéristique, au ras du sol, des fils barbelés, par un temps d’orage. Soudain, les  ciseaux s’immobilisent parce qu’il y a là une grande ROSE rouge….. Et la musique exprime le ravissement devant cette beauté inattendue…

Le noir et blanc devient alors couleurs…

Alors, les ciseaux laissent la rose là et « continuent leur chemin »… Le message est très sophistiqué: c’est celui de la résistance à l’oppression qui, en laissant des graines pousser, permet à la liberté de s’épanouir.. Cette rose devient aussi le point rouge dans le logo…. C’est vraiment très très très beau…

Il y a aussi une animation où des cubes blancs et rouges recouverts de chaînes, se déplacent à gauche et à droite, en rangs, comme une armée disciplinée ou des prisonniers en-chaînés…. On entend le son des chaînes qui frappent le sol. Puis les cubes font « sauter » leurs chaînes et s’arrangent pour former géomériquement le symbole « Ar-Ray »/ »Sy ».

Les cubes représentent donc toutes les chaînes (de télévision!) en-chaînées qui avancent telles des soldats. Leur fusion finale dans le logo de ARRAI, sans chaîne, signifie donc que cette chaîne de télévision unique au monde (les téléspectateurs qui appellent le disent) « synthétise » ou remplace toutes les autres chaînes. C’est vraiment très très très recherché et réussi.

Pour plus d’information, lire la littérature des Pacifistes de Tunis

Le 7 décembre 2011.

http://tinyurl.com/5v9h9lr

 

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,