Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

Moscou conteste les propos du secrétaire de l’ONU par RIA Novosti



Moscou conteste les propos du secrétaire général de l’Onu.

Les déclarations du secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon sur les actions de l’Otan en Libye tranchent manifestement avec l’avis de nombreux pays membres des Nations unies et du Conseil de sécurité, a annoncé jeudi le porte-parole de la diplomatie russe, Alexandre Loukachevitch, lors d’un point de presse à Moscou.

« Les affirmations du secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon, selon lesquelles les actions de l’Alliance en Libye étaient strictement conformes à la résolution 1973 du Conseil de sécurité, vont à l’encontre des faits et ne correspondent pas à l’opinion de nombreux pays membres de l’Onu et de son Conseil de sécurité« , a indiqué M. Loukachevitch.

Intervenant la semaine dernière devant les journalistes à New York, M. Ban Ki-moon avait déclaré que « l’opération militaire menée par les forces de l’Otan s’était strictement inscrite dans le cadre de la résolution 1973« .

Le secrétaire général des Nations unies « est le principal responsable administratif de l’organisation » et il « doit tenir compte des positions de tous les Etats-membres de l’Onu, surtout lorsqu’il s’agit des questions sensibles de l’agenda international« , a souligné le diplomate.

Pis, a-t-il fait remarquer, Moscou considère comme « cynique » la thèse selon laquelle l’opération libyenne pourrait constituer un modèle pour le règlement des crises à venir. 

M. Loukachevitch a rappelé les violations commises par les pays de l’Otan en Libye, notamment les livraisons d’armes aux rebelles libyens au mépris de l’embargo décrété par le Conseil de sécurité, l’envoi de militaires étrangers dans la zone des opérations et le non-respect des dispositions réglementant la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne au-dessus de ce pays nord-africain.

Le porte-parole a également souligné que les victimes humaines et les destructions d’ouvrages civils occasionnées par les raids aériens de l’Alliance « avaient été confirmées par de nombreux témoins et par des associations internationales de défense des droits de l’homme« .

RIA Novosti

22 décembre –

http://fr.ria.ru/world/20111222/192829539.html

 

 

2 Réponses “Moscou conteste les propos du secrétaire de l’ONU par RIA Novosti”

  1. Francenaldo Amorim
    27 décembre 2011 à 7 h 05 min

    From Libyam Free Press:
    CIA, MI6 and Mossad: Together against Syria’

    The West is doing its best to destabilize the situation in Syria, author and journalist Webster Tarpley told RT. According to him, civilians have to deal with death squads and blind terrorism, which is typical of the CIA.

    “What average Syrians of all ethnic groups say about this is that they are being shot at by snipers. People complained that there are terrorist snipers who are shooting at civilians, blind terrorism simply for the purpose of destabilizing the country. I would not call this civil war – it is a very misleading term. What you are dealing with here are death squads, you are dealing with terror commandos; this is a typical CIA method. In this case it’s a joint production of CIA, MI6, Mossad, it’s got money coming from Saudi Arabia, The United Arab Emirates and Qatar,” he explained.

    He added that Syrian society is the most tolerant society in the Middle East, the one place where all kinds of people live together in remarkable harmony, Muslims and Christians of all kinds.

    “This is a model of a peaceful coexistence of various ethnic groups. The US policy right now is to smash the Middle East according to ethnic lines,” he added.

    Assad’s rule is increasingly being called illegitimate. But the US and Europe do not seem concerned that getting rid of the Syrian president could cause even more violence, as was seen in Egypt, believes Tarpley.

    “After Libya becoming a bloodbath with 150.000 dead and now with Egypt showing what it was all along – there was no revolution there, it was a complete failure and now people are beginning to understand that. Still, Mrs Clinton and Ms Rice (sic) continue to push this bankrupt model of the colour revolution, backed up by terrorist troops – people from Al-Qaeda and the Muslim Brotherhood. There is a growing movement inside the Islamic community, which says ‘We want reconciliation, we want law and order, and we want legality’,” he said.

  2. Francenaldo Amorim
    27 décembre 2011 à 7 h 17 min

    Le peuple de la Libie, doit s´unir dans la lute contre les traites du CNT et tous les mercennaires étrangers. Le gouvern actuel, il ne represente pas la volonté du peuple libien mais si la volonté des pays neo-colonialistes Etads Unis, France et Angletaire, qui pour motifes economiques internes, leus econommies vont tràs mal, et risquent d´une faillite general du capitalism. Alors les sionnistes euro-américan, ont décidé partir pour l´ataque, creant des agitations dans les pays, qui ne s´allignebt pas avec son exploitation, coome a été les wxamples de l Íraque, Libie, Afeganiston, Cote d ívoire, et maintenant le printemp arabe, incitant les populations a sortir dans les rues, pour crér de la confusipn, pour permettre après l´ínvasion venus de l´exterieur de commandos speciaux de Al Kaeda, France, Angleterre, Quatar, etc. afin de faire tomber les governs locaux. L ´OTAN bras armé des pays assassins neo-colonialistes, a commis le crime de guerre de tuer près de 80.000 libiens….

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,