Aller à…
RSS Feed

3 octobre 2022

Yannick Jadot, l’homme qui pense que la guerre est écologique


Yannick Jadot, l’homme qui pense que la guerre est écologique

lundi 4 avril 2022, par do (Date de rédaction antérieure : 27 mai 2019).

Guerre en Ukraine

https://www.francetvinfo.fr/monde/e…

Ségolène Royal : « Jadot est un va-t-en guerre
Et ne doit pas être candidat à la présidentielle »

28 février 2022 – Extrait

Le 8 novembre 2016, un article prévoyait : Le candidat écologiste Yannick Jadot, est un pitbull au service de la propagande belliciste de l’impérialisme USA-OTAN-EUROPE… Si on l’écoutait, une guerre contre la RUSSIE (pardon ! une expédition punitive contre le méchant POUTINE) deviendrait inévitable…

Le 15 avril 2018, Yannick Jadot disait sur Twitter : « Les frappes en Syrie sont utiles mais c’est dès 2013 sur leur aviation qu’il aurait fallu agir »

De plus, je fournis une preuve que Yannick Jadot a voté pour le nucléaire au parlement européen en 2009 lors de Copenhague.

https://twitter.com/yjadot/status/9…

Les frappes en #Syrie sont utiles mais c’est dès 2013 sur leur aviation qu’il aurait fallu agir, nous n’en serions pas là. Nous devons également interdire aux oligarques russes de se déplacer en Europe, et faire un boycott politique de la coupe du monde de foot en Russie.pic.twitter.com/DvawJqAETH


Cliquer sur l’image pour l’agrandir
Un petit autocollant pour celles et ceux qui pensent que Jadot Yannick pousse le bouchon un peu loin.

JADOT ? J’adore pas ! Pas du tout…

http://mai68.org/spip/spip.php?article11582

Le candidat écologiste est un pitbull au service de la propagande belliciste de l’impérialisme USA-OTAN-EUROPE…

Les discours et interventions de JADOT, au parlement européen comme dans la presse, sont parfois aussi tonitruantes et imbéciles que celles de Daniel COHN BENDIT… Diabolisation de POUTINE, indulgence pour PRAVIJ SEKTOR et autres bataillons AZOV, bénédictions béates pour POROCHENKO… Les discours de JADOT sur l’UKRAINE contiennent un chapelet de SOPHISMES digne du pauvre Jamie SHEE qui fut le porte parole de l’OTAN lors de la première guerre d’IRAK…

JADOT et COHN BENDIT sont des crétins dangereux… Si on les écoutait, une guerre contre la RUSSIE (pardon ! une expédition punitive contre le méchant POUTINE) deviendrait inévitable… Ces tarés ignorent délibérément qu’une telle guerre détruirait au moins 60% de la vieille EUROPE et 80% des pays nationalistes ethniques (POLOGNE, UKRAINE, Républiques BALTES…).

Cliquer ici pour l’article et les commentaires

En Ukraine, ce sont les nazis qui ont pris le pouvoir à Kiev (vidéos)

http://mai68.org/spip/spip.php?article6895

PRAVIJ SEKTOR = Secteur Droit

Voici pour qui Yannik Jadot a de l’indulgence

Enregistré sur France 2 le 24 fevrier 2014 à 19h58

Cliquer ici pour enregistrer cette vidéo de 3’41’’ dans son format originel FLV

Cliquer ici pour enregistrer cette vidéo de 3’41’’ au format MP4

Cliquer ici pour l’article, les autres vidéos et les commentaires

Preuve que Yannick Jadot a voté pour le nucléaire au parlement européen :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2400

J’ai vu l’« écologiste »Yannick Jadot à la télé

C’était le dimanche 12 mai 2019 vers midi.

Il a dit : « Il faut sauver l’Europe, pour sauver l’écologie ! » Pour lui, c’est l’Europe avant tout !

Je l’emmerde, lui et son Europe. L’Europe, je veux la tuer ! Car l’Europe est une arme du capital.

8 Messages de forum

  • Mai 68 fut lancé par de vrais écolos dont les mots d’ordre étaient « Non à la guerre » et « Non à la société de consommation ». Quand ils ont vu le monde dans la rue, tous les partis et les syndicats furent paniqués. La gauche productiviste s’est alliée avec Con Bandit pour remplacer ces revendications par des augmentations de salaire pour tous, même pour les ouvriers qui fabriquent les armes de guerre, ceci tandis que les médias dominants ne donnèrent la parole qu’à la répression du régime gaulliste et à ces opportunistes. 10 jours plus tard c’étaient pliés, les militants du début rentraient chez eux encore plus dégoûtés de la gauche que des matraques des CRS et ils disaient « Mai 68 c’est fini, c’est devenu Business as Usual. »

    Mai 68 est donc la grande défaite de l’écologie politique laquelle ne s’en est jamais remise car les écolos qui ont fait de la politique ont suivis les traces de Con Bandit. Quand aux autres, les vrais écolos, les médias n’en parlent jamais sauf quand ils ne peuvent pas l’éviter, pour les ridiculiser.

    L’hypocrisie de tous les partis et syndicats est facile à démontrer quand on sait que le seul secteur militaro-industriel et son secret d’état utilise à lui seul plus de la moitié des ressources naturelles non renouvelables extraites chaque année de la terre et que l’on constate que pas un seul de ces hypocrites ne demande son démantèlement.

    Répondre à ce message

    • Salut Dominique,

      Mai 68 n’était pas un mouvement écologique. Il s’en foutait un peu de l’écologie. Il s’agissait de détruire la société du spectacle telle que décrite par Guy Debord. Il s’agissait de lutte de classe.

      Après sa défaite, le mouvement de mai 68 s’est bien sûr décomposé. Et une des particules, elle-même en décomposition, qui s’est détachée du mouvement de 68 était l’écologie. C’est ça la juste place de l’écologie.

      L’écologie étant elle-même en décomposition dès le départ. Il est logique qu’elle se soit présentée aux élections en 1974 avec un René Dumont qui était même, c’est un comble, contre l’agriculture biologique ; et qui voulait doubler le prix de l’essence. L’écologie était dès lors un mouvement petit bourgeois et anti-prolétarien.

      Bien à toi,
      do
      http://mai68.org

      Répondre à ce message

      • Si en 68 l’écologie était déjà du business as usual, ce n’est certainement pas la faute des militants qui ont lancé ce mouvement avec les slogans « Non à la guerre » et « Non à la société de consommation, mais bien celle d’un braillard opportuniste qui reconnut plus tard qu’il était payé par la CIA, Con Bandit, et de la gauche productiviste avec laquelle il s’était allié pour la circonstance. Il leur aura suffit de 10 jours pour phagocyter Mai 68, ceci avec la complicité active des médias dominants qui, quand ils ne reprenaient pas en coeur la propagande répressive du régime gaulliste, n’ont donné la parole qu’à ces opportunistes.

        La suite n’est pas mieux. En 1970, la CIA a fondé aux États-Unis le Mouvement de la terre, lequel est l’ancêtre de tous les mouvements politiques soit-disant écologiques occidentaux actuels.

        Il y a eu d’autres mouvements plus radicaux comme Earth First aux USA. DGR (Deep Green Resistance se réclame de cette filiation et il se cantonne dans les actions de surface tout en prônant la guerre écologique décisive (saboter les infrastructures tout en aidant les gens à développer des alternatives locales, ceci sans dire comment on va bien pouvoir développer ces alternatives à un système qui sort des blindés contre le peuple dés qu’il y a une ZAD). DGR aux USA a l’avantage de bénéficier de l’appui de mouvements radicaux proches des peuples premiers qui y existent encore et qui n’hésitent pas à faire des actions de sabotage quand c’est nécessaire. En Europe, les derniers peuples premiers qui vivaient dans les forêts allemande ont été exterminés ou assimilés avec les colonisation, les derniers il y a 200 ou 300 ans. En Europe de l’Est, il aura fallu attendre la Russie puis l’URSS pour que les communistes fassent pareil en 60 ans. Il n’existe donc plus de peuples premiers en Europe et dans les écolos véritables, à part DGR, il n’y a rien ou presque. Ce qui donne que DGR ne peut que se cantonner dans une critique de tout et de tous qui n’apporte pas grand chose en pratique.

        J’estime qu’un Félicien Barreau quand il explique aux élites économiques que le problème d’aujourd’hui n’est pas le réchauffement climatique car celui-ci ne menace pas encore notre survie et leur mode de vie, mais l’utilisation des sols par la société industrielle qui est la première cause de destruction du vivant et que cette destruction du vivant les menace elles aussi, est à lui tout seul bien plus révolutionnaire que tous les autres écolos d’Europe réunis, qu’ils soient réformistes (collabos du big business) ou radicaux, ceci car lui au moins réussit à passer dans les médias dominants et à se faire écouter sans se laisser démonter. Ce qui ne change rien au fait que l’écologie politique véritable se résume à presque rien en Occident.

        Quand aux véganes, ils sont complètement à la masse. Grace à eux, la viande végane ainsi que la sauce à roti végane est dans les grandes surfaces. Autrement dit, ils permettent à l’industrie et son béton de plus en plus omniprésent de remplacer l’agriculture et l’élevage, lequel quand il n’est pas industriel, fait lune belle part à la nature, ce qui donne raison à ce vieux dicton révisé à la sauce transhumaniste : au royaume des borgnes, les aveugles sont rois. Bref, on est pas sorti de l’auberge avec une pareille accumulation de conneries.

        Répondre à ce message

        • Dominique,

          Tu dis : « un braillard opportuniste qui reconnut plus tard qu’il était payé par la CIA, Con Bandit »

          Prouve-le !

          Répondre à ce message

          • Par exemple là : https://groups.google.com/g/fr.soc….

            Comme l’auteur, je ne partage pas l’avis que Con Bandit serait naïf. En politique, jamais rien n’est fait par hasard ou par naïveté, ce braillard est un opportuniste de la pire espèce qui de plus, a toujours défendu les intérêts des USA. Ses actes le prouvent, par exemple en Allemagne, il a été le seul, l’unique, député écologiste à défendre l’implantation des missiles Pershing US en Allemagne.

            Où là : Mai 68, Cohn-Bendit et la CIA : https://youtu.be/oa3vkP412gA

            Répondre à ce message

            • Salut Dominique,

              Je n’ai pas encore eu le temps de voir en entier la première vidéo que tu évoques.

              Mais il ne semble pas que Cohn Bendit RECONNAISSE avoir été commandité en 1968 par la CIA. Ce sont diverses personnes qui le prétendent. Pas lui-même !

              En plus de ça, dans la première vidéo, Pompidou parle des anarchistes AVANT de parler de gens financés par une organisation étrangère. Il ne dit pas laquelle. Mais, il n’inclut visiblement pas les anarchistes et donc il n’inclut pas Cohn Bendit parmi les gens financés par cette organisation dont il ne donne pas le nom et dont on peut tout aussi bien supposer qu’il s’agisse du KGB.

              En 1986, Cohn Bendit publie un livre intitulé « Nous l’avons tant aimée la révolution ». Cela signifie et d’une qu’il a aimé la révolution, et de deux qu’il ne l’aime plus : il a trahi ! Ce qui signifie qu’il n’a JAMAIS dit qu’il avait été payé par la CIA pour fomenter mai 1968.

              Par ailleurs Guy Debord a dit à l’époque (peu après mai 68) que « Cohn Bendit est un révolutionnaire sincère mais sans génie ».

              René Vienet dans son fameux livre « Enragés et situationnistes dans le mouvement des occupations » explique au sujet de la grande nuit des barricades du 10 au 11 mai 1968 que, non seulement elle n’a pas été provoquée par Cohn Bendit mais qu’il aurait été bien incapable de l’empêcher.

              NON, mai 68 n’a pas été la première « révolution de couleur » comme le prétend le gaulliste Asselineau.

              Les moyens utilisés étaient de simples bouteilles d’essence appelées cocktail Molotov et ne coutaient pas cher du tout. Contrairement à ce que dit Pompidou, il n’y avait pas besoin de financement extérieur. Les seuls qui avaient des armes à feu étaient les « Katangais » de la sorbone et encore ils en avaient peu et c’étaient de simples 22 longs rifles. Et ils n’ont jamais été offensifs. Ils voulaient seulement défendre la Sorbonne occupée.

              Mai 68 fut avant tout la plus grande grève ouvrière de l’humanité. Et, ça, aucune organisation extérieure telle la CIA ou le KGB ne peut le provoquer. Par ailleurs, si une telle organisation voulait se débarrasser de De Gaulle, il lui suffisait d’attendre qu’il meure. De Gaulle était très vieux et est mort peu après 68.

              Il a été remplacé par Pompidou, l’homme de main de Rothschild. Donc, si mai 68 avait été une « révolution de couleur » destinée à mettre Pompidou à la place de De Gaulle, elle était bien inutile puisque Pompidou était déjà premier ministre.

              Bien à toi,
              do
              http://mai68.org

              Les situationnistes – Comment créer une situation, l’exemple de mai 68 :

              http://mai68.org/spip/spip.php?arti…

              Répondre à ce message

              • Salut do,

                Je suis d’accord avec toi sur de nombreux points. Sur Con Bandit, on ne me fera jamais croire qu’il a été naïf lors de Mai 68 ou à un autre moment de sa carrière. Ses 2 tactiques préférées sont de distribuer des points goldwin pour ridiculiser et désarçonner son adversaire et quand ça ne marche pas, il se met à brailler à tue-tête.

                De plus, sur les sujets délicats pour son image, il n’est jamais clair. Comme sur sa collaboration avec la CIA, s’il ne l’a jamais confirmée, il ne l’a jamais démentie non plus. Quand sur Gaullisme.fr http://www.gaullisme.fr/2018/04/21/… , il est écrit « Parmi ces agitateurs (lors de Mai 68), vous consacrez un portrait à Daniel Cohn-Bendit en rappelant qu’il était l’invité régulier du Centre américain de Paris, dirigé par un correspondant de la CIA… « , je suppose que l’interviewé, l’écrivain Olivier Germain-Thomas, peut le prouver. Ceci dans un contexte où de Gaulle, même si la fin de sa carrière était de toute façon proche, faisait plus qu’irriter le Pentagone. Je le répète, on ne me fera pas croire que Con Bandit était naïf au point de ne pas se rendre compte de ce qu’il faisait en acceptant de telles invitations. Qu’il y soit allé une fois aurait été une chose, mais là il est question de « l’invité régulier ». Le reste de sa carrière prouve qu’en pratique, il a toujours pris parti pour les atlantistes de l’OTAN, ceci y compris sur leurs objectifs militaires. Ce mec a toujours été une plaie et il le restera jusqu’à sa mort.

                Il est aussi évident pour moi que lors de Mai 68, con Bandit et la gauche productiviste et ses syndicats étaient des alliés objectif, même s’ils n’ont jamais négocié cette alliance, pour transformer Mai 68 en Business as Usual. Ceci car des slogans comme « Non à la société de consommation » et « Non à la guerre » étaient tout autant inacceptables pour des productivistes dont le fond de commerce est la participation des prolétaires à l’aliénation du productivisme techno-capitaliste que pour un petit bourgeois opportuniste, atlantiste et libéral comme Con Bandit.

                Cette alliance de facto entre la gauche productiviste et Con Bandit et ses suiveurs existe toujours aujourd’hui. Ce sont malheureusement ces connards là qui ont écrit l’histoire de l’écologie européenne et qui l’écrivent toujours, une écologie où, depuis Mai 68, le business as Usual a remplacé les Non à la guerre et les Non à la société de consommation des premiers jours de Mai 68. Bref, No Future !

                Mai 68, de par sa diversité et la diversité de ses slogans s’adressait vraiment à tous. Malheureusement, les slogans issus de l’écologie politique de l’époque furent les premiers à être enterrés et l’alliance de facto entre Con Bandit et la gauche productiviste en est la raison.

                Un autre fait lors de Mai 68 est que pour un étudiant ou un prolo conscientisé par rapport à l’écologie politique de l’époque, il y avait peut-être 10 étudiants (en étant optimiste) et 100 prolos absolument pas conscientisés par rapport à ces enjeux. Donc il a été très facile pour les nombreux opportunistes que compte la politique de supprimer ces enjeux et de les remplacer par du Business as Usual sous forme d’augmentation de salaire pour tous, même pour les ouvriers qui fabriquent des armes de guerre. Ceci d’autant plus qu’ils ont pu bénéficier de la collaboration pleine et entière des médias dominants qui à l’époque, passaient leur temps à dire que les écolos n’étaient que des hippies fumeurs de joints adeptes de rêves dévoyés par les drogues plutôt que de faire des débats sur les thèses de l’écologie politique.

                8 ans plus tard, les punks jetaient un gros pavé dans la marre en rappelant à leur façon que la politique n’est qu’une chambre du commerce du complexe militaro-industriel. Où comme l’a dit Frank Zappa, « Les politiques sont le secteur divertissement du complexe militaro-industriel. » À quoi on peut ajouter que les médias dominants sont son secteur propagande.

                The Queen is a fascist regime
                Business as Usual
                No Future

  • https://www.francetvinfo.fr/monde/e…

    Pour celles et ceux qui veulent l’interviewe complet de Jadot sur France Info le 28 février 2022

    Répondre à ce message

Partager

Plus d’histoires deECOLOGIE