Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

AFRIQUE :INVITATION A LA MOBILISATION POUR OBTENIR REPARATIONS


Vendredi 2 mars 2012

INVITATION A LA MOBILISATION POUR OBTENIR REPARATIONS

Par Le COFFAD

 

26 FEVRIER 1885 –  26 FEVRIER 2012

127ème anniversaire  de la Conférence de Berlin

(Dépeçage de l’Afrique au profit de l’Occident) 

Le 26 février 1885, réunies à Berlin « sur l’invitation qui leur a été adressée par le gouvernement impérial d’Allemagne, d’accord avec le gouvernement  de la République française, … » (sic !), les puissances coloniales décidèrent la colonisation, le dépeçage et l’appropriation du continent à leur profit*.

*L’intégralité de l’Acte général de cette Conférence de Berlin, et celle de la Bulle papale du 08 janvier 1454 et également celle du Code Noir de Louis XIV de 1685 sont reproduites dans l’ouvrage intitulé « Le Péché du Pape contre l’Afrique » (Jésus-Christ outragé, l’Afrique courroucée), Assani FASSASSI, éd. Al qalam, Paris, 2002.  

Après la Bulle du Pape et le Code Noir, cet Acte général de la Conférence de Berlin vient compléter et clore le trio des Ecritures  et Textes fondamentaux par lesquels et avec lesquels l’Europe a engagé et scellé la vie et le sort de l’Afrique et des Africains dans l’abîme. Ces trois Textes (la Bulle, le Code Noir et l’Acte de la Conférence de Berlin) constituent le socle des tragédies et malheurs de tous ordres que subissent l’Afrique et les Africains depuis le XVème siècle. 

Pour commémorer ce triste anniversaire,

Pour trouver ensemble les moyens adéquats pour obtenir réparations morales et/ou matérielles (au titre de la colonisation, au titre de la Traite négrière transatlantique –LE YOVODAH, les déportations massives des Africains), nous vous invitons, où que vous êtes, à vous mobiliser et à organiser des débats.

Le COFFAD continue d’organiser, à cet effet, des journées de mobilisation jusqu’au 10 mai 2012. 

En effet, la France a fixé le 10 MAI comme jour des « mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions», sur la proposition du comité pour la mémoire de l’esclavage, en référence à la date de l’adoption en dernière lecture par le Sénat de la loi du 21 mai 2001.

« Aujourd’hui, agissons ensemble pour que nos enfants n’aient pas à réclamer demain ce que nous réclamons aujourd’hui ».

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,