Aller à…
RSS Feed

17 septembre 2021

Mort de Kadhafi : Poutine accuse les Américains


Il a subi 3heures de torture (dont sodomisation avec un tournevis) avant d’être tué sans parler du traitement subi par son cadavre

http://www.leparisien.fr/intervention-libye/mort-de-kadhafi-poutine-accuse-les-americains-15-12-2011-1769951.php

Moscou
(Russie), mercredi soir. Vladimir Poutine s'exprimait lors d'une
séance annuelle de questions-réponses en direct à la télévision
russe.

 

Moscou (Russie), mercredi soir. Vladimir Poutine s’exprimait lors d’une séance annuelle de questions-réponses en direct à la télévision russe. | AFP PHOTO / Ria Novosti

Entre la Russie et les Etats-Unis, on ne se fait plus de cadeaux diplomatiques. Jeudi, Vladimir Poutine a accusé les forces spéciales américaines d’avoir été impliquées dans la mort de Mouammar Kadhafi. L’homme fort de la Russie s’exprimait lors d’une séance annuelle de questions-réponses en direct à la télévision russe.Alors qu’il tentait de fuir Syrte dans une colonne de véhicules blindés, le dirigeant libyen avait été tué dans des circonstances troubles quelques instants après sa capture. «Des drones, notamment américains, ont attaqué la colonne. Puis, avec leurs radios, via des forces spéciales qui n’avaient rien à faire là-bas, ils ont fait venir la soit-disant opposition et des combattants qui l’ont éliminé sans jugement et sans enquête», a affirmé le Premier ministre russe.

Par le passé, Vladimir Poutine avait qualifié de «croisade» l’opération militaire de l’Otan en Libye. Moscou estime que les frappes aériennes sortaient du cadre de la résolution de l’ONU car celle-ci ne les autorisait que pour faire respecter une zone d’exclusion aérienne et interdisait toute présence de troupes étrangères sur le sol libyen.

Peu après la mort de Kadhafi en octobre, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait déjà soulevé la question de la légalité de la frappe aérienne qui a touché le convoi du dirigeant libyen, conduisant à sa capture puis à sa mort par balles alors qu’il était prisonnier. L’Alliance atlantique avait indiqué à l’époque qu’elle ignorait que le colonel Kadhafi se trouvait à bord d’un des véhicules.

 

LeParisien.fr 

————————————————————————————–

Mieux vaut tard que jamais.  S’il s’était servi de son droit de veto au Conseil de Sécurité de l’ONU pour empêcher  ces massacres commis par l’OTAN, le bras armé de l’ONU, Kadhafi serait encore vivant…

Ginette

0 0 votes
Évaluation de l'article
Partager

2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Plus d’histoires deLibye