Aller à…
RSS Feed

26 février 2021

Sortir de la crise par le haut !


Communiqué

Gilets Jaunes Le Mouvement

Dimanche 2 décembre 2018

Communiqué de Presse du 1er Décembre 2018 de l’association « Gilets Jaunes Le Mouvement »

Notre mouvement citoyen, crée sous forme d’association loi 1901, «Gilets Jaunes Le Mouvement», dénonce avec force les violences et dégradations commises aujourd’hui à Paris.

Depuis le début, à travers tous les supports de communications possibles, à travers nos interventions sur les plateaux de télévision, nous avons adressé un message claire : les forces de l’ordre, policiers, crs, gendarmes, militaires, sont profondément concernés par les revendications de fond de notre mouvement et de la mobilisation citoyenne. Ils sont des citoyens comme nous qui subissent depuis quarante ans au même titre les mauvais choix politiques des gouvernements qui se succèdent, à ce titre, tous ceux qui appellent à la violence contre les forces de l’ordre, ou qui créent les conditions de cette opposition, n’ont rien compris des aspirations qui nous animent et qui animent l’énorme majorité des français. À cela s’ajoutent les dégradations sur le patrimoine national qui nous appartient à tous, et des biens des particuliers qui sont également concernés par les injustices sociales que nous défendons.

La mobilisation citoyenne spontanée partout en France, et le soutien des millions de français à celle-ci, expriment quatre idées universelles que nous partageons tous, quatre axes de colère et d’indignation ;

– le pouvoir d’achat ; des millions de français n’en peuvent plus de la pression fiscale qui pèse sur leur portefeuille en même temps que l’augmentation générale du coût de la vie ne cesse de s’accroître, ils ne veulent pas de l’aide pour acheter une voiture ou des fenêtres, ils veulent qu’on leur laisse la possibilité de vivre dignement et décemment et que l’on cesse de dilapider le peu qui leur reste à vivre.

– l’injustice fiscale ; Les français n’acceptent plus l’injustice fiscale qui est matérialisée par des niches fiscales, et des cadeaux fiscaux aux plus fortunés là où l’effort national et la responsabilité doivent être partagés.

– les privilèges et le manque d’exemplarité ; Les français ne supportent plus que ceux qui

gouvernent leur demandent des efforts et que ceux là même vivent aux frais des français dans des conditions sur-privilégiées. Les français demandent de l’exemplarité et le partage de l’effort.

la démocratie ; les français soutiennent en leur énorme majorité l’idée selon laquelle les citoyens devraient être consultés plus régulièrement pour décider des politiques publiques, mais surtout que les citoyens devraient avoir la possibilité de peser en portant des projets de loi sur l’avenir de leur propre pays, et que nous ne pouvons plus être enfermés dans un système dans lequel, quelque soit le parti ou le président élu, durant cinq années complètes les citoyens ne peuvent pas légalement influencer les décisions, orientations, projets, et doivent soit attendre cinq ans pour venir punir un camp contre un autre et repartir dans le même cercle vicieux, soit faire des mobilisations telles que nous voyons aujourd’hui. Dans le même sens, il n’est plus

possible que quelques personnes décident, sans en consulter les citoyens, de vendre des biens qui appartiennent à la nation. (ex : autoroutes.)

En conséquence, et afin de sortir de la crise politique actuelle collectivement grandis et unis, de créer les conditions d’un dialogue constructif, de créer les conditions de confiance avant ce dialogue, de reprendre le chemin de l’apaisement national et ouvrir le chapitre de la concertation citoyenne qui donnera sans doute lieu , car les français sont innovants et créatifs, à des solutions efficaces pour amener notre pays à sa réussite, notre mouvement propose à l’ exécutif quatre mesures concrètes qui répondrons de manière forte, symbolique et efficace aux quatre axes de la colère citoyenne décrits précédemment ;

Nous demandons immédiatement :

– Un moratoire sur les augmentations de la taxe sur les carburants pendant les 3 mois de la grande concertation proposée par le Premier Ministre ainsi qu’un moratoire sur tous les travaux parlementaires durant cette période qui seraient liés à l’augmentation des taxes, impôts et autres mesures à supporter par les classes populaires et les classes moyennes. Cela permettrait à la fois de respirer le temps de la concertation pendant laquelle nous ferons des choix ensemble de manière constructive, et permettrait de créer des conditions d’un dialogue de confiance. (Ex du Sénat qui vient de voter l’âge de la retraite à 63 ans pendant un mouvement social… !).

– La remise en place de l’ISF (Impôt sur la Fortune)

– La baisse de 35 % des salaires du Président de la République, du Premier Ministre, ainsi que de l’ensemble des Ministres.

– L’inscription à l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale dans un délais d’un mois, d’un projet de loi visant à mettre en place la possibilité pour les citoyens français d’engager des référendums et des projets de loi à travers l’initiative populaire à partir d’un nombre de signatures citoyennes réaliste (exemple 500 000 citoyens). Ainsi qu’un projet de loi visant à instaurer la règle qui obligera l’État de consulter à travers un référendum national les citoyens pour toutes privatisations ou nationalisations futures.

Sur ce dernier point, nous demandons la mise en place d’une commission parlementaire, à laquelle nous souhaitons participer, où nous pourrons établir les détails techniques de cette procédure d’initiative populaire.

Nous sommes à la disposition de l’exécutif pour dialoguer sur la base des présentes, et nous appelons l’exécutif à la responsabilité et à l’exemplarité. La mise en place de ces mesures est réaliste, et permettra de créer les conditions de l’ouverture d’un dialogue serein.

Nous prenons la responsabilité de participer à toutes les consultations constructives suite à ces mesures concrètes. Nous avons recensé des milliers de volontaires partout en France qui nous ont adressé des idées constructives, et qui souhaitent s’investir en portant leurs expériences de la vie réelle. Nous avons des propositions réalistes et précises, sans dogmes et dans une recherche permanente de l’union nationale, afin de re-dynamiser l’économie de notre pays, protéger l’environnement, favoriser la production locale et l’agriculture française, sacraliser nos anciens et nos retraités, tout en favorisant des comptes publiques saines, et garantissant la vie décente à

tous les français.

Nous sommes consternés par l’attitude du Président de la République qui ne fait qu’aggraver la crise politique, et nous appelons l’ensemble des parlementaires de sa majorité à lui faire entendre raison !

La responsabilité du chef de l’État est engagé !

Nous demandons à tous les «gilets jaunes» de France, de continuer pacifiquement la

mobilisation partout sur le territoire et porter l’image de la société à laquelle nous aspirons, nous sommes fiers de toutes celles et tous ceux qui depuis trois semaines se mobilisent sur le terrain de manière pacifique, solidaire, et exemplaire, pour défendre une société unie et juste.

Nous appelons tous à la responsabilité, et à la vigilance. Les décisions sur l’avenir de notre pays ne peuvent pas être prises dans des groupes Facebook fermés gérés par quelques administrateurs qui, dans certains cas constatés, favorisent d’avantage des publications virulentes et sans issues, que des approches constructives.

L’union de tous autour des valeurs et aspirations universelles vaincra tout dogmatisme sectaire.

C’est dans ce sens que notre association construit avec toutes celles et ceux qui partagent nos valeurs la structuration d’un mouvement citoyen national horizontal, démocratique et responsable.

La balle est dans le camp de l’exécutif pour sortir la France grandie, à défaut de la plonger dans une crise historique !

«Gilets Jaunes Le Mouvement»

 

 

Le dossier politique française
Les dernières mises à jour

Source : Gilets Jaunes Le Mouvement
https://www.giletsjauneslemouvement.com/…

Plus d’histoires dedemocratie directe

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,