Aller à…
RSS Feed

23 mai 2022

La résistance yéménite frappe le coeur de Dubaï et d’Abou Dhabi


La Résistance yéménite frappe le cœur de Dubaï et d’Abu Dhabi

par lecridespeuples

Déclaration du porte-parole des forces armées yéménites, Yahya Saree, le 17 janvier 2022.

Source :

Traduction : lecridespeuples.fr

Transcription :

Au Nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Dieu le Très-Haut a dit : « Quand quelqu’un vous agresse, attaquez-le réciproquement en proportion du dommage qu’il vous a causé. » [Coran, II, 194]

Dieu le Tout-Puissant a dit la vérité.

 

En riposte à l’escalade de l’agression américano-saoudo-émiratie contre le Yémen, nos forces armées ont réalisé une opération spéciale couronnée de succès, grâce à Dieu le Très-Haut, nommée , qui a ciblé les aéroports de Dubaï et d’Abu Dhabi, des installations de raffinage pétrolier à Abu Dhabi, et divers sites stratégiques et sensibles. Cette opération couronnée de succès a été menée avec 5 missiles balistiques et un grand nombre de drones, qui ont frappé leurs cibles avec précision.

 

Opération majeure des forces yéménites contre des installations pétrolières à Abu Dhabi & aéroport international. Tous les vols annulés

Tant que les Emirats participent à la guerre genocidaire & au siège affamant le Yémen ils seront dans la ligne de mirehttps://t.co/KipTzhimpP

— Le Cri des Peuples (@lecridespeuples) January 17, 2022

Les forces armées yéménites, qui tiennent aujourd’hui leurs promesses, renouvellent leur avertissement aux pays de l’agression, les informant qu’ils subiront de nouvelles frappes encore plus fortes et douloureuses, et avertissant les entreprises et les résidents des Emirats, pays ennemi, que nous n’hésiterons pas à élargir la liste de nos cibles, et à inclure des sites et installations encore plus importants dans la période à venir. Ils doivent s’éloigner des lieux vitaux pour leur propre sécurité, car nous déclarons les Emirats « pays sans sécurité » tant qu’ils persisteront dans leur escalade d’agressions contre le Yémen.

Voir Le Yémen menace de pulvériser les tours de verre de Dubaï et d’Abu Dhabi

Vive le Yémen libre, digne et indépendant ! La victoire sera pour le Yémen et pour tous les hommes libres de la Nation (musulmane).

 

L’histoire n’oubliera pas comment les va-nu-pieds yéménites ont humilié les superpuissances mondiales qui soutiennent totalement l’agression saoudo-émiratie (USA, Royaume-Uni, France).

La frappe de représailles contre les aéroports de Dubaï/Abu Dhabi n’est qu’un début… pic.twitter.com/5IXsBlE60I

— Le Cri des Peuples (@lecridespeuples) January 18, 2022

Sanaa, 14e jour du mois de Jumada II 1443 du calendrier hijri, équivalant au 17 janvier 2022 du calendrier grégorien.

***

Les Houthis du Yémen demandent à Abu Dhabi de retirer ses forces

Par Moon of Alabama, le 17 janvier 2022

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour Le Saker Francophone

Depuis 2015, l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis luttent contre le mouvement Houthi au Yémen.

Les deux pays ont des objectifs différents. L’Arabie Saoudite veut détruire le mouvement Houthi et installer un gouvernement yéménite qu’elle pourra contrôler. Les Émirats veulent contrôler les ports du Yémen et les voies maritimes qui l’entourent. À cette fin, ils ont mis sur pied leur propre force proxy, composée de tribus du sud du Yémen.

 

Ne pas oublier le Yémen affamé depuis 2015 par les Saoud sanguinaires & génocidaires et leurs non moins sanguinaires & génocidaires alliés occidentaux, dont la France.

Ignoble. Infame. Atroce.

Les mots manquent pour decrire l’abjection des agresseurs et la dignité des agressés. https://t.co/v2Krz2RlEd

— Le Cri des Peuples (@lecridespeuples) October 15, 2021

Les Houthis ont riposté à l’Arabie Saoudite en attaquant ses aéroports, ses villes et ses installations pétrolières avec des missiles et des drones. Ils ont repoussé les troupes sous contrôle saoudien de plusieurs provinces yéménites. Récemment, ils étaient sur le point de prendre la ville de Marib, contrôlée par l’Arabie Saoudite, et les riches champs pétrolifères qui l’entourent.

En revanche, les Houthis n’avaient, jusqu’à présent, pas encore attaqué les Émirats Arabes Unis (EAU). Il y a deux ans, les EAU ont retiré leurs troupes du Yémen et ont pratiquement cessé de combattre les Houthis. Leurs forces proxy gardent le contrôle des villes portuaires et des îles que les EAU souhaitent contrôler.

https://www.moonofalabama.org/11i/yemen1.jpg

Au début de cette année, les Houthis ont à nouveau prévenu qu’ils avaient l’intention de libérer l’ensemble du Yémen, y compris les zones contrôlées par les EAU. Ils ont également capturé un « navire-hôpital » appartenant aux EAU, qui transportait des camions militaires et des armes.

 

Ansaruallah (la Résistance au Yémen) a saisi un navire des Émirats arabes unis transportant des milliers de tonnes d’armes dans les eaux yéménites.

L’Arabie saoudite avait affirmé que le navire contenait des fournitures médicales pour un hôpital de campagne sur l’île de Socotra. https://t.co/68rAEwZ6gP

— Le Cri des Peuples (@lecridespeuples) January 3, 2022

Pendant ce temps, les Saoudiens ont de grandes difficultés à stopper les attaques des Houthis sur Marib. Malgré la perte d’un certain soutien de la part des États-Unis, ils ont recours à une vaste campagne de bombardements :

Yemen Data Project @YemenData – 10:06 UTC – Jan 17, 2022

Les bombardements de la coalition saoudienne augmentent au Yémen juste quand les enquêtes de l’ONU sur les crimes de guerre sont terminées – lien

L’année 2021 s’est achevée avec une augmentation de 224% des victimes civiles de bombardements d’un mois sur l’autre. Les frappes aériennes ont tué 32 civils et en ont blessé 62 en décembre, soit plus que pendant les 11 mois précédents de 2021 réunis. Après la dissolution du GEE [Groupe d’Experts Eminents sur le Yémen, établi par le Conseil des Droits de l’homme de l’ONU], les raids aériens ont augmenté de 43%, et les pertes civiles ont atteint un niveau record depuis 2 ans et demi.

Près de la moitié des raids aériens de 2021 ont touché Marib. 884 raids aériens, soit 5 322 frappes aériennes individuelles, ont visé Marib, une augmentation de 21 % par rapport à 2020. Hudaydah a été le pire endroit pour les civils dans la guerre aérienne en 2021 – le taux le plus élevé de raids aériens & de victimes civiles depuis l’accord de Stockholm de 2018.

 

Notre sécurité est menacée par les enfants du Yémen génocidés par l’Arabie Saoudite et les Emirats ? Quelle pourriture ! pic.twitter.com/rUCnpBkCs5

— Le Cri des Peuples (@lecridespeuples) December 3, 2021

Malgré cette intense campagne de bombardement, les Houthis continuent d’avancer.

Cela a changé la semaine dernière quand soudainement les Émirats arabes unis sont revenus :

Les troupes yéménites pro-saoudiennes soutenues par les Émirats arabes unis ont rejoint les troupes de la coalition qui combattent le mouvement Houthi autour de la ville centrale de Marib dans une nouvelle poussée pour sécuriser une région productrice d’énergie. …

La coalition dirigée par l’Arabie saoudite a annoncé cette semaine une nouvelle opération visant à renverser la vapeur après que les forces de la milice « Brigade des Géants », soutenues par les Émirats arabes unis et récemment déployées, ont expulsé les forces Houthies de la région pétrolifère de Shabwa, rouvrant ainsi l’accès à Marib.

Les Brigades – basées pour la plupart le long de la côte ouest, qui a été relativement calme au cours des trois dernières années – sont entrées dans Marib lundi et se sont depuis emparées de grandes parties du district de Huraib, selon des sources militaires locales.

« La Brigade des Géants est mieux armée et entraînée (que les autres forces de la coalition yéménite pro-saoudienne) et fraîches au combat …. Les Houthis vont opposer une résistance farouche, mais en général, leurs rangs sont épuisés », a déclaré Maysaa Shuja Al-Deen, chercheur au Centre d’études stratégiques de Sanaa…

Le conflit présente de multiples facettes, plusieurs factions yéménites se disputant le pouvoir. Les Émirats arabes unis ont en grande partie mis fin à leur présence militaire sur le terrain en 2019 à cause de l’impasse militaire, mais ils continuent d’exercer leur influence par l’intermédiaire des troupes yéménites qu’ils ont armées et formées.

 

Les gens ne savent pas ce que c’est. Quand vos enfants pleurent de faim et que vous n’avez pas de nourriture à donner. Beaucoup ne peuvent pas même l’imaginer.

C’est le #Yémen assiégé par la Saoudie.

S’ils savaient, des millions de personnes protesteraient dans les rues. https://t.co/Wq2PTr5eQS

— Le Cri des Peuples (@lecridespeuples) December 27, 2021

Les Houthis ne pouvaient pas laisser cela sans réponse. Aujourd’hui, ils ont donné un avertissement public aux Émirats arabes unis en les attaquant sur leur propre sol :

Le groupe yéménite des Houthis, aligné sur l’Iran [bizarrement, on ne lit jamais que les forces du camp adverse sont « alignées sur les Etats-Unis »], a attaqué lundi les Émirats arabes unis à l’aide de drones, déclenchant l’explosion de trois réservoirs de carburant et provoquant un incendie près de l’aéroport d’Abou Dhabi, capitale du pôle commercial et touristique de la région…

Les Émirats arabes unis, qui sont membres de la coalition, ont armé et entraîné les forces yéménites locales qui ont récemment rejoint les combats contre les Houthis dans les régions productrices d’énergie de Shabwa et Marib

Trois personnes ont été tuées et six blessées lorsque trois camions-citernes ont explosé dans la zone industrielle de Musaffah, près des installations de stockage de la société pétrolière ADNOC, a déclaré l’agence de presse nationale WAM. Elle a précisé que les personnes tuées étaient deux Indiens et un Pakistanais.

Le porte-parole militaire des Houthis a déclaré que le groupe avait lancé une opération militaire « dans les profondeurs des Émirats arabes unis ». Son négociateur en chef, Mohammed Abdulsalam, qui, selon les médias dirigés par les Houthis, est actuellement en visite à Téhéran, a mis en garde les EAU contre toute « ingérence au Yémen ».

https://twitter.com/lecridespeuples/status/1466704886909837314

La vie et les affaires dans les gratte-ciels clinquants d’Abu Dhabi deviendront beaucoup moins confortables si la ville fait l’objet d’attaques soutenues menées par des drones.

Le ministère des affaires étrangères des EAU a condamné l’attaque et déclaré qu’« elle ne passera pas sans châtiment ».

Voir Nasrallah : l’Arabie Saoudite et les Émirats seront annihilés par le Yémen

Mais que peuvent faire les EAU que n’ont pas encore fait le siège saoudien au Yémen et les bombardements permanents ?

Les EAU devront retirer leurs forces proxy au Yémen ou ils seront frappés au cœur de leur richesse.

 

MBS l’a juré, les armes françaises ne seront utilisées que contre des cibles militaires au Yémen.

Photo d’une brigade de « conseillers militaires iraniens » tués par les « frappes chirurgicales saoudiennes. https://t.co/wKp46XIkH7

— Le Cri des Peuples (@lecridespeuples) December 6, 2021

Dubaï, l’aéroport central des EAU, est le plus fréquenté du monde en termes de trafic international de passagers. Quelques tirs de missiles ou de drones sur des avions qui y sont stationnés auraient des conséquences immédiates sur le trafic mondial de passagers ainsi que sur les bénéfices touristiques que les EAU en retirent.

Les drones d’aujourd’hui n’étaient qu’un avertissement. Si les Émirats arabes unis tentent de l’ignorer, ils risquent de souffrir gravement.

Moon of Alabama

Pour soutenir ce travail censuré en permanence (y compris par Mediapart) et ne manquer aucune publication, faites un don, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez aussi nous suivre sur TwitterFacebookYoutube et VKontakte.

Partager

Plus d’histoires deAbou Dhabi