Aller à…
RSS Feed

23 octobre 2020

80 % des Palestiniens pour la révolution en Syrie, 80% des Tunisiens pour la Révolution en Libye… par les Pacifistes de Tunis


80% des Palestiniens pour la Révolution en Syrie. 80% des Tunisiens pour la Révolution en Libye…

 Hama Hamami, le dirigeant du parti « communiste » tunisien (PCOT) se réveille, après sept mois de bombardements pas très lointains, pour critiquer Qatar et Al-Jazeera mais pour mieux lyncher Gaddafi: « La Tunisie est auto-suffisante et dispose de ressources naturelles. Ce n’est pas une question d’argent. Un bon exemple est la Libye ; un pays riche mais où les conditions de vie étaient terribles »[1].

Hier, la chaîne syrienne Addounia TV [2], dans son émission dédiée au démontage des canulars des médias à l’encontre de la Syrie, montrait Faysal Al-Qasem, l’ex-vedette d’Al-Jazeera (émission « Al-Ittijah Al-Mou’akes » (« le point de vue opposé ») dans sa plus récente apparition (mardi dernier apparemment)(*). L’un des deux invités appuyait ses arguments (liquidationistes) de photographies visant à démontrer qu’Israël ne tuait pas les enfants…. De même source, on apprenait que 80% des Palestiniens soutiendraient la révolte en Syrie.

Si le chiffre a suscité la colère des journalistes d’Addounia, il pourrait s’approcher de la réalité si l’on tient compte de l’efficacité du lavage de cerveaux jamais réalisé dans l’histoire de l’humanité depuis la guerre contre la Libye.

En effet, la censure systématique en Tunisie (par ex. : manifestation autorisée pour les homosexuels mais interdite pour les militants tunisiens pour la paix en Libye [3] ;  images des manifestations monstres pro-Jamahiriya dans les grandes villes libyennes systématiquement non montrées dans tous les journaux télévisés et écrits de ce pays) de pair avec l’omniprésence d’Al-Jazeera (avec, pour seule « alternative », le choix entre ses pâles imitatrices : France24 Arabic, BBC Arabic, Al-Arabiya, etc.) dans  tous les recoins de la vie quotidienne (au domicile des gens, chez le coiffeur, le dentiste, au café, chez l’épicier, etc.) a permis un miracle : celui d’endormir un peuple entier. Celui-ci s’était pourtant vigoureusement levé lors de l’agression contre l’Irak et, interrogé encore aujourd’hui, il reste sur ses positions à l’égard du régime du « dictateur irakien ».

Si un sondage avait été effectué il y a quelques mois en Tunisie, il aurait sûrement donné le même résultat de 80% de Tunisiens soutenant « ath-thouwwar » (« révolutionnaires »), i.e. les agents de l’OTAN en Libye. On notera aussi que le dirigeant du PCOT déplorait aussi que la couverture d’Al-Jazeera des élections avait favorisé à 90% Ennahda, le parti islamique sorti vainqueur [1]. Ennahda est aussi connue pour avoir soutenu les « révolutionnaires » de l’OTAN en Libye…

Nous, pacifistes de Tunis, savons par expérience, qu’un minimum de discussion, ne serait-ce que dans la rue, avec nos compatriotes fait souvent brusquement basculer leur opinion prémâchée. Ainsi s’explique la raison pour laquelle on pouvait, depuis le 14 janvier, parler publiquement de tout en Tunisie sauf de la Libye [3]…

C’est cela le miracle, l’exception, accomplis par Al-Jazeera. Qui ne saisit pas ces nuances ne peut comprendre ni la guerre contre la Libye ni celle contre la Syrie. C’est cette hyper-confusion, savamment entretenue par Al-Jazeera qui a divisé et divise encore les organisations anti-impérialistes. L’une d’elle ne s’est-elle pas appuyée sur un canular d’Al-Jazeera elle-même pour lyncher médiatiquement Gaddafi en l’accusant d’avoir fait appel à une société israélienne pour la fourniture de 50 000 mercenaires « africains » ? Qui plus est, cette même organisation est allé jusqu’à mettre dans la bouche du Guide libyen sa prétendue volonté d’appliquer la méthode des généraux israéliens à Gaza aux « révolutionnaires »[4-5].

A quel saint se vouer après tout ça ?

Au Père Noel Copte ?

________________

[1] Hama Hamami (PCOT) à propos du Qatar, d’Al-Jazeera et de la Libye

http://www.tunisia-live.net/2011/12/20/tunisian-communist-leader-accuses-qatari-regime-of-being-an-enemy-to-tunisia-and-arab-world/

[2] Télévision syrienne Addounia TV (via Nilesat)

http://addounia.tv

[3]  Les Pacifistes de Tunis

http://tinyurl.com/5v9h9lr

[4] Thierry Meyssan. Le lynchage de Mouamar Kadhafi. Réseau Voltaire, 20 octobre 2011

http://www.voltairenet.org/Le-lynchage-de-Mouammar-Kadhafi

« Les médias atlantistes n’évoquent pas non plus les critiques que des organisations de la  Résistance anti-impérialiste et nous-mêmes avions formulées contre Mouammar el-Kadhafi : ses compromis récurrents avec Israël. »

[5] Canular. Gaddafi n’a jamais demandé à Israël l’envoi de « 50 000 mercenaires »«africains»( sic) comme le prétendent le Réseau Voltaire et PressTV (Iran). Tortilla con sal, 30 nov 2011.

http://www.albared.org/node/23

 

(*) Il y a une dizaine d’années, Faysal Al-Qasem, syrien, avait notamment organisé une entrevue en direct depuis Tripoli avec Mouammar Gaddafi. Ce dernier lui avait alors révélé, document brandi à l’appui, que les conclusions de la réunion du lendemain à la Ligue Arabe étaient déjà prêtes et imprimées…. Comme tant d’autres « patriotes » et « anti-impérialistes », Al-Qasem semble avoir dormi pendant les longs mois de l’agression contre la Libye. Pourquoi les téléspectateurs n’ont-ils pas eu droit à un débat « classique » avec deux intervenants aux opinions opposées: par exemple, un citoyen reconnaissant de la Jamahiriya et un autre partisan du coup d’état aérien ?

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,