Aller à…
RSS Feed

2 juin 2020

Appel pour les réparations dues pour l’esclavage par le CRAN : une imposture ?


A.R.M.A.D.A
Agir pour les Réparations Maintenant  pour les Africains et Descendants d’Africains
[email protected]
Je palpe donc je suis. Réparations ou ré-imposture ?

Une belle brochette du parti des nantis signe un appel pour des réparations dues au titre de l’esclavage, qui a fabuleusement enrichi les uns et appauvri les autres.
Mais qui sont donc ces nouveaux convertis, se réclamant de la mémoire des noirs sans jamais avoir été élus pour cela ?
Il s’agit de nous fermer la bouche et de nous livrer pieds et poings liés aux intérêts néo-esclavagistes, tout en augmentant le ressentiment des gens qui ne se croient redevables en rien aux Africains et descendants d’Africains. C’est un piège !

Lors de sa création, en 2006, l’association ARMADA était seule à défendre le principe des réparations dues au titre de l’esclavage atlantique et de la traite négrière, dans la continuité des conclusions de la conférence de Durban, en 2001. 6 ans plus tard, nous avons la surprise de voir nos arguments repris de façon tout à fait officielle dans Le Monde par un appel initié par le CRAN.

Parmi les « premiers signataires », se trouvent les gens qui défendaient à l’époque la thèse de négation du Méga-Crime Contre l’Humanité d’un Pétré Grenouilleau, : il n’y a rien de spécifiquement français dans la traite négrière et l’esclavage de la période coloniale, parce que les traites négrières existent depuis l’Antiquité, concernent tous les peuples, et ont été encouragées, favorisées et/ou pratiquées par les Africains eux-mêmes. Cette thèse négationniste/négrophobe avait été validée par un prix spécial du Sénat…

La liste intégrale des signataires se trouve sur le site du CRAN. Voir aussi Le Monde, 12 octobre 2012, http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/10/12/appel-pour-un-debat-national-sur-les-reparations-liees-a-lesclavage_1774364_3232.html)

Si, parmi ces premiers signataires, figurent des gens tout à fait honorables, il faut remarquer la  kyrielle de gens dont la sincérité est forcément douteuse et qui sont les véritables maîtres de cette manœuvre d’imposture…

Quels sont les autres combats des « premiers signataires », qui donnent sa couleur idéologique à leur imposture ?
– des militants sionistes
– des militants pour le mariage gay
– des complices du renversement de Laurent Gbagbo par un coup d’état en Côte d’Ivoire puis de la dévastation de la Libye, deux pays contribuant à une Afrique indépendante
– des descendants d’Africains acceptant des prébendes des deux premières catégories et participant activement sous l’égide des békés, la classe esclavagiste, à la répression syndicale en Guadeloupe ainsi qu’au procès intenté pour racisme à Ghislaine Joachim Arnaud porte-parole du Collectif du 5 février (K5F) leader du mouvement social de 2009 en Martinique…

Rappelons que tous ces gens font partie du Cabinet Noir créé par Nicolas Sarkozy et qui a officié pendant les 10 ans marquant sa présence à la tête du pouvoir successivement comme ministre de l’intérieur puis comme  président de la république…

Quel est le résultat escompté de l’imposture organisée par les « premiers signataires », qui émargent au budget de l’Etat ?
– Acheter quelques consciences de descendants d’Africains souhaitant gagner une respectabilité et améliorer leur train de vie, en leur confiant des responsabilités dans la commission qui sera financée pour étudier le dossier des réparations
– Enrôler des descendants d’Africains malgré eux dans des mouvances qui leur répugnent massivement: sionisme et légalisation du mariage homosexuel, les deux sujets apparaissant indissociables, si l’on en juge par la liste où se retrouvent fièrement les « premiers signataires »
– Aggraver l’incompréhension envers les descendants d’Africains. En effet, les descendants d’Africains pourraient être massivement considérés comme pro-sionistes, pro-dissolution de la famille, et en outre, quémandeurs agressifs de privilèges communautaires agréés par les deux premières catégories.

Quelle est la logique profonde des membres du gouvernement qui commanditent cette action perverse?
a. Acheter les Antillais, les Guyanais et les Réunionnais
Le gouvernement  Hollande n’a gagné les élections que parce qu’il constituait un rempart hétérogène contre la réélection de Sarkozy. Il le sait, et il sait que pour ne pas perdre les prochaines élections, il a besoin du soutien massif des Antillais, des Guyanais et des Réunionnais chez qui la mémoire de l’esclavage est vive et qui pèsent d’un poids électoral déterminant.
b. Acheter les intellectuels africains
Au moment où Fabius se prépare à réitérer au Mali une opération comparable au coup d’état en Côte d’Ivoire et à la destruction de la Libye, afin de reprendre le contrôle des richesses de ces pays, il a besoin que les intellectuels africains se laissent berner par un écran de fumée. Le discours paternaliste de Hollande au Congo signe l’hypocrisie du gouvernement.

Comment contrer ces manœuvres machiavéliques ?
1. Rappeler la haute valeur spirituelle de la notion de Réparation : il ne s’agit pas de demander des privilèges pour les uns, qui s’arrogeraient un statut protégé de « victimes » ! Et encore moins de Repentance ! Il s’agit d’établir enfin la Justice !  Des réparations bien conçues, c’est-à-dire politiques, économiques, financières, morales, culturelles, sociales et spirituelles permettront aux Africains de développer l’emploi dans leurs pays, aux Français dans le leur, et aux descendants d’Africains de choisir sans chantage colonial leur destin

2. Favoriser la pratique de la Réparation par des investissements pour le développement autocentré de l’Afrique et des anciennes colonies françaises, à qui reste dénié le droit à l’autodétermination. Nul besoin de commission parachutée où la réparation consistera à payer grassement quelques élites noires auto-proclamées : les kounichettes du système colonial. C’est aux Africains et descendants d’Africains d’élaborer collectivement et de défendre des modalités de réparations qui soient justes, nécessaires, et profitables pour tous, concrétisés en projets simples, précis. Pour les DOM, le LKP, duquel il faut sans cesse rappeler le martyre de J. BINO, est l’organe naturel qui porte ces revendications. Partout, c’est des comités de base, issus de la résistance locale, que doivent partir les projets.

3. Exemple de réparation réussie: dans l’affaire Guerlain grâce à l’action de boycott collectif durant plusieurs mois Jean-paul Guerlain a été interdit de travailler pour Guerlain et LVMH a affecté en 2011 une subvention de 150.OOO euros à l’hôpital Robert Debré pour  la recherche contre la drépanocytose, maladie grave touchant tous les habitants des pays chauds, notamment les Africains et descendants d’Africains; de plus a été obtenu l’octroi d’une dotation financière pour les études à Sciences Po de 3 Africains et descendants d’Africains chaque année durant un cycle complet de 5 ans…

4. Exemple de réparation à mettre en pratique : Dans l’immédiat Instaurer intégralement la continuité territoriale pour tout l’Outre Mer en appliquant les principes de péréquation tarifaire sur le prix des communications téléphoniques (fixe et portable), les transports des personnes et des biens; en appliquant la législation la plus favorable pour les populations en matière économique, sociale et politique ; en faisant respecter les droits civiques et les droits humains en général en premier chef par le respect de tous les accords de fin de conflit signés en 2009 lors des mouvements sociaux ayant secoué tout l’Outre Mer…

5. Décréter comme jour férié et chômé le 10 mai, jour où la France en 2001 a reconnu officiellement devant son Parlement  le crime contre l’humanité commis contre les Africains et les descendants d’Africains.

6. Créer un Centre culturel Noir des Africains et Afro-Descendants à Paris  afin de rééquilibrer la politique culturelle de subventions à des projets communautaristes; la représentation culturelle de la civilisation africaine proprement dite et des apports noirs aux inventions scientifiques et aux exploits collectifs et individuels de l’ère moderne, étant dramatiquement sacrifiés dans les programmes institutionnels.
7. Une perspective commune pour tous, réenraciner l’éducation civique : élaboration de programmes basés sur les valeurs traditionnelles et communes à toutes les sociétés libres : respect actif de chaque tradition, Refus de la castration mentale collective par la promotion officielle de l’homosexualité, visant à écarter la jeunesse de tout combat politique d’envergure, et qui débouchera sur la criminalisation de toutes les religions sauf une…
Dans cette mobilisation la jeunesse est lucide et véhémente. Son droit à la dignité doit être stimulé et soutenu afin qu’il agisse comme un anti-corps au processus d’empoisonnement moral que nous subissons tous. Les jeunes Africains et descendants d’Africains, riches des principes spirituels de leurs familles, sont l’avant-garde de la résistance à l’imposture. Non, ils ne se laisseront pas acheter !

ARMADA allume les anti-brouillards pour tous.
[email protected]
Paris le 23 octobre 2012

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,