Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

SORAL, DIEUDONNE : LA PRESSE HAINEUSE ET PARANOIAQUE


Facile de s’en prendre à Dieudo, y compris à Soral mais franchement, qu’ils se mêlent de leur Zemmour antisémite !

03/11/2014

SORAL, DIEUDONNE : LA PRESSE HAINEUSE ET PARANOIAQUE

Il est un fait que tout journaliste, tout politicien, tout « bien pensant » peut critiquer à sa guise les musulmans, les noirs et les arabes. Il est un autre fait que l’humoriste Dieudonné soit devenu « polémiste » pour les uns, et « ex-humoriste » pour d’autres. Nous savons tous que c’est à la Presse de juger les hommes, surtout s’ils sont noirs, arabes ou musulmans.
Il est un autre fait que les journalistes ont le droit d’insulter tout Président, Premier Ministre ou politicien des pays du Sud, notamment s’il est arabe, noir ou musulman. Allant parfois jusqu’à demander « la tête » d’un politicien arabe, comme ce fut le cas pour S. Hussein et Yasser Arafat. Il est même un fait que les journalistes peuvent pleurer quand sur Al Jazeera on passe les cadavres de GI’s américains morts, faisant convoquer les journalistes arabes (pas civilisés n’est-ce pas ?) par le CSA, et faire la fête, passer en boucle les images du lynchage de Kadhafi, sa dépouille exposée comme un morceau de viande sur l’étale d’une boucherie, passer en boucle aussi les images de la pendaison de S. Hussein ? Dans ces derniers cas, personne n’a été rappelé à l’ordre par le CSA. Voyons deux leaders « bougnouls » !? On ne va pas « se faire chier avec ça » ?
On peut dans ce cas se demander pour qui se prennent les journalistes français, et s’ils sont des criminels en puissance, des gratte papiers ou des cancres, et il est logique que certains intellectuels de qualité (précision d’importance quand on voit le niveau de nullité atteint par la majorité des intellectuels qu’on impose au peuple) aient pensé à les appeler « chiens de garde ». Alors oui, si pour eux Dieudonné est un « ex-humoriste » ou encore un polémiste, il ne faut pas qu’ils oublient qu’ils sont eux des « journaleux » ou des « chiens de garde » et non des journalistes.
Ces « chiens de garde » nous expliquent « nous sommes au pays de Voltaire » (et alors ?), mais je leur rappelle juste qu’ils sont aussi dans un pays qui a investi dans nombre de négriers, faisant fouetter les « nègres galériens », et que c’est grâce au « nègre de Surinam » qu’ils peuvent offrir du chocolat bon marché à leurs enfants le matin avant de les emmener à l’école… Oui, on meurt en Afrique non pour que nos « journaleux » entre autres, puissent avoir leur bon café bien sucré façon Georges Clooney, mais aussi pour que leurs gosses puissent avoir un bon chocolat chaud le matin, et qu’ils puissent aller à l’école avec un plein bon marché. Des journaleux si « bidochon » et « bidoché de l’esprit » qu’ils s’offusquent quand le média algérien El Watan écrit, en évoquant le virage néocolonial français au Mali « le serval est un petit rongeur qui pisse 36 fois pour marquer son territoire »… C’est que la Presse française aimerait dicter à la presse algérienne ce qu’elle doit écrire ! Et oui ! Mais à part ça les racistes seraient Dieudonné et Soral ?
Il est là le problème : ils nous parlent d’une forêt où les loups Soral et Dieudonné auraient trouvé refuge, quand ils oublient que le fameux Eric Zemmour est celui qui décide que « les noirs et les arabes sont tous des dealers, et qu’il est donc normal qu’ils se fassent contrôler plus souvent que les autres » a trouvé refuge lui sur les plateaux de TV aux heures de grande écoute et aussi à la Radio… Voilà donc l’individu que Libération et le Nouvel Observateur défendent « les noirs et les arabes sont tous des dealers » et la meilleure, en parlant à une femme noire « vous êtes de race noire, et moi de race blanche ! » Ce à quoi je réponds que s’il existe une race blanche et une race noire, il doit exister une « race basanée » intermédiaire, et que donc Zemmour ne serait pas aussi blanc que Soral par exemple ? Moins foncé que Dieudonné et plus foncé que Soral ? Il faudrait que la Licra qui défend les thèses du « racisme anti-blanc » envoie un émissaire chez les anciens amis de P. Botha pour avoir le prototype d’un « nuancier » , ainsi on pourrait convoquer le Conseil de Sécurité de l’ONU pour savoir comment organiser l’Apartheid en France ? Je trouve que ce serait une bonne chose ? Après tout, nous sommes au pays de Voltaire ? Voltaire investissait dans les négriers ? Rendons à César, ce qui est à César !
Elle est belle la Presse française ! Qu’elle est belle ! Franchement, il faudrait un bon père fouettard pour faire le tour des rédactions de France avec un martinet dans la poche, et des bonnets d’ânes plein la gibecière ! Il serait occupé pour un long moment le père fouettard ! Parfois j’ai l’impression que c’est à qui pissera le plus loin ou le plus fort. J’ai l’impression de voir des adolescents se battre à coups de pieds et de poings, debout sur leurs jambes de sauterelle, tendant des bras rachitiques en reniflant, la mandibule baveuse en avant, le morve dégoulinant du nez, les yeux aux beurre noir et pochés, tandis qu’autour d’eux tout le monde applaudit, siffle et hurle « du sang, de la chique et du mollard ! »
Voilà où en est arrivé la Presse française : non un contre pouvoir, mais une presse qui s’appuie sur le pouvoir et qui pense avoir le droit de jouer au rouleau compresseur et d’écraser une frange de la population qui ne lui revient pas, ou encore de brimer des hommes et des femmes parce qu’ils n’ont pas la bonne religion, le bonne couleur politique ou de peau.

Voilà donc en substance ce que nous disent ces médias « bougnoules et nègres, fermez vos gueules, bougnoules et nègres, insulter Zemmour est antisémite, bougnoules et nègres, Zemmour a le droit de vous insulter, de vous discriminer, y compris même de faire l’apologie du collabo Pétain, mais vous autres n’avez aucun droit. Vous autres devez apprendre à fermer vos gueules. Un « négro » comme Dieudonné ne peut s’attaquer à un « journaliste, écrivain comme Zemmour », et le fait que Zemmour soit juif fait qu’il est protégé par la Loi Gayssot quand vous autres « nègres et bougnoules », aucune loi ne vous protège et quand bien même une loi vous protègerait, on trouverait bien un amendement à cette Loi afin qu’elle se retourne contre vous ! »
« Bougnoules et nègres », Dieudonné et Tarik Ramadan sont des dangers publics ! Des cerveaux malades ! Quant à Alain Soral, il ne vaut guère mieux ! Il est antisémite puisqu’il vise le Sionisme à longueur de journée ! Quant à viser le Communautarisme, qu’il dénonce tous les communautarismes mais surtout pas le Communautarisme juif car dans ce cas précis, c’est faire de l’antisémitisme !

Qu’est-ce donc ce Soral ? Un type d’ extrême droite ! Ah oui ? Et alors ? Zemmour aussi est d’Extrême droite ! Aubry, Valls, Hollande qui se disent socialistes ne sont-ils pas les premiers à soutenir le Colonialisme israélien et donc l’Extrême droite israélienne ? Comment peut-on avoir pour ami Netanyahu, assassin d’enfants palestiniens et tenter de nous expliquer ensuite que Dieudonné et Soral sont les pires criminels ?
Oui, Soral défend certaines thèses nationalistes, avec lesquelles je ne suis pas d’accord, mais il me semble que si Zemmour a le droit de faire l’apologie de Pétain, Soral a le droit de dire ce qu’il veut aussi ? Il me semble aussi que si Zemmour a le droit de faire l’apologie de Pétain, de décrier le Marxisme, Dieudonné à le droit de décrier le Sionisme sans être taxé d’antisémite !
Lorsque Dieudonné a joué son spectacle « le mur », les « chiens de garde » ont trouvé des victimes du Nazisme, des survivants des camps de concentration pour nous expliquer que critiquer Israël et le mur de Sharon était antisémite, mais bizarrement quand il s’est agit de trouver des survivants des camps, des victimes du Nazisme pour expliquer que faire l’apologie de Pétain était antisémite, les « chiens de garde » n’ont trouvé personne ! Nous n’avons pas vu de manifestations organisées par le Crif, par la Licra, la Ligue des Droits de l’Homme ou encore SOS Racisme ? Nous n’avons pas entendu Badinter ? Nous n’avons pas entendu les Klarsfeld père et fils ? Nous n’avons pas entendu Habib Meyer ? L’Union des Etudiants Juifs de France n’a pas pipé mot ? Soudainement, tous ont eu une extinction de voix ? Soudainement tous ont adhéré aux thèses de Zemmour ? Oui ! Car « qui ne dit mot, consent ! »

Avant d’accuser Dieudonné et Soral d’être des fachos, il faudrait que certains aillent se décrotter leurs bottes. Bottes pleines du sang des enfants de Gaza. Bottes pleines de sang des enfants d’Irak, de Syrie et de Palestine. Bottes pleine de sang des réfugiés des camps de Sabra et Chatila.
Oui, quand on de la merde et du sang plein les basques, on évite de faire comme si Soral et Dieudonné s’étaient fait engager dans une armée coloniale pour tuer des enfants, des femmes et des vieillards, pour revenir ensuite à Paris arpenter les rues sur des rollers, et se voir donner un bon poste par l’ami Sarkosy. Oui, au moins Dieudonné et Soral n’ont jamais tué que ce soit en Palestine ou ailleurs, alors que beaucoup de personnes que Libération et Le Nouvel Obs défendent ont déjà tué au Liban comme en Palestine !

C’est dingue quand même ! Les mots ne tuent pas autant que les bombes et missiles que certains intellectuels juifs ou sionistes ont applaudit, que ce soit sur le Liban à Cana par exemple ou à Gaza cet été ? Qui a dénoncé les criminels et fascistes toutes les ordures qui soutenaient les crimes de guerre de Netanyahu cet été à Gaza ? Qui a dénoncé les fascistes Albright et Clinton pour avoir exterminé 600 000 enfants irakiens de moins de 5 ans ?

Que Soral soit d’extrême droite n’est pas important pour moi. Pas plus que si Dieudonné l’était lui-même, ce dont je doute fort. La question est d’être capable de tuer des enfants au nom du Sionisme. La question est d’être capable de soutenir Pétain, alors que tout le monde sait que des convois de juifs, hommes, femmes, enfants, nourrissons, vieillards partaient de la France, notamment de Drancy pour les camps de concentration, direction la solution finale, c’est à dire la chambre à gaz, puis le four crématoire ?

Quand on a été jusqu’à faire interdire des livres de Soral, des spectacles de Dieudonné, et qu’on ose défendre Zemmour, c’est qu’on est dément, fou à lier ou alors qu’on adhère à ses thèses, donc on est à droite de l’Extrême droite, à savoir côté nazillons…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,