Aller à…
RSS Feed

16 mai 2021

Crash de l’Airbus russe dans le Sinaï égyptien : Poutine confirme l’ « attentat »


Le président russe Vladimir Poutine, le 17 novembre 2015 au Kremlin (Moscou, Russie).

Crash de l’Airbus russe dans le Sinaï égyptien : Poutine confirme l’ « attentat » Sélection

Le 31 octobre dernier, un avion Airbus A321 de la compagnie russe Metrojet transportant 224 personnes, pour l’essentiel des touristes russes, explosait en vol au dessus du Sinaï égyptien. Personne à bord n’a survécu.

Alors que jusqu’à présent l’hypothèse d’une bombe à bord a été souvent évoquée par les Américains, Moscou continuait à la réfuter. Maintenant c’est chose faite, la Russie, après enquête, confirme également qu’il s’agissait d’un attentat.

« Pendant le vol, un engin explosif artisanal d’une puissance équivalente à 1 kg de TNT s’est déclenché », a déclaré le chef des services de secrets russes Alexandre Bortnikov. Ce dernier a prononcé ces paroles lors d’une rencontré, lundi soir, avec le président russe Vladimir Poutine.

« L’avion s’est désintégré dans l’air, ce qui explique pourquoi (nous avons retrouvé) des morceaux du fuselage dans un large rayon » dans le désert égyptien, a précisé M. Bortnikov.

Dans un communiqué publié mardi, les services secrets russes FSB (ex-KGB) promettent une récompense de 50 millions de dollars à toute personne les aidant à « identifier les terroristes« .

Le président Poutine a également promis de traquer les responsables de l’attentat «où qu’ils se trouvent» et de les «punir», tout en intensifiant ses frappes en Syrie. « Nous ne sécherons pas nos larmes. Cela nous marquera à jamais. Mais cela ne nous empêchera pas de trouver et punir les criminels« , a déclaré Vladimir Poutine.

Le vol 9268 Metrojet avait décollé, le 31 octobre, de la station balnéaire égyptienne de Charm-el-Cheikh et avait pour destination Saint-Pétersbourg (nord de la Russie). L’appareil avait perdu le contact avec la tour de contrôle 23 minutes après son décollage.

L’organisation Etat islamique (EI) avait immédiatement revendiqué la responsabilité du crash.

Il s’agit de la pire catastrophe aérienne ayant jamais frappé le pays, mais aussi du pire attentat contre des Russes en dix ans.

Depuis ce crash, la Russie a évacué plus de 80.000 touristes russes en Egypte, suspendu tous les vols russes à destination de l’Egypte et interdit à la compagnie égyptienne Egypt Air d’effectuer des liaisons vers la Russie. AFPmag

mots clé

Partager

Plus d’histoires deLibye