Aller à…
RSS Feed

5 décembre 2020

Gaddafi fait encore trembler les élites pro-impérialistes du Maroc et de Tunisie


 

Gaddafi fait encore trembler les élites pro-impérialistes du Maroc et de Tunisie

Posted: 2012/09/15
From: Mathaba
Source: Hans Cany (etoilenoire.hautetfort.com)
Même «mort», Gaddafi fait encore peur aux élites pro-impérialistes gouvernant le Maroc et la Tunisie. Analyse comparée d’un non-dit officiel 

Algeria-ISP a récemment publié une dépêche qui confirme cette forme de censure très rare illustrant parfaitement ce fascisme démocratique, doux et pourtant totalitaire, lequel s’est récemment installé en lieu et place de régimes ouvertement autoritaires: « Les autorités marocaines empêchent les Algériens de rentrer les drapeaux Libyens de la Jamahiriya verts et les photos du guide Kadhafi » [1].En effet, c’est exactement ce qui se passe en Tunisie, comme un article récent le soulignait [2]: « En Tunisie, on peut parler de tout sauf d’une seule chose : de la Jamahiriya libyenne. Le seul livre interdit en Tunisie est le Livre Vert (Troisième Théorie Universelle), interdit tant par le régime précédent que le présent. Bref, la ««démocratie»» revendiquée n’est qu’un leurre [2-13]. Il y a environ 150 partis officiellement reconnus mais tout parti s’inspirant de la démocratie directe, telle qu’illustrée dans le Livre Vert, est refusé officiellement, sans qu’aucune justification ne soit donnée par les Autorités tunisiennes. Nous en avons fait l’expérience [2-14] »

Ousama Barka, le Pacifiste de Tunis qui a sauvé la vie à Moncef Marzouki (président de la Tunisie)

Pour rappel, la conférence de légistes internationaux qui s’est tenue à l’hôtel Ibis à Tunis, le 10 mars dernier, avait été, après un déménagement de dernière minute imposé par l’Etat «démocratique» tunisien (la réunion avait été programmée à l’hôtel Diplomat, bien plus connu et prestigieux), encadrée par des agents de la police qui contrôlaient les entrées et sorties des participants [3 et 4]. Toute la journée, le pacifiste Ousama était resté très contrarié parce que ces flics de Marzouki, dont il avait pourtant sauvé la vie (de ce dernier), l’empêchaient physiquement d’arborer son drapeau vert, exactement comme dans le cas de nos camarades algériens [1 et 5].

Cette censure est typique des Etats réactionnaires arabes au vernis « démocratique » techniquement « validé » par leurs maîtres qui ont bombardé la Libye pendant 7 mois. Si les milices du CNT/OTAN en Libye affirment ouvertement pourquoi elles interdisent toute manifestation du drapeau vert, sa censure dans des pays comme le Maroc et la Tunisie relève alors de ce que les psychanalystes appellent un « non-dit ». Ainsi, il faut croire que même « mort » (selon la « version officielle » imposée au monde)[6], Gaddafi fait encore trembler ses ignobles agresseurs et veules fossoyeurs [7]…

Le Livre Vert, haut et fort (Garde Verte). Par Hans Cany (etoilenoire.hautetfort.com)

Sources

1. Libye – Les autorités Marocaines empêchent les supporteurs Algériens de rentrer les drapeaux Libyens de la Jamahiriya verts et les photos du guide Kadhafi. 9 sept. 2012

http://www.algeria-isp.com/actualites/politique-libye/201209-A11429/libye-les-autorites-marocaines-empechent-les-supporteurs-algeriens-rentrer-les-drapeaux-libyens-jamahiriya-verts-les-photos-guide-kadhafi.html

2. L’humiliation en direct d’un traître: Abdessalam Jalloud, «n°2 du régime du colonel Gaddafi»(sic). Par Les Pacifistes de Tunis, 10 sept. 2012

http://www.mathaba.net/news/?x=631359

2-13. Une escroquerie dénommée “démocratie”. Par Jean-Paul Pougala, 30 juin 2012

http://tsimokagasikara.wordpress.com/2012/06/30/une-escroquerie-denommee-democratie-de-jean-paul-pougala/

2-14. Annonce du projet de formation du Hezb El-Jamahiry (parti jamahirien de la démocratie directe) à Tunis, connu aussi sous l’acronyme “MAJT” (Al-Mouta’mar Min Ajli Al-Jamahiriya At-Tounisiya). Prononcer “Majd”. Les Pacifistes de Tunis, 17 avril 2012

http://lavoixdelalibye.com/?p=4418

3. Conférence de Tunis, 10 Mars 2012 : « Les Libyens sous l’autorité des milices et bandes armées ». Communiqué final du Comité International des Juristes Pour la Défense des Libyens Opprimés et Exilés. 13 mars 2012

http://stcom.net/news/?p=8254

4. Tunis Conference, March 10, 2012: « The Libyans under the authority of militias and armed gangs ». Final Communiqué of the International Committee of Lawyers in Defense of Oppressed Libyans and Exiles. 18 mar 2012

http://www.mathaba.net/news/?x=630055

Note : L’événement dut se conclure brutalement à 18 heures, apparemment sur demande expresse des autorités tunisiennes. 

5. Ousama Barka, le Pacifiste de Tunis qui a sauvé la vie à Moncef Marzouki (président de la Tunisie), interpelle ce dernier au sujet de son soutien aux contre-révolutionnaires de Libye et Syrie. 2 mars 2012

http://www.algeria-isp.com/actualites/politique-syrie/201203-A9027/ousama-barka-pacifiste-tunis-qui-sauve-vie-moncef-marzouki-president-tunisie-interpelle-dernier-sujet-son-soutien.html

Video du héros pacifiste Ousama Barka: خاص توب نيوز الشاب أسامة بركة الذي أنقذ حياة المرزوقي يروي تفاصيل ذلك ويلوم المرزوقي
على موقفه من سوريا الوقفة الاحتجاجية لنصرة سوريا تونس

http://www.youtube.com/watch?v=_Lpu0zvXT8g

6. Séchez vos larmes et continuez la lutte, celui qu’on vous a montré n’était pas Mouammar Al-Kadhafi. Mathaba, 26 oct 2011

http://www.mathaba.net/news/?x=629128

7. Le spectre de Gaddafi continue à hanter les esprits du monde capitaliste. Entrevue avec Eric Rouleau. Les Pacifistes de Tunis, 30 juillet 2012.

http://www.mathaba.net/news/?x=630946

Les Pacifistes de Tunis

Nous sommes un collectif de citoyens (en majorité des femmes) ayant décidé de réagir à la guerre impérialiste et hyper-totalitaire contre la Grande Jamahiriya Libyenne, menée avec la complicité des médias et partis politiques tunisiens dans leur très grande majorité… Depuis près d’un siècle, l’opposition à l’impérialisme implique de défendre sans hésiter tout pays à travers le monde (du Zimbabwe à Cuba et de la Syrie au Nicaragua) qui serait agressé par une ou des puissance(s) néocoloniale(s). Aussi, nous nous tenons sans ambigüité aux côtés de la SYRIE dans son épreuve actuelle. Nous défendrons aussi l’Iran et le Liban malgré les graves et suicidaires erreurs morales («crier avec les loups» contre la Jamahiriya) de leurs dirigeants politiques. Nous n’oublierons jamais les millions de morts causés par les guerres incessantes de l’impérialisme contre les peuples d’Asie (particulièrement les 200 000 victimes, dont 100 000 morts immédiates, des bombes d’HIROSHIMA et NAGASAKI ; la guerre contre le Vietnam, l’Afghanistan, le Pakistan) ; les peuples d’Amérique Latine; du Moyen Orient; d’Afrique. Nous faisons nôtre les consignes humanistes de Che GUEVARA et Mouammar AL-GADDAFI : « Surtout, restez toujours capables de ressentir au plus profond de vous-même toute injustice commise contre quiconque, n’importe où dans le monde. C’est là la qualité la plus belle chez un révolutionnaire ». Les Pacifistes de Tunis

#

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,