Aller à…
RSS Feed

25 août 2019

Des réactions anti-impérialistes montent en Europe


 20 /01 /Jan /2013

Canaille Le Rouge

 

http://img.over-blog.com/300x433/0/54/47/14/cravos.jpg

 

Le Parti communiste portugais condamne l’intervention militaire menée par la France au Mali

 

Communiqué du Parti communiste portugais (PCP)

 

Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

L’intervention militaire en cours au Mali, menée par la France et comprenant d’autres puissances impérialistes, est indissociable de la dérive militariste et interventionniste de l’OTAN, de l’Union européenne et de ses principales puissances qui, dans un contexte d’approfondissement de la crise du capitalisme et faisant suite à plusieurs cas révélateurs d’intensification des ingérences extérieures, de militarisation du continent – ce que manifeste le Commandement militaire nord-américain pour l’Afrique AFRICOM – et de déstabilisation de plusieurs pays, qui cherchent à renforcer la domination économique, politique et géo-stratégique de l’impérialisme sur ce continent et remettre en cause la souveraineté et l’intégrité territoriale de plusieurs de ces États.

 

L’intervention militaire au Mali, déclenchée une fois de plus sous le prétexte de la « lutte contre les terroristes islamistes », notamment des groupes qui de notoriété publique ont collaboré activement à l’agression et l’invasion impérialistes en Libye, est indissociable des plans des divers puissances impérialistes, notamment la France, visant à reconstruire leur toile de puissance coloniale détruite par des décennies de lutte des peuples africains, à contrôler et exploiter les abondantes ressources naturelles de la région et en particulier du Mali, notamment le pétrole et autres richesses du sous-sol comme l’uranium.

 

La situation interne du Mali est, à l’instar d’autres situations, que ce soit sur le continent africain ou dans d’autres régions du globe, le résultat concret de la stratégie impérialiste attisant les conflits communautaires, religieux et ethniques qui, prétexte pour l’agression et l’occupation militaires impérialistes, est en soi l’origine du renforcement des radicalismes religieux et du terrorisme.

 

C’est à la lumière de tout ce contexte que doit être lu le conflit interne au Mali. Un conflit qui, avec cette intervention étrangère, pourra s’étendre à d’autres pays de la région notamment l’Algérie. La situation interne du Mali n’aura de solution que dans le cadre du respect de la souveraineté et de l’intégralité territoriale du pays, sans la moindre ingérence et intervention militaires extérieures.

 

Le PCP déplore la position du gouvernement portugais qui, invoquant la défense de la stabilité et de l’intégrité territoriale du Mali, ainsi que la paix et la sécurité régionale, soutient une intervention militaire qui ne fera qu’introduire de nouveaux éléments d’instabilité dans ce pays et dans la région.

 

 

http://img.over-blog.com/300x497/0/54/47/14/Portugal/paz-sim-nato-nao.gif

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,