Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

Un jeune libyen fait une dernière demande à la France.


Un jeune libyen fait une dernière demande à la France.

Libye : Depuis le premier jour du soulèvement populaire, le régime libyen procède à des arrestations de jeunes dans les rues de Tripoli, sans aucune raison. Ces arrestations se font uniquement sur un critère d’age. Des centaines de jeunes de la capitale libyenne ont été arrêtés et jetés en prison par les milices aux ordre du régime d’occupation, qui craint que les jeunes rejoignent le soulèvement populaire.

Les informations en provenance de Tripoli confirment que ces arrestations n’ont aucun fondement autre que la peur qui hante les marionnettes du régime.
En effet, la population du sud de la Libye s’est soulevée contre l’oppression des milices et des groupes armés et les ont chassé de leurs territoire depuis quelques semaines. Ce soulèvement a été réalisé avec l’accord et les bénédictions des anciens et des chefs de Tribus qui ne peuvent permettre que les familles, dont ils sont responsables devant Allah et devant les hommes, continuent à subir l’oppression sous toutes ses formes de la part de criminels se revendiquant les maitres du pays.

Un jeune libyen qui tenait à s’exprimer, sous couvert d’anonymat pour des raisons évidentes de sécurités a dit : « Ils ont accusé Al-Kadhafi d’être un dictateur avant de le faire disparaitre et le remplacer par des milliers de dictateurs !

Je ne sais pas ce que nous avons gagné depuis la disparition du guide. Au contraire, nous avons tout perdu, notre terre, nos maisons, notre honneur, notre dignité, notre histoire, notre santé, notre nourriture, notre avenir… Tout ce que nous possédions a disparu, volé dans cette guerre avec laquelle Sarkozy et Bernard Henri Lévy prétendaient nous apporter la démocratie.

Nous comprenons, à présent, ce que les français appellent la démocratie et nous voulons reprendre ce qu’ils appelaient notre dictateur. Nous voulons le retour de notre dictateur ! C’est le notre et avec lui nous avions tout ce que nous voulions dans la vie. Avec la démocratie à la française, nous n’avons plus rien d’autre que les prisons comme habitations, les tortures comme loisir, les armes comme jouets et outils de travail et les pantalons de treillis et rangers comme vêtements.

Alors j’ai une dernière demande à faire à la France : Reprenez votre démocratie et rendez-nous notre « dictateur » ! »

Propos recueillis par SMAIN Bédrouni le 31 Janvier 2014

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,