Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

Louisa Hanoune accuse Hollande d’être à l’origine de l’attaque terroriste d’In Amenas


Louisa Hanoune accuse Hollande d’être à l’origine de l’attaque terroriste d’In Amenas  19/01/2013

Louisa Hanoune accuse Hollande d'être à l'origine de l'attaque terroriste d’In Amenas

Très critique quant à l’évolution de la situation au nord du Mali depuis l’intervention militaire française, Louisa Hanoune vient de réagir à l’attaque terroriste d’In Amenas.

Saluant la décision des autorités algériennes d’y faire face sans aucune aide étrangère, elle fait porter le chapeau de ce «crime» à François Hollande. Selon la secrétaire générale du Parti des travailleurs, qui intervenait, hier, à l’ouverture de la réunion de ses cadres, «le groupe terroriste d’Abou El Bara n’a pas réagi au fait que l’Algérie ait donné son autorisation à la France pour que ses avions puissent survoler notre territoire, mais il a réagi à l’attaque militaire française dans la région tout simplement». Elle souligne que cet assaut était tout à fait prévisible, mais «l’Algérie a réagi positivement en décidant de refuser toute aide américaine ou française».

L’Algérie, estime Mme Hanoune, est la mieux placée dans la lutte contre le terrorisme et n’a pas de leçon à recevoir dans ce domaine d’aucun pays. Elle ajoute fièrement que l’Algérie est souveraine et n’a pas «à demander l’autorisation des Etats-Unis ou de la France pour intervenir pour la libération des otages».

Louiza Hanoune se dit convaincue que la démarche de François Hollande n’est que la deuxième étape de l’opération enclenchée par l’Otan, notamment en Irak, en Libye ou encore en Afghanistan, qui s’appuie dans son opération sur le conflit ethnique, notamment pour spolier les richesses de ces régions. «L’impérialisme français est en train de réveiller les vieux démons», tonne-t-elle, ajoutant que «l’intervention militaire est source de chaos, de dislocation et de pillage». Plus explicite, elle avance que la France qui traverse une crise économique œuvre pour y faire face, en justifiant son attaque par la lutte contre le terrorisme au nord du Mali. Selon elle, «le coup a été prémédité» et tous les acteurs principaux, entre autres, les groupes terroristes, les Etats de la Cédéao et les autorités maliennes sont à «la solde de la France». Et de s’interroger «sur le revirement d’Ançar Eddine qui a signé récemment un accord de principe en Algérie avec le Mouvement national de libération de l’Azawad».

D’ailleurs, les prémices de cette situation ont débuté avec le pourrissement de la situation en Libye, ce qui a permis l’introduction d’armes à In Amenas, via les frontières. «Le tracé sahélien est devenu un véritable dépôt d’armes, grâce à la France et l’Otan», poursuit la chef de file du PT. A cet effet, elle avertit encore une fois contre le danger qui vise l’Algérie. «Cette guerre est dangereuse et vise en premier lieu l’Algérie en manipulant la question du terrorisme et celle de l’identité dans la région du Sahel», ajoutant que c’est «un complot qui vise à provoquer l’implosion des pays de la région, en première ligne l’Algérie».

Louisa Hanoune appelle à la vigilance afin de faire face aux multiples pressions étrangères visant à impliquer directement l’Algérie dans cette «sale guerre». Selon la conférencière, «il y a des pressions sur l’Algérie pour l’impliquer dans cette guerre, dont le seul bénéficiaire sera l’impérialisme américain qui viendrait récolter les dividendes à la fin de l’intervention», renchérit-elle. Pour conclure, Louisa Hanoune appelle l’Etat à se démarquer clairement de cette guerre.

http://www.letempsdz.com//content/view/83546/1/

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,