Aller à…
RSS Feed

7 décembre 2019

LE CRIME CONTRE L’HUMANITE : « du non-aryens au non-juif ! »


LE CRIME CONTRE L’HUMANITE : « du non-aryens au non-juif ! »

 

 

LIRE L’OUVRAGE DE ROSA AMELIA PLUMELLE URIBE (avocate sud-américaine) « La férocité blanche : des non-blancs aux non-aryens » (édition albin michel)

 

Malgré l’adoption de la loi Taubira, l’éducation nationale (qui ne cache pas son appartenance idéologique à Jules Ferry, et donc, au colonialisme du 19ème siècle maquillé par un semblant d’antiracisme et de droit-de-l’hommisme), via son enseignement, exerce bel et bien une hiérarchisation des crimes contre l’humanité pour ne pas dire un révisionisme banalisé à l’encontre des crimes commis par l’occident. Par conséquent, le premier génocide de l’histoire est, officiellement, celui de 1915 subi par les Arméniens. Incontestablement, on nie le fait que les peuples natifs-américains Arawak, Sioux, Irochoix, Comanches, Hurons, Tukuna, Tupi etc. aient littéralement disparus en raison du massacre auquel se livrèrent les premiers colons européens bien avant l’année 1915. Tout cela occulté par nos historiens « bien-pensants » faisant référence de manière systématique aux maladies importées par le colon. Et c’est sans  parler de l’éradication totale des indigènes de Tazmanie dans les grands moments de l’impérialisme anglais en Tazmanie au 17ème siècle. Qui doute encore que l’histoire est écrite par les vainqueurs ? Que faire devant une telle forme de révisionisme(1) ?

 

Les dîtes « guerres préventives » génocidaires menées par les USA (et nous pouvons effectivement hUeZ sA !) ont-elles scandalisés nos responsables de la ligue des droits de l’Homme et autres suppôts des guerres d’ingérence atlantistes?    Se sont-ils indignés des succecifs bombardements Israéliens sur Gaza et du lancement, en 2009 de phosphore blanc sur la population palestinienne? Ont-ils, jugé scandaleux, le génocide de l’OTAN en Lybie (2011), bombardant plus de 20 000 civils lybiens pro-Kadhafi? Peut-être nos « spécialistes » affirment ils qu’il était necessaires d’intervenir en Libye car, il y avait là-bas un dictateur sanguinaire qui tirait sur « son » peuple?  Parallèlement, Ces mêmes « spécialistes » auraient-ils trouvés normal que le Régime de Kadhafi intervienne lorsque la police de Sarkozy tirait à tour de bras sur les manifestants Guadeloupéens (notamment du LKP) lors des mouvements sociaux de 2009. Le peuple guadeloupéen ne serait-ils donc, français que de manière sélective? Autrement, peut-on en conclure que M. Sarkozy en digne héritier de Bonaparte, ait tiré sur « son » peuple dans l’indiférence générale de la dîte communauté internationale et autres suppôts des guerres d’ingérences atlantistes.

 

Après ces quelques éléments, il est forcé de reconnaître que la notion de crime contre l’humanité dépend du positionnement idéologique de la population touchée et n’est, de fait, en aucun cas, objective.  Quant à la potentielle intervention impérialiste en Syrie, Qui vivra, verra …

Ben

Faîtes tourner !
n’hésitez pas me laisser vos critiques ou commentaires à [email protected]

 

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,