Aller à…
RSS Feed

24 novembre 2020

«La Turquie entre en guerre aux côtés de Daesh»


«La Turquie entre en guerre aux côtés de Daesh»

Source: RIA NOVOSTI

Plusieurs dirigeants semblent sous le choc, après que les forces aériennes turques ont abattu un avion militaire russe à la frontière turco-syrienne, même si le bombardier n’avait pas violé l’espace aérien de la Turquie, d’après Moscou.

«La Turquie est officiellement entrée en guerre aux côtés de l’Etat islamique en abattant sur ordre d’Erdogan un avion russe qui participait aux opérations contre les terroristes islamistes en Syrie», a écrit sur sa page de Facebook Roberto Calderoli, membre dirigeant du parti italien Lega Nord. «Pourquoi est-ce que la Turquie est encore dans l’OTAN après ce qui s’est produit ?», se demande-t-il.

«Il y a des soupçons que la Turquie coopère d’une façon informelle avec l’Etat islamique. Etant donné que les forces aériennes russes luttent contre Daesh, cette attaque semble une mesure extrêmement radicale. Elle ne fera qu’aggraver la situation», a déclaré le président tchèque Milos Zeman suite à cet incident tragique.

L’ancien Premier ministre suédois Carl Bildt a précisé que d’abattre un avion était une «réaction dure pour une incursion». Selon les règles d’engagement suédoises, il aurait au moins fallu «tirer des coups de semonce» en pareilles circonstances, a-t-il ajouté.

Au vu de la tension ambiante, le président du Conseil européen Donald Tusk appelle le monde au calme. «En cette heure dangereuse après qu’un avion russe a été abattu, tout le monde devrait garder la tête froide et rester calme», a tweeté Donald Tusk.

Le porte-parole de l’ONU, Ahmad Fawzi, a estimé lors d’un point presse à Genève que cet incident, qui a poussé les forces turques à abattre un appareil russe, compliquerait l’effort antiterroriste en Syrie.

Lire aussi : Un bombardier russe abattu en Syrie, près de la frontière turque (VIDEO)

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, espère que la destruction du bombardier russe par la Turquie «ne nuira pas aux négociations sur la Syrie».

Le vice chancelier allemand, Sigmar Gabriel, a qualifié d’«imprévisible» les actions de l’armée turque après que ses appareils ont abattu un bombardier russe. «Cet incident montre pour la première fois que nous faisons face à un acteur qui est imprévisible, c’est la Turquie, et pas la Russie», a-t-il déclaré. Pour l’homme politique allemand, la Turquie «joue un rôle délicat dans le conflit syrien».

connexion

  • Avatar
    Qu’ils aient et qu’il ait et non qu’ils ont et qu’il a… Ne pas écrire français pour un site dont le nom contient français… C’est dur
  • Avatar
    En plus ils achetent le petrole du diable
  • Avatar
    Vive Poutineenviron 15 heures
    Erdogan risque de se prendre une quenelle russe dans la face! Je plains le pourcentage du peuple turc qui est conscient d’être dirigé par un dictateur au service de l’oligarchie USA-OTAN!
    • Avatar
      Je pense plutôt que ce sont les turques qui mènent l’OTAN par le bout du nez . Comme vous le dites c’est qu’ils sont bien conscient d’avoir voter pour un islamiste .!
  • Avatar
    jean claude dormontenviron 16 heures
    Le sultan joue avec le feu et va se bruler les mains !! Pourquoi ne pas armer solidement les Kurdes et plus spécialement le PKK ?
    • Avatar
      Vive Poutineenviron 15 heures
      La Turquie du Président ERDOGAN proche des terroristes se nommant les frères musulman est le bras armé de la dictature oligarchique des USA via l’OTAN! L’Oligarchie USA-OTAN veut-elle déclencher la 3e guerre mondial?
  • Avatar
    Erdogan se prend pour le nouvel Attila. Il devrait se rappeler que même Attila mourut, et on a le choix: on hésite entre empoisonné et assassiné par le couteau d’une femme enlevée à la mode de DAESH! Lui et les siens devraient se tenir tranquilles car la mémoire des peuples est tenace, et le mal causé par ces prédateurs nomades, peu importe qui les soutiennent opportunément aujourd’hui, est toujours présent dans l’esprit et la chair des peuples qui les ont subi tout au long de l’histoire de la Chine à l’Europe en passant par la Russie. Il faut être conscient que la migration massive des peuples du Moyen-Orient vers l’Europe fait partie d’une nouvelle tentative d’invasion à la mode des Huns. Cependant les temps ont changé: ce n’est pas Erdogan qui décide et dirige, ce sont ses maîtres états-uniens et sionistes (également des nomades!) qui lui donnent les ordres. Les dindons de la farce seront finalement les Turcs eux-mêmes. Mais avec ces derniers, l’histoire a démontré que quelle que soit la manière de les contrer, il faut être ferme, inflexible, impitoyable et frapper leur esprit de terreur. Quant aux états-uniens et aux sionistes, la haine qu’ils sèment sur la planète entière se retourne progressivement contre eux. A cette loi fondamentale de la Vie, nul n’y échappe, mais ce type de considération est d’un niveau qui les dépasse, alors il faudra bien qu’ils en tâtent!
  • Avatar
    Lazar Kaganovitchenviron 18 heures
    Bah les russes n’ont qu »à installer des missiles sol- air le long de la frontière turque et faire feu sur les avions d’Ankara…et tant qu’à faire soutenir le PKK qui est marxiste- léniniste et pas islamiste.
    • Avatar
      Bah Bah …..pourquoi pas pendant que vous y êtes, les américains installe des missiles air-sol pour abattre ceux des russes qui n’auront pas le temps de décollé? ont en à pas fini……..?!

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle

Le plus populaire

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,