Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

L’Afrique au sommet de Malte: le sort des migrants africains entre les mains des présidents africains


Crise migratoire. L’Afrique au sommet de Malte: le sort des migrants africains entre les mains des présidents africains

MAMAFRIKA TV

image: http://www.mamafrika.tv/wp-content/uploads/2015/11/malte.jpg

MamAfrika TV | Par K.D.W.

image: http://cdn.stickyadstv.com/prime-time/intext-roll-ad-message-fr.png

Crise migratoire: état des lieux. La recrudescence des conflits dans certaines régions d’Afrique, d’Orient et d’ailleurs, et l’insécurité engendrée par les conflits en question ou alors par la précarité socio-économique, poussent plusieurs milliers d’individus et de familles à braver toutes formes de risque pour entrer en Europe, notamment. De plus, en dehors du nombre grandissant des migrants venant de tous les continents, il y a les conditions de vie déplorables entraînées par la rétention, à Calais, des migrants qui cherchent juste à traverser les frontières de la France à destination de pays tels que l’Angleterre et l’Allemagne dont les politiques en matière d’accueil sont jugées plus humaines. Et on parle de la jungle de Calais! Mais un phénomène inquiétant vient se mêler au problème de gestion des flux: les tensions entre certains groupes de migrants afghans, pakistanais et iraniens, ou entre syriens, etc. Ces derniers jours, des affrontements se produisent entre migrants et policiers. Dans ce dernier cas, le réseau No Borders est cité pour ses implications aux troubles. Celui-ci prône, en effet, la lutte pour la liberté de circulation et l’abolition des frontières. Né en 1999, No Border s’oppose au contrôle de l’immigration et revendique la régularisation des sans-papiers

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter 

Les motivations du sommet de Malte. Les Européens ont invité les présidents africains à La Valette, sur l’île de Malte, où s’est tenu le sommet sur ce qu’il est d’ores et déjà convenu d’appeler la crise migratoire. Ils promettent d’accorder une aide financière estimée à 1,8 milliard d’euros aux chefs d’Etat africains pour leur faire approuver l’expulsion des migrants venus des pays d’Afrique d’une part, et leur faire endiguer la crise migratoire, d’autre part. Soit dit en passant, Juncker voudrait que la donation atteigne la somme de 3,6 milliards d’euros alors que le total promis n’atteint même pas la somme de 80 millions d’euros! Bref! La question qui s’impose, est la suivante: pourquoi cette proposition n’est faite qu’aux seuls représentants des nations africaines sachant que le continent noir n’est pas le seul concerné et que le nombre des migrants africains est insignifiant par rapport à ceux des autres nationalités?

La spécificité des migrations africaines. Si nous avons tous bien suivi, l’Afrique est la vraie cause de la crise migratoire que traverse l’Europe en ce moment. Et grâce à la légendaire philanthropie européenne, on « donne » 78 millions d’euros aux pays africains pour, primo, rapatrier tous les migrants auparavant calés (pardon, je commence à avoir la batophobie!) puis recalés à Calais ou ailleurs, et secundo, retenir les futurs candidats sur le sol africain. D’abord, la vérité sur la migration africaine est complètement biaisée, parce que celle-ci est fortement intracontinentale. Ensuite, contrairement aux idées reçues, les destinations prisées par les Africains aujourd’hui, en dehors des pays africains et dans l’ordre de préférence, sont les pays asiatiques, les pays arabes (surtout pour les commerçants), l’Amérique du nord (Etats unis et Canada), la Russie et l’Europe occidentale n’arrive qu’en dernière position! Enfin, il faut aussi rappeler que concernant l’Afrique occidentale, les migrations vers la France est traditionnellement le fait de campagnards, d’analphabètes ou d’illettrés (au regard de la culture française). Ce fait est lié au besoin de main d’oeuvre que la France a longtemps exprimé auprès de certains pays africains. Enfin, quand, en France, on se moque des Maliens (cette brave communauté), on ignore que l’on ne s’en prend qu’à une catégorie sociale spécifique qui n’est pas représentative de l’ensemble des citoyens maliens. Néanmoins, ils ont beau s’occuper de la propreté des Français, ils sont chez des princes respectables et respectueux car ils n’ont jamais oublié ni leurs familles, ni leur origine!

Quelles solutions africaines au problème intempestif de la migration africaine vers l’Europe ? Le continent africain est extrêmement riche au point d’exaspérer (cf. « scandale géologique »!). Il est riche mais se fait piller constamment et méthodiquement. Ce qui donne de l’assurance à certains à qui il fait dire qu’ils n’ont pas de pétrole mais qu’ils ont des idées (entendez le sens de l’arnaque). C’est ainsi que l’on a réussi à faire passer les pays d’Afrique pour des pays pauvres quand bien même que ce sont eux qui possèdent tout! L’Afrique est par-dessus tout riche de ses cerveaux et de ses jeunes bras. Le terme d’espérance n’a jamais eu de sens nulle part que dans l’actuelle Afrique. L’Afrique n’a que des atouts ? Oui. Enfin presque, car le seul bémol dans la réussite de l’Afrique, c’est l’élite africaine. Mais le problème est techniquement soluble, il suffit que la volonté populaire mette les dirigeants africains au pas, je voulais dire à la cadence!

En attendant la résurrection du sphinx, voici une démarche possible pour retenir les Africains chez eux, en leur donnant envie de vivre leur vie chez eux et non pas ailleurs: 1/- reconsidérer les frontières actuelles, réaménager le territoire continental en développant les infrastructures ; 2/- se débarrasser du franc cfa (franc des colonies françaises d’Afrique !) ; 3/- nationaliser les firmes spécialisées dans l’extraction des matières premières ; 4/- développer l’agriculture, l’élevage et l’artisanat ; 5/- régénérer la médecine originale africaine ; 6/- réorienter l’éducation nationale, fédérale et continentale en adoptant le paradigme africain ; 7/- faire parler à la technique et à la technologie les langues et le langage africains en phase avec la réalité africaine de ce vingt-et-unième siècle débutant…

K.D.W.

En savoir plus sur http://www.mamafrika.tv/blog/crise-migratoire-lafrique-au-sommet-de-malte-le-sort-des-migrants-africains-entre-les-mains-des-presidents-africains/#CcJLkvOxpcwUtF2v.99

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,