Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

L’Onu prudente sur les circonstances de la mort de Kadhafi


L’ONU cherche, comme toujours, à faire porter le chapeau à d’autres. L’ONU a une grande part de responsabilité dans le massacre du Guide, dans celui de 70000 Libyens, dans la destruction des infrastructures, dans le carnage contre les populations noires, au même titre que le CNT/OTAN.

Ginette

—————————————————–

L’Onu prudente sur les circonstances de la mort de Kadhafi

par Al Oufok

 

samedi 3 mars 2012, par La Rédaction

Les Nations unies n’ont pas été en mesure d’établir les circonstances exactes de la mort de Mouammar Kadhafi après sa capture près de la ville de Syrte le 20 octobre dernier et ne peuvent dire s’il s’agissait d’un assassinat, selon un rapport rendu public vendredi à Genève.
Dans ce rapport de 200 pages, la commission de l’Onu sur les crimes de guerre et les violations des droits de l’homme en Libye, mise en place en mars 2011, déclare n’avoir recueilli que des récits de seconde main et contradictoires qui ne permettent pas de déterminer avec certitude comment est mort l’ancien « Guide » libyen.
Selon certaines sources, Kadhafi, capturé blessé mais vivant, a été tué d’une balle dans la tête par un combattant rebelle alors qu’il se trouvait dans une ambulance.
« La commission est dans l’incapacité de confirmer que la mort de Mouammar Kadhafi relève d’un assassinat extra-judiciaire et elle juge nécessaire un complément d’enquête », souligne le rapport qui va être discuté ces prochaines semaines au Conseil des droits de l’homme de l’Onu.
Kadhafi et son fils Moutassim qui tentaient de fuir dans un convoi de vingt véhicules la ville de Syrte ont été stoppés par une attaque de missile de l’Otan et les tirs des forces rebelles.
Le convoi transportait environ 200 hommes armés ainsi que plusieurs femmes et enfants.
Réfugié avec quelques-uns de ses partisans dans une maison cernée par les rebelles, Kadhafi voulait apparemment résister sur place. Finalement, son fils Moutassim l’aurait convaincu de tenter de s’échapper en rejoignant les voitures du convoi encore intactes, poursuit le rapport.
Le groupe d’une vingtaine de combattants a cherché à échapper à ses poursuivants en rampant sur le sable et a atteint deux canalisations en contrebas d’une route, où il s’est établi en position de défense.
Un des soldats de Kadhafi a alors lancé une grenade en direction des rebelles qui approchaient sur la route mais cette grenade a heurté un mur de ciment, retombant juste devant le « Guide ».
L’ancien dirigeant libyen a été blessé par des éclats de cette grenade et son ministre de la Défense, Aboubakr Younis, a été tué.
« Kadhafi a été blessé par des éclats qui ont déchiqueté son gilet pare-balles. Il était assis sur le sol, hébété, sous le choc, du sang coulait de sa tempe droite. C’est alors que quelqu’un dans le groupe a agité un turban blanc en signe de reddition », précise le rapport.
Le document précise que les deux camps ont commis des crimes de guerre pendant le conflit et ajoute que des assassinats, des actes de pillage et de torture se sont poursuivis sous le nouveau régime.

(02 mars 2012 – Avec les agences de presse)


Une réponse “L’Onu prudente sur les circonstances de la mort de Kadhafi”

  1. Francenaldo Amorim
    3 mars 2012 à 16 h 47 min

    L´ONU n´a aucune crédibilité devant l’opinion mondiale sérieuse. Ils passent par des exécuteurs d´ordres des sionnistes euro-américans. C´est honteux et terrible, ce qu´ils ont laissé faire avec la Lybie. Même quíls se sont aperçu du crime de l ´OTAN, quand ils ont passé à faire une mission militaire qui n’a pas éte autorisé,c´était leur devoir de faire arrêter les bombardements immediatement, et obliger les partis à faire un référendum populaire, pour choisir le type de gouvernement. Mais ça ce n´était pas l´intention des sionistes euro-américans, parce que qu´íls savaient que la grande majorité de la population approuvait le système politique de la  » Jamahirya socialiste » . Les Libyens étaient fiers de son gouvernement, qui a coloqué la Lybie dans le top de  » IDH » indece de desenvolvement humain » de toute l´Afrique et même de beaucoup de pays de l´Amérique et Europe. La Libye était um bon exemple, pour le monde, et ne pouvait pas continuer à rester debout pour les sionistes, et pour les pays des émirs et rois du golfe arabique.
    L ´ONU doit être fermé ou alors sortir du territoire américan, et se placer indépendant de toutes les pays impérialistes et de la mauvaise et meurtrière influence sioniste, pour récuperer sa crédibilité de nouveau.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,