Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

Viol collectif au Darfour : Khartoum empêche la Minuad de poursuivre l’enquête


Viol collectif au Darfour : Khartoum empêche la Minuad de poursuivre l’enquête

17/11/2014 à 15:50 Par Jeune Afrique
Des soldats de la Minuad en patrouille près de Nyala, au Darfour, le 6 novembre 2014. Des soldats de la Minuad en patrouille près de Nyala, au Darfour, le 6 novembre 2014. © AFP

Enquêtant sur une allégation de viol collectif impliquant l’armée, la Mission de la paix conjointe de l’ONU et de l’UA (Minuad) s’est vue refuser dimanche l’accès à Tabit, un village du Darfour, où quelque 200 femmes et filles auraient été violées fin octobre.

Pour Khartoum, il n’y aura pas une nouvelle descente sur le terrain de la Mission de la paix des Nations unies et de l’Union africaine (Minuad) à Tabit. Pourtant, un site d’informations soudanais avait rapporté début novembre que des soldats avaient violé, le 31 octobre, 200 femmes et filles après la disparition d’un militaire dans ce petit village du Darfour.

Le 4 novembre, sans autorisation des autorités soudanaises, la Minuad s’était rendue le village à deux reprises sans y trouver de preuves de viol collectif, promettant néanmoins de poursuivre son enquête.

>> Lire aussi : Au Darfour, le camp où les déplacés n’osent plus sortir

Pas de nouvelle visite à Tabit

Mais Youssef al-Kordofani, le porte-parole du ministère soudanais des Affaires étrangères, a affirmé dimanche que « le gouvernement du Soudan avait décidé de ne pas autoriser une nouvelle visite de la mission dans ce village ».

« Les accusations de viol collectif ont suscité un grand ressentiment au sein de la population à Tabit et dans les villages voisins, provoquant leur colère et une montée des tensions dans la zone », affirme Youssef al-Kordofani, laissant entendre qu’il était dangereux pour la sécurité des enquêteurs de la Minuad de se rendre sur place.

Selon lui, les discussions se poursuivent avec le ministère des Affaires étrangères pour une demande de visite le 17 novembre.

Pour sa part, la Minuad n’a fait aucune déclaration à ce propos.

 

Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Soudan | Viol collectif au Darfour : Khartoum empêche la Minuad de poursuivre l’enquête | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique
Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,