Aller à…
RSS Feed

4 mars 2021

50 Ans de MEGA-PROJETS et RUSE contre l’AUTO-CENSURE


50 Ans de MEGA-PROJETS et RUSE contre l’AUTO-CENSURE

 

Remarque 1: le contexte est très différent cette année puisque le 01 septembre dernier, les Libyens ont fêté dans toutes les villes et malgré  les menaces des  milices installées par l’OTAN, le début du 50ème Anniversaire de la Révolution de 1969.

Voir par exemple à Gat ou à Sukna (photo ci-contre) Où les ressuscités Congrès Populaires de base ont organisé des défilés. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de décrire cet événement censuré partout.

Remarque 2: En Asie et en Afrique, les portraits géants de grands hommes signifient pour les peuples qui les dressent, que ces mêmes hommes ont réalisé de grandes œuvres. Malheureusement, pour beaucoup de Parisiens et intellectuels de l’OTAN qui ne comprennent rien à l’ethnologie (de EDWY PLENEL à GILBERT KEPEL en passant par les RAMONET, CHOMSKY et Cie), cela « signifie » nolens volens que ce sont  des « dictateurs ».

Aussi, il serait bon de recourir à une ruse (« communication politique ») pour amener les passants à réfléchir par eux-mêmes. Comment ? En présentant des photos géantes (projecteur avec groupe électrogène), non pas du Grand Homme mais de ses réalisations: pour commencer, le plus grand projet agricole au monde de son temps: le Grand Fleuve Artificiel. Il existe une séquence de film en français de seulement 5 minutes en ligne que nous  avons déjà commenté pour sa qualité didactique.

Et quand les curieux demanderont: « Mais qui donc a conçu ce(s) immense(s) projet(s) », il sera facile d’enchaîner.

***

Exemple du Grand Fleuve (mais cela est valable pour tous les autres méga-projets: Démocratie Directe, etc.)

La présentation est très pédagogique et digne d’universitaires. C’est ainsi, en tout cas que ces derniers traitaient de ce pays avant 2011: avec une précaution scientifique et en se fondant sur les faits.

Avec la fin de l’ouragan des canulars diffamatoires  en mondiovision, toute l’histoire de la Libye de 1969 à 2011 reste à être réécrite de cette manière: sans passion et objectivement, à des fins de rééducation des peuples.

Noter le cout de 37 milliards (pour un seul entre de nombreux autres projets du même style en Libye et ailleurs…), soit 10 fois le prêt du FMI à partir duquel survit le pays voisin, la Tunisie et dont les 4 tranches annuelles ne sont versées qu’avec les conditions connues (hausse des prix de base, privatisations, etc.).

Photo: le projet n’est pas passé inaperçu par l’espionnage US. En voyant des zones rouges et bleues sur leurs clichés, les scientifiques de la NASA (photo) devaient se demander « ce que préparait Qaddafi »….  Les disques sont les méga-réservoirs et on peut distinguer les immenses surfaces transformées en terres agricoles (toutes sortes de légumes « made in Libya » – du jamais vu en Afrique auparavant…)

https://www.youtube.com/watch?v=SuuuygYuvCQ

********************************************************************************

 

Plus d’histoires dedemocratie directe

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,