Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

Budget des armées : Coûteux et dangereux


Le Petit Blanquiste

08 novembre 2012

armée,franceA l’intérieur des 252 milliards d’euros [1] de dépenses du budget général 2013, les crédits du ministère de la Défense interviendront pour 30,15 milliards (sans compter les pensions). [2]

Ils occuperont ainsi le deuxième rang parmi les plus élevés, après ceux de l’Education.

La moitié des ressources de ce ministère (16 milliards) sera consacrée à l’achat d’équipements (frégates, sous-marins d’attaque, avions de chasse, avions de transport, hélicoptères, véhicules blindés, etc.).

Quant aux opérations extérieures (OPEX), comme en 2012, elles bénéficieront d’une affectation de 630 millions d’euros malgré le retrait annoncé des troupes d’Afghanistan. [3]

Régulièrement en dépassement depuis 2009, le coût des OPEX avoisine les 870 millions.

En 2011, avec l’intervention en Libye, il a même atteint 1.200 milllions d’euros, « un niveau sans précédent pour la France en temps de paix ». [4]

Quant à l’arsenal nucléaire, il serait, selon Le Drian, indissociable au « statut international » de la France.

C’est pourquoi sans doute que, contrairement à ses engagements internationaux, le gouvernement va continuer de moderniser le dispositif nucléaire avec la mise en service de sous-marins de nouvelle génération, le développement du missile M51 et la réalisation d’essais nucléaires en simulation.

L’entretien de la force nucléaire coûterait entre 3 et 4 milliards d’euros par an. [5]

En 2010, la France figurait au 3ème rang des pays consacrant le plus de ressources à leurs armées. Après les Etats-Unis et la Chine. A égalité avec la Russie et la Grande-Bretagne.

Ce sont près de 1.000 dollars US/habitant qui sont ainsi dépensés, moins que les Etats-Unis mais beaucoup plus que la Chine et la Russie. [6]

Pour justifier un tel niveau de dépenses, le ministre Le Drian parle de « menace » et de « sécurité internationale ».

Mais, qui menace qui ?

En 2011, les bombardements sur la Libye et l’intervention sanglante en Côte d’Ivoire répondaient-ils à une menace provenant de ces pays ?

Quant à la permanence d’une base militaire française à Abu Dhabi, aux frontières de l’Iran, elle est un acte de guerre contre ce pays.

Au même titre que les Etats-Unis, la France de Sarkozy-Hollande est devenue un danger pour la paix mondiale. [7]

armée,france

La base d’Abu Dhabi : à moins de 200 km des côtes iraniennes

●●●

[1] Hors la charge de la dette, le reversement aux collectivités locales et la contribution au budget de l’Union européenne.

[2] Il faut ajouter à ces crédits 1,27 milliards de recettes exceptionnelles soit un total de ressources de 31,42 milliards d’euros.

[3] Les armées françaises comptent plus de 16.000 militaires déployés hors de métropole dont 4.500 dans dans des coalitions internationales. Près de 12.000 sont en forces d’occupation : 5.600 dans les dernières colonies (Réunion, Mayotte, Polynésie, Guyanne, Antilles) et plus 6.000 dans les ex-colonies africaines.

[4] Voir le Rapport du Sénat

[5] http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/06/20/01016-…

[6] Rapport du GRIP :  http://grip.org/sites/grip.org/files/RAPPORTS/2012/Rappor…

[7] Comme sur beaucoup d’autres sujets, il existe un consensus entre la droite et le Parti socialiste pour conduire une politique extérieure interventioniste, dangereuse pour la paix mondiale.

Les députés du Front de gauche ont voté contre le budget de la Défense 2013. Intervention de Jean-Jacques Candelier, député du PCF, sur le budget de la Défense 2013, 7/11/2012.

JPD

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,