Aller à…
RSS Feed

26 octobre 2020

EXCLUSIF. L’incroyable extradition du libyen Mansour et sa spoliation par le Niger


EXCLUSIF. L’incroyable extradition du libyen Mansour et sa spoliation par le Niger

Publié le fév 19, 2014 @ 15:32

Allain Jules

NIAMEY, Niger – Le Gouvernement nigérien vient d’humilier l’Afrique, pensant sans doute que tout allait rester sous silence. En effet, contrairement à ce que nous affirmions récemment à propos de l’extradition par le Niger de M. Abdallah Mansour, rien ne s’est vraiment passé comme nous vous le disions. Les choses sont plus graves. Le Gouvernement nigérien, sous l’impulsion de M. Laurent Fabius le ministre français des Affaires étrangères, a tout bonnement violé les droits de l’homme et, pire, volé les avoirs de M. Abdallah Mansour.

Le président nigérien, M. Mahamadou Issoufou, son ministre des affaires étrangères, M. Mohamed Bazoum, sans oublier le ministre de la Défense Nationale, M. Karidio Mahamadou, ont manoeuvré astucieusement. Le président, ayant reçu la garantie d’empocher les 500 000 000 de dollars promis par la Libye avec la France (de Fabius), comme garante, a simplement donné l’ordre à son ministre de la Défense Nationale de demander aux gendarmes d’envoyer une convocation à M. Mansour. Ce dernier, confiant, s’est rendu sur place avec un autre Libyen dont nous n’avons pas le nom. Il a été directement accusé de ne pas respecter ses conditions d’accueil. le Niger l’a donc accusé de mener des activités subversives contre le nouveau gouvernement de son pays d’origine. Une légende urbaine.

Après des accusations fantaisistes donc, l’ex dignitaire libyen a été conduit manu-militari vers l’aéroport Diori Hamani, sans qu’il ne comprenne ce qui lui arrivait, et sans même dire au revoir aux siens. Des méthodes de voyous. Pris ensuite en charge par des nervis libyens mandatés par le nouveau pouvoir sanguinaire de Tripoli, torturé, il aurait été conduit jusqu’en Libye ou même tué et jeté quelque part dans le désert. Personne ne l’a vu en Libye jusqu’à présent. Sa famille n’a reçu qu’un document « attestant » son emprisonnement, sans plus. Où est la vérité ? où sont les ONG promptes à bondir sur tout ce qui se passe en Afrique en matière de droits de l’homme ? Aux abonnés absents…

Le Gouvernement nigérien a donc procédé à un marchandage illégal et frauduleux avec le régime de Tripoli et le Quai d’Orsay. Donc, quand la Libye affirme qu’elle a transmis aux autorités nigériennes des éléments probants sur l’implication supposé de M. Abdallah Mansour dans « la planification d’actes terroristes visant à déstabiliser la Libye », c’est un faux grossier. Mais, il y a pire. Selon nos dernières informations, le Gouvernement nigérien a simplement procédé à un racket digne de la mafia calabraise, en vidant les comptes de M. Abdallah Mansour, qui posséde une grande famille sur place et qui vivait dans deux villas. Ces derniers n’ont plus le sou. M. Abdallah Mansour doit être au courant de plusieurs dossiers françafricains, surtout le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy de 2007. Mais que vient faire Laurent Fabius dans ce dossier ? Incompréhensible mais, il y a anguille sous roche…

Encore une fois, le Niger vient d’humilier l’Afrique et de la trahir honteusement…
Share this:

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,