Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

Pour faire face au coût des expéditions coloniales


Mercredi 12 novembre 2014

Pour faire face au coût des expéditions coloniales

au Mali, en Centre Afrique, en Irak  au profit des Bolloré, Aréva et Bouygues

le gouvernement PS présente la note aux Français

Selon 

Bercy prévoirait 2,2 milliards d’euros

de coupe budgétaire

Le gouvernement entend compenser le dérapage budgétaire lié notamment aux opérations extérieures de la France par environ 2,2 milliards d'euros d'annulations de crédits cette année, selon Les Echos.fr. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters)Le gouvernement entend compenser le dérapage budgétaire lié notamment aux opérations extérieures de la France par environ 2,2 milliards d’euros d’annulations de crédits cette année, selon Les Echos.fr.

Ces mesures d’économies supplémentaires seraient inscrites dans le projet de loi de finances rectificative qui doit être présenté mercredi par Bercy, ajoute mardi le site du quotidien.

« Du Mali à l’Irak en passant par la Centrafrique, les interventions de l’armée française ont compliqué un peu plus l’équation budgétaire« , écrit-il.

Alors que 450 millions étaient programmés dans la loi de finances initiale, les « opex » devraient ressortir à au moins 1,1 milliard d’euros.

Selon Les Echos.fr, la masse salariale nécessite aussi des crédits supplémentaires, notamment, là encore, au profit de la Défense.

Pour désamorcer les critiques de la Commission européenne, le ministre des Finances Michel Sapin avait évoqué le 27 octobre des « mesures nouvelles » de réduction du déficit, d’un montant de 3,6 milliards d’euros, dont une partie sera présentée mercredi.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,