Aller à…
RSS Feed

11 décembre 2019

Les États-Unis vont accroître leur présence militaire en Méditerranée


Mercredi 28 novembre 2012

Les États-Unis vont accroître leur présence militaire en Méditerranée

Par Gilles Munier

Selon CNN, « trois navires amphibies transportant plus de 2.000 Marines, des jets, des avions Harrier V-22 à rotors basculants et une variété d’hélicoptères » (1) croisent actuellement en Méditerranée, prêts à toutes éventualités. Ils avaient l’ordre d’évacuer les Américains vivant en Israël au cas où l’opération israélienne Pilier de Défense contre la bande de Gaza tournerait mal. Signe que le cessez-le-feu n’a rien réglé, leur mission a été prolongée d’au moins 10 jours.

Quatre autres navires sont positionnés au large d’Israël pour intervenir en cas d’attaque de missiles balistiques iraniens. Ils seront rejoints, si nécessaire, par l’USS Ross, l’USS Donald Cook, l’USS Carney et l’USS Porter, basés désormais à Rota, dans la baie de Cadix, en Espagne.

En octobre 2011, Luis Rodriguez Zapatero, président du gouvernement espagnol(socialiste), avait révélé que la base de Rota servirait « d’appui décisif, à partir de 2013, à une part importante de l’élément naval du système » de bouclier anti-missile américain. Il avait ajouté que Rota allait « se convertir en point d’appui du déploiement de navires pouvant s’intégrer dans des forces multinationales ou qui mènent des missions de l’OTAN dans des eaux internationales, particulièrement en Méditerranée, pour des missions de vigilance, de sécurité, etc » (2).

En raison de « l’instabilité qui prévaut en Libye, en Egypte, en Syrie, en Israël et dans la bande de Gaza », le Pentagone envisage maintenant de déployer encore plus de navires dans la zone. Ils auront pour mission d’intervenir rapidement en cas d’attaque d’une ambassade américaine et devront surveiller les cargos partant de Libye, qui pourraient approvisionner le Hamas en armes provenant des arsenaux du colonel Kadhafi. Il n’est bien sûr question ni de débarquement de Marines au Liban ou ailleurs, ni de bombardements au Sahel, seulement d’ « assistance humanitaire »et de « formation militaire » dans les « pays amis ».

(1) U.S. Considers Increasing Military Presence in Mediterranean

http://www.kiiitv.com/story/20160265/us-considers-increasing-military-presence-in-mediterranean

(2) L’Espagne, chaînon clé du bouclier antimissile de l’OTAN

http://www.latinreporters.com/espagnepol07102011ek.html

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,