Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2020

Nigeria : l’armée fuit « lâchement » Boko Haram, selon le Sultan de Sokoto


Nigeria : l’armée fuit « lâchement » Boko Haram, selon le Sultan de Sokoto

25/11/2014 à 09:14 Par Jeune Afrique
Des soldats nigérians à Lagos, octobre 2013. Des soldats nigérians à Lagos, octobre 2013. © AFP

Dans un communiqué publié lundi par l’organisation des musulmans du Nigeria (JNI), Muhammad Sa’ad Abubakar, le Sultan de Sokoto, a accusé l’armée d’abandonner armes et munitions à chaque approche des insurgés de Boko Haram.

« Les soldats prennent leurs jambes à leur cou et abandonnent leur base, leurs armes, leurs munitions et tout leur équipement militaire à l’approche des insurgés », a dénoncé, le 24 novembre, l’organisation des musulmans du Nigeria (JNI), s’exprimant au nom du Sultan de Sokoto, Muhammad Sa’ad Abubakar.

« Les forces de l’armée nigériane ne refont surface qu’après la fin des attaques meurtrières, et terrorisent davantage des populations déjà terrorisées, en installant des barrages routiers et en fouillant les maisons », a ajouté le Sultan de Sokoto.

>> Voir aussi notre carte interactive : Boko Haram, dix années de terreur

Pour Muhammad Sa’ad Abubakar, l’armée ne fait que « fuir lâchement » face aux attaques du groupe islamiste Boko Haram. Il s’agit là de la plus dure critique jamais prononcée par un dignitaire religieux de son rang à ce sujet.

Des conseils du Sultan

À l’issue de sa rencontre lundi avec Ayo Oritsejafor, chef des Chrétiens du Nigeria (CAN), le Sultan de Sokoto a également appelé une « série de recommandations sur la façon de mettre fin à l’insurrection islamiste dans le Nord-Est, qui ont été remises au président Jonathan il y a deux ans, sans qu’elles ne soient suivies d’effets ».

« Nous ne pouvons que donner des conseils, nous n’avons pas les pouvoirs constitutionnels pour mettre en place ces mesures sur le terrain », a-t-il déclaré.

En voyage au Tchad, le président Goodluck Jonathan n’a pas réagi à ces propos. Il a seulement rappelé, dans un communiqué, que le Nigeria avait besoin de l’aide de ses voisins pour parvenir à juguler l’insurrection islamiste.

>> Lire aussi : Goodluck Jonathan sur les chapeaux de roue

(Avec AFP)

Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Terrorisme | Nigeria : l’armée fuit « lâchement » Boko Haram, selon le Sultan de Sokoto | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique
Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,