Aller à…
RSS Feed

20 octobre 2020

Chronique politique. Terrorisme : le langage de la vérité ou la voie de la sagesse


Chronique politique. Terrorisme : le langage de la vérité ou la voie de la sagesse

MAMAFRIKA TV

image: http://www.mamafrika.tv/wp-content/uploads/2015/11/terrorisme1.gif

MamAfrika TV | Par K.D.W.

La perte d’une vie est toujours douloureuse. Une mort vaut une mort, que celle-ci soit naturelle ou accidentelle, que la personne perdue soit familière ou un inconnu. Parce que chaque humain est le fils ou la fille de quelqu’un et potentiellement ou probablement le frère ou la sœur, le père ou la mère, le mari ou la femme de quelqu’un. Une vie vaut donc une vie. Et en principe, même la mort d’un adversaire ou d’un ennemi ne devrait réjouir quiconque ayant réellement conscience du caractère fatal de la mort. Car comme pensent les Africains, celui qui te précède dans la mort devient systématiquement ton hôte parce qu’un jour ou l’autre, tu le rejoindras. Par conséquent, ce qui est arrivé au peuple français est un drame et le crime perpétré, ignoble. On ne peut qu’exprimer un sentiment de compassion à l’égard des Français par le biais des condoléances adressées aux familles éplorées, par des souhaits de prompt rétablissement aux personnes blessées.

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter 

Le moment est lourd, chargé d’émotions, mais le moment est aussi propice pour la réflexion et la remise en question. Il ne faudrait pas se limiter à penser ou à dire pourquoi tant de haine, pourquoi tant de violence. Il faudrait pousser la réflexion plus loin que l’idée d’unité nationale, le repli qui consiste à dire que l’on n’a pas peur et cette autre réaction qui se traduit par une riposte aveugle, sanglante et de façon exponentielle plus meurtrière. Parce qu’on tuera pareillement des innocents sans rien résoudre. Parce que face à des groupes suicidaires, des gens qui n’ont rien à perdre, on n’engage pas la vie de tout un peuple en l’hypothéquant.

Seul un sérieux questionnement s’impose. Qu’avons-nous fait ou que n’avons-nous pas fait pour attirer autant de ressentiments? Qui nous en veut autant et comment notre ennemi a réussi à embarquer dans sa folie meurtrière jusqu’à certains de nos propres concitoyens? Qu’a fait ou que fait notre pays pour courir autant de risque et que fait-il pour notre protection. Comment faire pour éviter le pire? Nos hommes politiques nous disent-ils la vérité sur ce qui se passe? Que fabriquent-ils, que nous cachent-ils à travers leur raison d’Etat, leur droit d’ingérence…?

Une investigation sans complaisance devrait suivre cette série de questions. Cela suppose, à l’ère de la technologie et du développement des moyens de communication et d’information, que l’on arrête avec les habitudes devant le seul petit écran de l’Etat, que l’on ose diversifier et recouper l’information, que l’on abandonne « franchement » la posture de l’autruche

Agir après la prise de conscience puisque la démocratie est censée refléter la force du peuple. Agir pour ne plus subir et ne plus voir Paris se vider et ressembler à une ville morte. Agir pour ne plus laisser se perpétrer ailleurs l’ignoble politique étrangère des responsables que l’on a soi-même élus, en toute liberté

Ceci était juste l’avis d’un observateur qui analyse et conseille selon les faits, rien que les faits.

K.D.W.

En savoir plus sur http://www.mamafrika.tv/blog/chronique-politique-terrorisme-le-langage-de-la-verite-ou-la-voie-de-la-sagesse/#DWpL3yzmlPuRvyoK.99

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,