Aller à…
RSS Feed

29 octobre 2020

L’Assemblée générale de l’Onu appelle à nouveau Israël à se retirer du Golan syrien occupé


Actualité

L’Assemblée générale de l’Onu appelle à nouveau Israël à se retirer du Golan syrien occupé

Sana


Photo: Sana

Mercredi 25 novembre 2015

New York / L’Assemblée générale de l’ONU a appelé à nouveau Israël à se retirer de la totalité du Golan syrien occupé jusqu’à la ligne de 4 juin 1967, et ce en application des résolutions du Conseil de sécurité ad-hoc.

Lors d’une séance tenue hier sous le titre «la situation au Moyen-Orient», l’Assemblée générale de l’Onu a adopté à une majorité écrasante une résolution qui considère comme “inadmissible” l’occupation par force des territoires  et appelle à l’application de la Convention de Genève relative à la protection des civils en temps de guerres au Golan syrien occupé.

La résolution condamne le refus par Israël d’obtempérer à la résolution N° 497/ 1981, assure que la décision israélienne prise le 14 décembre 1981, par laquelle Israël avait imposé ses lois, sa juridiction et son administration au Golan syrien occupé, était nulle et non avenue et sans validité aucune, et demande à Israël de la rapporter.

Selon la résolution, le maintien de l’occupation du Golan syrien et son annexion de facto font obstacle à l’instauration de la paix globale, juste et permanente dans la région.

D’autre part, l’Assemblée a aussi adopté à la majorité des résolutions relatives à la cause palestinienne, en particulier à al-Qods.

Le délégué permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bachar al-Jaafari a remercié les pays qui avaient voté en faveur de la résolution relative au Golan.

«La poursuite de la plupart des pays membres de l’ONU de soutenir de telles résolutions reflètent leur attachement aux objectifs de la charte de l’ONU, leur refus de l’occupation étrangère et leur soutien au droit de la Syrie de récupérer ses territoires occupés par Israël depuis 1967», a précisé Jaafari qui s’exprimait après l’adoption de la résolution.

Il a ajouté que ce vote adresse un message clair à Israël que l’occupation, le meurtre et les politiques d’agression et de colonisation sont refusées et constituent une violation des lois internationales.

L.A. / A. Chatta

Le dossier Syrie
Les dernières mises à jour

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,