Aller à…
RSS Feed

20 octobre 2020

La Russie réitère au Conseil de Sécurité sa demande d’une enquête sur les victimes civiles de l’OTAN en Libye


La Russie réitère au Conseil de Sécurité sa demande d’une enquête sur les victimes civiles de l’OTAN en Libye

Prensa Latina


Nations Unies, 22 décembre (Prensa Latina ) – La Russie a insisté aujourd´hui au sein du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour que celui-ci enquête au plus vite sur les morts de civils causées par les bombardements de l´OTAN en Libye.

Le renouvellement de cette demande a été exprimé par le représentant permanent de la Russie à l´ONU Vitaly Churkin qui a dénoncé la campagne médiatique présentant les actions de l´OTAN en Libye comme une opération parfaite, sans victimes civiles.

Le diplomate a rappelé que la Russie n´est pas le seul pays à réitérer cette demande et que l´OTAN a outrepassé la résolution 1973 du Conseil de Sécurité qui permettait d´instaurer une zone de sécurité aérienne en Libye en mars 2011.

Churkin a également critiqué le Secrétaire Général de l´ONU, Ban Ki-moon, qui a déclaré que les agissements de l´OTAN en Libye étaient « conformes » aux préceptes de la résolution 1973 et a demandé une rectification du fonctionnaire à ce sujet.

L´accord du Conseil de Sécurité autorisait à agir contre les défenses anti-aériennes du gouvernement libyen mais pas contre d´autres objectifs, a rappelé le représentant russe dans ses déclarations aux correspondants du siège de l´ONU.

Dans son premier paragraphe le document exigeait un cessez-le-feu immédiat. « Or nous avons observé le début d´une campagne militaire qui a uilisé la puissance de feu aérienne contre des objectifs civils tels qu´universités, hôpitaux ou la télévision nationale à Trípoli. » a-t-il précisé.

Il a également insisté pour que cette enquête soit réalisée de manière rapide sans attendre des années pour éclaircir les faits.

Pour leur part les ambassadeurs des USA et de la France á l´ONU, Susan Rice et Gérard Araud respectivement, ont répondu que le thème des victimes civiles en Libye a « déjà fait l´objet d´une enquête » et que « l´actuel gouvernement en Libye n´est pas intéressé par la poursuite de l´enquête ».

Rice a déclaré que la Russie exagère sur ce thème et tente de diminuer le rôle de l´OTAN dans le pays arabe. Le français Araud a pour sa part qualifié de “diversion” l´exigence russe d´une enquête sur les victimes civiles de l´OTAN en Libye.

La campagne de bombardements de l´alliance atlantique en faveur des forces qui composent aujourd´hui un ”Conseil National de Transition” ont conduit à la chute du gouvernement de Mouamar Kadhafi, assassiné en octobre dernier après avoir été capturé vivant.

Traduction : La Revolución Vive http://www.larevolucionvive.org.ve/spip.php?article1817

Source : Prensa Latina http://www.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&amp…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,