Aller à…
RSS Feed

27 octobre 2020

MAURITANIE : Ceux qui dénoncent les exécutions sommaires, l’esclavage et le racisme seront persécutés


30/11/2015

Ceux qui dénoncent les exécutions sommaires, l’esclavage et le racisme seront persécutés



Ceux qui dénoncent les exécutions sommaires, l’esclavage et le racisme seront persécutés, condamnés pour trouble à l’ordre public, incitation à la haine selon notre ingrat  ignorant faux général Mohamed Ould Abdel Aziz.



Le général Aziz est un vrai mythomane dangereux malade mental,  ceux qui avaient des doutes ont la preuve vidéo l’homme ne peut conduire la Mauritanie que vers l’inconnu du droit au mur. Pour notre mytho général, dénoncer les injustices, les inégalités,  l’esclavage, le racisme, les exécutions sommaires de noirs  etc… Les dénonciateurs de ces faits graves seront relégués au rang   d’incitateurs  à la « haine, à la vengeance » qui ronge, hante la petite cervelle de notre borné général qui monte le ton rien qu’en parlant  de ces problèmes qui préoccupent les mauritaniens avec une agressivité  délirante devant le peuple en direct. 


Quand le mytho général nous parle du « système », il fait allusion à vrai dire au bref passage de Sidi Ould Cheikh Abdallahi qui était le seul à  comprendre vite la dangerosité de cet énergumène qui est la racine du mal qui agite de l’intérieur le système sanguinaire mis en place depuis 1978 par les militaires qui se repose actuellement   sur les épaules du démon  Mohamed Ould Abdel Aziz ; faux général qu’il avait décidé de limoger et qui s’est rebellé par la suite pour le renverser par un putsch.


 On sait désormais que cet homme ne vit que par ces mensonges « d’incitation à la haine, de vengeance » pour couvrir  les  bourreaux, mobiliser une certaine frange de maures  et des nègres vautours autour de lui accentuant les inégalités qui divisent les Mauritaniens avec  des mensonges inégalés, harcèlement par des faux procès, semant graduellement la peur de l’autre. Le masque du mythomane faux général tombe soudainement devant le monde entier. Tellement léger dans son raisonnement et ignorant pervers, il ne sait  de quoi il parle, il se contredit avec des imaginations toutes azymites par des paroles en l’air pour surfer sur la vague ou « vogue » de la haine communautaire des faux nationalistes qui se prennent comme des « arabes ».



Le général Aziz est né monstre  qui ne peut plus le cacher, par ces différentes interviews, il montre que c’est lui qui était le cerveau au cœur de tout ce qui s’est passé dans le pays sinon comment peut on penser que celui qui demande justice est un incitateur à la haine, un homme qui insulte la religion et le pays ? Cet homme est un malade mental qu’on le veut où non ! En tout cas l’appel du muezzin à la prière  rappelle automatiquement à notre borné général quel que soit la durée de son mensonge, il va répondre à des ces actes et horreurs  de crimes devant Dieu et les hommes un jour ou l’autre.



Nous exigeons la libération immédiate  du colonel Ould Beibacar qui n’a fait que témoigner devant Dieu et les hommes des horreurs commis sur des citoyens  dont le général Aziz couvre les auteurs  parce qu’il n’est pas blanc comme la neige non plus ;  nous exigeons la libération sans condition et réparation des torts qu’ils ont subi, de Biram Dah et Brahim Ould Bilal qui n’ont fait que dénoncer l’esclavage, le racisme, les exécutions sommaires des noirs, la féodalité, le racisme, les inégalités sociales etc… loin 



Diko hanoune
__._,_.___

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,