Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2020

Le pape « juif », encore une imposture de la propagande israélienne


Le pape « juif », encore une imposture de la propagande israélienne

Maria Poumier

24 juin 2014
[Réponse à Zeinab Abdelaziz, auteur d’un article intitulé « Le pape est-il un ex-juif? » publié sur le site alterinfo.com]

http://www.plumenclume.net/articles.php?pg=art1604

Les services de propagande israélienne ont décidé de ruiner l’image du pape en le faisant apparaître comme un soutien zélé du sionisme. Pour y réussir, ils ont besoin de faire passer le message par d’autres, par des antisionistes titrés, officiels. NOUS NE  NOUS LAISSERONS PAS PIEGER!

Zeinab, je suis étonnée qu’une Égyptienne comme vous s’exprime avec l’aplomb typique -et bien souvent injustifié, faut-il le préciser- des intellectuels français, sur une facette du pape François, qui vous semble très soumise à Israël, lorsque vous omettez ses gestes bien réels, au Mur de la Honte, et en forçant Simon Peres à s’abaisser à une prière avec Abbas au Vatican le dimanche de la Pentecôte; parmi d’autres gestes extrêmement désagréables pour le pouvoir sioniste, cela l’ancre dans la vénération populaire, à raison. Le peuple ressent la vérité de ces gestes, et les révérences aux pouvoirs en place, il les oublie généreusement, comme palinodies obligatoires dont chacun a l’expérience. Tout pape qu’il est, il baisse bien culotte au moins une fois par jour, normalement, non? 

Vous devriez pouvoir imaginer, en tant qu’Égyptienne, que le pape est immergé dans un contexte sans rapport réel avec les schémas abstraits, typiquement français, dont vous vous faites le vecteur docile. Le contexte de saint Paul n’est plus le même, et vous le savez. Les juifs qui se convertissent au christianisme sont légion, et ce sont pas des déserteurs, lorsqu’il faut défendre le Christ, alors que tant de chrétiens par héritage familial se laissent dévorer par les tentations de la société de consommation. Les intégristes qui accablent le pape (vous n’êtes pas la première) raisonnent en pharisiens, en docteurs de la loi; les commentaires publiés par alterinfo à la suite de votre article sont des kyrielles de citations de textes canoniques; on voit bien la tentative des gens qui veulent aller dans votre sens de se raccrocher à ce qu’ils estiment être un dogme ayant force de loi jusque dans un contexte bien différent comme le nôtre, par rapport au contexte originel. Leur antisionisme est juste, leur myopie pour déchiffrer la réalité vivante des gens qui ne sont pas les « gardiens du temple » est bien regrettable. 

Non, Bergoglio ne rentre pas dans la case où vous voulez le déshonorer, en le traitant d’ex-juif (titre fallacieux et sournois, d’ailleurs, puisqu’en fait vous l’accusez de faire tout simplement le jeu des sionistes). 

Sachez, par exemple, que le pape connaît les horreurs cachées derrière les attentats censément antisémites de Buenos Aires, en 1992 et 1994, qui firent une centaine de morts. Si vous ne connaissez pas ce dossier, jetez donc un coup d’œil au documentaire AMIA REPETITA qui fait des ravages sur youtube (sous titré en français). Vous y découvrirez que l’infamie sioniste pèse TRES lourdement en Argentine. Les présidents argentins successifs n’ont pas été dupes des ingérences israéliennes dans la souveraineté de leur pays, et les journalistes juifs eux-même en sont scandalisés, à commencer par le prestigieux Horacio Verbitzky, suivi peu ou prou par Hugo Presman ou Raul Kolman. Pourtant, seule la présidente actuelle, Cristina Fernandez, a osé défier Israël sur ce sujet tabou, avec 20 ans de retard…. en signant un accord avec l’Iran pour une enquête conjointe, ce qui ruine toutes les manigances d’Israël visant à faire apparaître l’Iran comme un Etat terroriste.

Qu’est-ce qui peut bien vous faire imaginer que le pape serait libre, tel un papillon frivole, empressé de faire notre admiration avec ses ailes éblouissantes, de déblatérer en toute irresponsabilité, au risque de mettre en péril tout l’héritage de saint Pierre, contre la rhétorique sioniste, qui est lourdement armée, vous ne l’ignorez pas? Cette rhétorique, plus personne n’y croit, tout le monde sait ce qu’elle cache, y compris les chefs d’Etat, surtout les chefs d’Etat, constamment victimes de chantages maffieux. Ne faites pas semblant de la prendre au sérieux… 

Vous semblez regretter que Jean XXIII ait aboli la malédiction des juifs en tant que peuple déicide. C’est grave! Les sayanim qui passent leur temps à souffler sur les braises de l’antisémitisme vont applaudir. C’est inquiétant, c’est très inquiétant! A croire que quelque sayan ou catholique imbécile vous souffle tout cela, vous manipule, pour ne pas apparaître à visage découvert, et néanmoins pousser autant que possible les non juifs en colère contre Israël à s’en prendre au pape. Cela rappelle étrangement la rumeur lancée par Israël dans le but de désarmer tout soutien à Kadhafi: il aurait signé des accords avec des marchands d’armes et d’autres choses au profit d’Israël. C’était un bobard, mais cela a permis d’isoler Kadhafi, avant sa mise à mort et le démembrement de la Libye, si intensément souhaité par BHL, notre véritable pape juif sioniste… 

Peut-être que vous faites partie des musulmans qui souhaitent couler les catholiques? Je ne fais pas partie de ceux qui souhaitent l’éradication de l’islam. Au moment où tellement de juifs, dans le monde entier, cherchent désespérément à s’extirper de l’étouffoir génocidaire israélien, nous avons mieux à faire qu’à raviver nos guerres de religion, au dehors et au dedans. C’est trop facile, et ça fait trop plaisir à l’Israël, qui, s’il détient encore bien des moyens de nuire, a bel et bien perdu la bataille spirituelle, pris trop souvent la main dans le sac du mensonge délibéré et du crime de masse.

N’oublions pas que la rancœur des juifs, et surtout de ceux qui sont d’obédience sioniste, contre le Vatican, date de saint Pierre et de saint Paul. Saint Etienne fut martyrisé à Jérusalem le jour de la Pâque juive, afin que le message fût clair. Les sionistes ne se satisfont pas des gestes d’apparente soumission, ils visent l’éradication du christianisme en Terre sainte et autour, comme ils veulent la destruction de la mosquée Al Aqsa. 

Le pape est certes d’une grande bienveillance et magnanimité envers les juifs en général, et il lui est bien difficile de résister au lobby israélien en particulier (voir un bon résumé sur ses relations perso avec des personnalités juives sionistes ici). Il a exprimé sa solidartié avec les victimes de l’attentat contre l’AMIA. Vous auriez voulu qu’il leur crache à la figure, à ces pauvres morts dont on sait pertinemment qu’il n’y avait aucun dirigeant juif parmi eux? Savez-vous, Zeinab, qu’il a reçu la première représentation des FAMILLES DES MORTS NON JUIFS victimes de cet attentat, qui étaient la majorité? Jusqu’à son accession à la papauté, jamais ces familles n’avaient obtenu d’être prises en compte!!!!! C’était discret, mais n’est pas passé inaperçu parmi ceux qui connaissent le dossier, et c’est d’une immense portée, précisément comme geste de résistance face à la prétention sioniste de faire interpréter cet attentat comme « le troisième Holocauste », (après l’inquisition et le nazisme, voulu et perpétré par le gouvernement iranien, d’après l’industrie du mensonge israélien.

Le pape François a surpris et désarçonné le dit lobby avec ses gestes spectaculaires lors de son voyage en terre sainte. S’il a rendu hommage à Theodor Herzl, cela n’a pas soulevé l’enthousiasme de ses hôtes. Vous êtes vous demandé pourquoi? C’est parce que cela signifiait une reconnaissance du fait POLITIQUE de l’Etat d’Israël, nullement de l’hégémonie religieuse juive à qui Dieu aurait, selon la phraséologie sioniste, réservé la terre sainte de toute éternité. Le pape est bien décidé à jouer un rôle politique, il l’a montré dès les premiers jours de son mandat, en se joignant aux autorités orthodoxes pour condamner toute intervention US en Syrie. Il a pour responsable de la communication un catholique américain, Greg Burke (qui n’a certes pas la tâche facile!). Non ce n’est pas un pape paumé qu’on roule facilement dans la farine…

Coïncidences bizarres: Tamir Pardo, haut responsable du Mossad, avait annoncé l »enlèvement » de trois jeunes Israéliens une semaine à l’avance. Et c’est Haaretz qui le publie!!!!!! 
Cela ne saurait tomber mieux alors que les autorités palestiniennes se réconcilient, et que la paix
pourrait devenir possible. Le gouvernement israélien torpille toujours les rapprochements positifs, et il sait monter des opérations sous faux-drapeau. 

L’ONU elle-même vient de déclarer qu’il n’y a pas de preuve que les 3 jeunes Israéliens aient été enlevés!!! Voir l’article de Alya Express http://alyaexpress-news.com/2014/06/onu-il-n-y-a-actuellement-aucune-preuve-que-les-trois-enfants-juifs-ont-ete-enleves/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+AlyaexpressNews+%28Alyaexpress+

A Boko Haram, ce sont des jeunes filles CHRETIENNES qui ont été torturées.

En 2003, les israéliens attaquaient eux-mêmes, ouvertement, la basilique la Nativité.

Non, décidément, le pape ne fait pas le jeu d’Israël. C’est notre devoir à nous de l’aider à aller plus loin. Et tout d’abord, démantelons l’opération de propagande israélienne pour le dénigrer en tant que « larbin des juifs ». C’est cousu de fil blanc. Seuls les antisémites les plus stupides peuvent foncer dans ce panneau. Les autres auront compris: Israël veut se débarrasser de ce pape qui est à la manœuvre, qui n’est pas un demeuré comme ils le voudraient.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,