Aller à…
RSS Feed

26 octobre 2020

Misère du néo-orientalisme!


LES PACIFISTES DE TUNIS

nov 10 2015

 

Misère du néo-orientalisme!

Ce type (et sa condescendance, comme dit le commentateur) est en fait abject pour qui connaît un peu l’histoire sociale et politique réelle de la Libye contemporaine et ce qui s’y passe actuellement.

Il prétend parler de géopolitique mais n’aborde (sans même parler de DASH à Syrte) à aucun moment la spécificité de la Jamahiriya, un régime pourtant en place dès 1977 et qui a marqué à jamais la mémoire collective, des tribus justement, dont ce personnage est visiblement obsédé, exactement comme les colons de jadis. En Tunisie, et nos amis algériens aussi, on connaît ça.

Car le ciment des centaines de tribus, ce ne fut pas un ou deux mariages par ci ou par là que QADDAFI aurait noué « stratégiquement » (un cliché orientaliste qui renvoie à ceux du Prophète 14 siècles plus tôt). Le ciment d’une telle société (et c’est là le miracle de QADDAFI), ce fut la Jamahiriya et son système de démocratie directe, populaire et participative (« Solta Sha’biya » !) qui allait comme un gant à un tel environnement « tribal ».

Il faut avoir vécu l’ambiance joviale et sincère de ces rassemblements politiques (au sens étymologique du mot républicain – « gouvernement de la res-publica, la chose publique. Or, Dieu sait que le mot « Jamahiriya » est un jeu de mots basé sur « Jumhuriya » qui justement signifie « république »… Ce n’est pas, comme disent les linguistes, un « pluriel externe » (« jumhuriyât » = des républiques) mais une sorte de pluriel interne (« jamahîr »-iya, gouvernment des masses populaires par elles mêmes et pour elles-mêmes) aux conséquences politiques et historiques immenses, que seuls des orientalistes bourgeois installés près de leur bouteille Thermos dans leur cabinet lambrissés, ignorent.

Et, autre miracle, GADDAFI unifia un tel tissu social en l’irriguant d’une eau pure du Sud au Nord et d’Est en Ouest, avec le Grand Fleuve Artificiel; le plus grand projet agricole du monde de son époque. Les Chinois, seulement récemment, se sont lancés dans des travaux de réaménagement fluvial d’une ampleur comparable.

Par Les Pacifistes de Tunis (écrits sur le vif)

Le temps qui passe, selon Gilles Munier (16 mars 2013): « Dans un cas comme celui-ci, je me suis aperçu que le grand ennemi était moins l’impérialisme américain – expression considérée comme démodée, mais au contenu bien réel – que le temps qui passe, l’oubli ou pire : l’indifférence. La situation en Irak n’était plus d’actualité, remplacée par d’autres guerres au Proche-Orient « 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,