Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2020

SACRÉ QATAR. Le pays des bédouins allié d’al-Qaïda énerve sérieusement les Etats-Unis


SACRÉ QATAR. Le pays des bédouins allié d’al-Qaïda énerve sérieusement les Etats-Unis

Publié le juin 4, 2014 @ 10:22

Allain Jules

 

pétrodollar-.arabie-qatar-300x200DOHA – Le Qatar a accepté d’héberger les cinq prisonniers talibans afghans libérés de la prison de Guantanamo Bay en échange du soldat américain Bowe Bergdahl. Logés comme des princes dans  un complexe résidentiel, la colère américaine ne s’est pas faite attendre. En effet, le Qatar a déclaré qu’il permettra à ces derniers de se déplacer librement dans le pays. Du coup, Washington veut réexaminer sa position.

Lorsque les responsables américains ont appelé à la libération des militants islamistes et leur transfert vers le Qatar, ils avaient damandé qu’ils soient soumis à certaines restrictions au Qatar. Un des fonctionnaires a dit que ce serait assortie d’une interdiction d’un an minimum sur les voyages à l’extérieur du Qatar ainsi que le suivi de leurs activités.

Mais, le Qatar a fait mieux, en faisant venir les familles des ex prisonniers de Guatanamo sur leur territoire. « Les cinq hommes ont reçu des chèques médicaux et ils vivent maintenant avec leurs familles dans un établissement d’hébergement à Doha, » a révélé une source qatari qui a gardé son anonymat en s’adressant à l’agence Reuters et ajoutant: «Ils peuvent se déplacer librement dans le pays. »

>>>Rejoignez-nous sur Facebook

>>>Suivez-nous sur Twitter

Dimanche, dès leur arrivée sur le sol qatari, le ministre qatari des Affaires étrangères Khaled al-Attiyah a déclaré lors d’une conférence de presse, que, Doha a été impliqué dans cette affaire parce que c’était une…«cause humanitaire». L’Etat arabe du Golfe prouve bien qu’il est un pont entre Washington et l’Islam radical. En vertu de l’accord Etats-Unis-Qatar, ils doivent rester au Qatar pendant un an, puis ils seront autorisés à voyager à l’extérieur du pays et peuvent retourner en Afghanistan s’ils veulent.

Quelle folie !

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,