Aller à…
RSS Feed

18 septembre 2019

La France compte sur la Libye, pour sauver Petroplus!!!


mardi, 27 novembre 2012 

La France compte sur la Libye, pour sauver Petroplus!!!

La France compte sur la Libye, pour sauver Petroplus!!!
IRIB– Pourquoi l’ex-président français a-t-il, activement, participé à la guerre contre l’État libyen? Voici l’une des réponses possibles :

« Pendant que le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, intervenait, devant le Congrès national libyen, le 12 novembre, d’autres discussions importantes se déroulaient, à Tripoli : le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, faisait partie de la délégation française venue s’entretenir de la possible acquisition de la raffinerie Petroplus, par le fonds souverain libyen.

Pour la France, l’avenir de la raffinerie de Petit-Couronne (Seine-maritime) était, sans doute, aussi important que les retombées diplomatiques du discours de Fabius. Mohuarsen Drija, le Président du fonds souverain libyen, était présent au déjeuner organisé, pour la délégation française, par le Premier ministre Ali Zeidan. Après le déjeuner, alors que Laurent Fabius s’entretenait, en privé, avec Mohamed Abdulaziz, le vice-ministre des Affaires étrangères et futur ministre de la coopération internationale, Arnaud Montebourg, a rencontré les futurs ministres du Pétrole et de l’Industrie, Abdulbari Al-Arusi et Suleyman Ali Al-Tail Al-Fituri, en présence de M. Drija.

« Nous avons déjà extrait du pétrole ensemble [le gisement pétrolier de Mabrouk, exploité, par Total et la National Oil Corporation (NOC)], nous pourrions le raffiner ensemble, comme la Libye le fait, dans d’autres pays, et nous pourrions, aussi, le distribuer ensemble », a déclaré Arnaud Montebourg. Le ministre du Redressement productif a annoncé que la Libye pourrait même avoir ses propres stations-service, en France.

Petroplus est en liquidation judiciaire, depuis le 16 octobre

Mais cette visite était un premier contact et aucun accord n’a été signé. L’équipe française voulait, surtout, montrer que l’Autorité libyenne d’investissements ne serait pas, injustement, favorisée, par Paris, dans l’appel d’offres concernant Petroplus. En dehors de ce fonds souverain, six entreprises ont manifesté leur intérêt, pour une reprise de Petroplus : NetOil (Dubaï), Alafundi Petroleum Group (Hong Kong), Jabs Gulf Energy (Irak), Tadbir Energy Development Group (Iran), Suisses Activapro AG (Suisse) et Terrae International (Suisse).

« Le fonds souverain libyen n’a pas encore déposé de dossier. Il a juste adressé un courrier à la France témoignant de son intérêt pour Petroplus. M. Montebourg est à Tripoli, comme il pourra, si nécessaire, être, en Iran ou en Suisse, dans les prochains jours », a commenté un membre de l’équipe du ministre. Mais le courrier envoyé par le fonds souverain libyen était, suffisamment, convaincant, pour que M. Montebourg demande au tribunal de reporter la date limite de dépôt des offres.

Petroplus est en liquidation judiciaire, depuis le 16 octobre. « Quand l’intérêt du fonds souverain libyen pour Petroplus a été rendu public, les Iraniens et une société suisse se sont, eux aussi, portés candidats à une reprise », a indiqué une source bien informée au « Libya Herald ».

Malgré les appels amicaux de MM. Montebourg et Fabius, Ali Zeidan est resté vague sur la question de Petroplus : « L’horizon est grand ouvert pour tous types de coopération », s’est-il contenté de dire.

Des membres du Congrès ont fait preuve de la même circonspection, à propos d’un possible accord : « On verra bien. Je ne suis pas sûr de la faisabilité de ce projet », a déclaré Abrurrahman Chater, un membre indépendant du Congrès, qui a été secrétaire général de l’Alliance des Forces nationales de Mahmoud Jibril. « J’ai entendu dire que Petroplus est presque en faillite et qu’il faudrait beaucoup d’argent, pour moderniser l’équipement, trop d’argent », a ajouté Mohamed El-Hudairi, un autre membre indépendant du Congrès. « Je ne comprends pas quel intérêt cela représente pour nous. Je suppose qu’il y a des pressions politiques. Il est facile pour un pays, sans gouvernement, comme le nôtre, d’être soumis à des pressions ».

2 Réponses “La France compte sur la Libye, pour sauver Petroplus!!!”

  1. issa
    29 novembre 2012 à 18 h 25 min

    Jamahiriya Investissement Corporation rejette l’intention prètée d’investir dans la raffinerie « Pétroplus » .-  » La Jamahiriya Investment Corporation  » a stictement démentit la rumeur relayée par les médias d’investir dans la reprise de l’entreprise de raffinerie de pétrole  » Pétroplus  » de Petit- Couronne en France . –  » La Jamahiriya Investment Corporation  » a déclaré que  » tout projet était soumis à des études préalables  » et  » qu’ils n’investiraient pas dans des projets non prometteurs d’avenir pour la Libye  » . – La déclaration vient après la critique par les médias Libyens de l’attention accordée par des fonds souverains Libyens à la reprise d’une entreprise en faillite . Média Libyen : « http://www.libyens.net/news3836.htm  » . 27/11/2012 ,11:11 .

  2. issa
    30 novembre 2012 à 1 h 23 min

    Déclarations Controversées . Informations de dernières minutes .
    La Libye continue d’étudier des possibilités d’investissement dans la Compagnie pétolière française . 29/11/2012 .
    – Le Gouvernement français , a déclaré que le fond Souverain Libyen n’avait pas retiré son offre d’achat de la raffinerie française « Pétroplus  » de Petit-Couronne ; après les dernières déclarations contradictoires des autorités Françaises .
    – Le Ministre Français des affaires étrangères Laurent Fabius a dit à Radio France Inter que  » La Libye n’était plus intéressée pour l’achat de la raffinerie en faillite « Pétroplus » .
    – Mais Arnaud Montebourg ministre de l’industrie a démentit ces déclarations sur Reuters .
    Montebourg a déclaré lors d’une conférence sur l’énergie que : « La Libye a signé un accord de confidentialité aujoud’hui … Cela ne signifie pas qu’ils vont acheter , mais ils étudient la possibilité  » .
    – Le bureau du premier ministre a confirmé à Reuters l’accord signé de confidentialité par le Fond Souverain Libyen .
    – Selon la porte-parole Najad Bellou Belkacem ,mercredi , le gouvernement français a reçu une lettre d’intention du fond Libyen et a reçu des informations complémentaires hier . « La validation de ses intentions est bassée sur les informations supplémentaires  » .
    – Les médias Français , ont annoncé cette semaine le retrait de la Jamahiriya Investissement Coporation , de l’offre de Fonds Libyens Souverains d’acquérir la plus ancienne raffinerie de pétrole en France ; citant un rapport de l’agence de Presse Libyenne .
    – Selon le président Mohsen Drigh (reuters) ;la semaine dernière  » Ils ont commencé un examen technique de l’idée d’investir dans la raffinerie et ils enverront une équipe technique en France pour évaluer l’opportunité de l’investissement .Drigh a déclaré mercredi que « L’organisation étudie encore le projet  » .
    – Drigh a déclaré (reuters) « Il n’y a pas eu de transferts d’achat pour la raffinerie  » . » Notre équipe continue d’étudier la validité du projet « . » Nous donnerons notre résultat par la suite . Nous étudierons la question de savoir si nous allons investir  » . « Comme nous avons dit dans notre déclaration ; nous investirons uniquement vers un projet viable pour la Libye  » .
    – Le Ministre de l’industrie Française avait déclaré plus tot cette semaine : » Nous avons reçu une lettre non contaignante d’intérèts des fonds Souverains de la Jamahiriya pour acheter la raffinerie de Normandie ,Picardie de capacité totale de 161000 barils/jours .
    – Contre la montre pour trouver un nouveau repreneur de la raffinerie qui emploie 470 travailleurs alors que le contrat avec l’ancien propriètaire de Shell se termine à la mi-décembre .
    – Parmis les repreneurs potentiels , une huile net dirigée par l’homme d’affaire Roger Tamraz ,qui soumet une présentation améliorée ,La Cour de Picardie examine les motifs financiers et techniques ce mois ci .
    – Un nouveau jeu de la Cour , le 5 février 2013 ; donnant un nouveau délais pour la présentation et la soumission des offres sera examiné la semaine prochaine .
    http://www.libyens.net/news3866.htm .

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,