Aller à…
RSS Feed

23 septembre 2020

Message de Liamine Zéroual au peuple algérien (document)


France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak, au Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne, enquêtes et informations exclusives.

Publié par Gilles Munier sur 2 Avril 2019,

Catégories : #Algérie, #bouteflika

Suite à son entretien avec le général Mediène, dit Toufik – ancien chef du DRS – qui lui a proposé – en accord avec Saïd Bouteflika – « de présider une instance chargée de gérer la période de transition », l’ancien Président de la République Liamine Zéroual a publié – le 2 avril – le message suivant:

Comme tous les Algériens, j’ai été attiré par les marches massives organisées par le peuple algérien, marches que je soutiens depuis les premiers instants. Comme vous, moi aussi je suis préoccupé par l’absence de réponse politique à la hauteur de ces revendications démocratiques légitimes.

Depuis l’Indépendance, notre système politique n’a pas su écouter le peuple, ni se renouveler, ni se moderniser et ni se hisser au niveau des aspirations d’un grand peuple qui, le 22 février, n’a pas raté son rendez-vous avec la démocratie pour se réconcilier avec son histoire.

Comme vous le savez, depuis 2004 je décline toutes les offres politiques et à chaque fois j’exigeais l’organisation d’une alternance garantissant l’émergence de nouvelles générations en lesquelles j’ai une totale confiance et que j’ai toujours encouragées.

Dans un souci de transparence et de respect de la vérité, je voudrais faire savoir que le 30 mars, j’ai été reçu sur sa demande par le général de corps d’armée à la retraite Mohamed Mediène, qui m’a proposé de présider une instance chargée de gérer la période de transition. Il m’a assuré que la proposition avait été faite en accord avec Saïd Bouteflika, conseiller auprès de la Présidence. J’ai exprimé à mon interlocuteur toute ma confiance en des millions de manifestants, ainsi que la nécessité de ne pas entraver la marche du peuple qui a repris son destin en main.

Comme tous les Algériens, je me sentais très fier de ce que j’ai vu chez des millions d’Algériennes et d’Algériens qui revendiquaient une Algérie démocratique avec enthousiasme, conscience et ordre qui honorent le pays et donnent de l’Algérie et de son peuple une image digne de nos aspirations historiques.

Aujourd’hui, face à la gravité de la situation, les décideurs doivent faire preuve de raison et s’élever au niveau de notre peuple pour éviter tout dérapage aux conséquences incalculables pour le pays et laisser les Algériens s’exprimer librement et imposer la volonté du peuple.

Gloire à nos martyrs

Vive l’Algérie libre et démocratie libre.»

Liamine Zeroual

Alger, le 2 avril 2019

*Source : algérie-direct.net

Plus d’histoires deAlgérie

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,