Aller à…
RSS Feed

27 janvier 2023

Le Sud mondial donne naissance à un nouveau système de paiement qui change la donne


Robert Bibeau

Déc 9

Par Pepe Escobar sur Réseau International.

Remettant en cause le système monétaire occidental, l’Union économique eurasienne conduit le Sud global vers un nouveau système de paiement commun pour contourner le dollar américain.

L’Union économique eurasienne (UEE) accélère la conception d’un système de paiement commun, qui fait l’objet de discussions étroites depuis près d’un an avec les Chinois, sous la direction de Sergey Glazyev, ministre de l’UEE chargé de l’intégration et de la macroéconomie.

Par l’intermédiaire de son organe de régulation, la Commission économique eurasienne (CEE), l’UEE vient d’adresser une proposition très sérieuse aux BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), qui sont déjà en passe de devenir les BRICS+, une sorte de G20 du Sud global.

Le système comprendra une carte de paiement unique – en concurrence directe avec Visa et Mastercard – fusionnant le MIR russe déjà existant, l’UnionPay chinois, le RuPay indien, l’Elo brésilien et d’autres.

Cela représentera un défi direct au système monétaire conçu (et imposé) par l’Occident. Et cela vient juste après que les membres des BRICS aient déjà effectué leurs transactions commerciales bilatérales en monnaies locales, en évitant le dollar américain.

Cette union UEE-BRICS était en gestation depuis longtemps – et va maintenant aussi s’orienter vers la préfiguration d’une autre fusion géoéconomique avec les nations membres de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS).

L’UEE a été créée en 2015 sous la forme d’une union douanière entre la Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie, rejoints un an plus tard par l’Arménie et le Kirghizstan. Le Vietnam est déjà un partenaire de libre-échange de l’UEE, et l’Iran, membre de l’OCS depuis peu, est également en train de conclure un accord.

L’UEE vise à mettre en œuvre la libre circulation des biens, des services, des capitaux et des travailleurs entre les pays membres. L’Ukraine aurait été membre de l’UEE sans le coup d’État du Maïdan en 2014, orchestré par l’administration de Barack Obama.

Vladimir Kovalyov, conseiller du président de la CEE, a résumé la situation au journal russe Izvestia. L’accent est mis sur l’établissement d’un marché financier commun, et la priorité est de développer un « espace d’échange » commun. « Nous avons fait des progrès substantiels et le travail se concentre maintenant sur des secteurs tels que la banque, l’assurance et le marché boursier ».

Un nouvel organisme de réglementation pour le système financier commun proposé par l’UEE et les BRICS sera bientôt mis en place.

Parallèlement, la coopération commerciale et économique entre l’UEE et les BRICS a été multipliée par 1,5 au cours du seul premier semestre 2022.

La part des BRICS dans le chiffre d’affaires total du commerce extérieur de l’UEE a atteint 30%, a révélé Kovalyov lors du Forum international des affaires des BRICS, lundi dernier à Moscou :

« Il est conseillé de combiner les potentiels des institutions de développement macro-financier des BRICS et de l’UEE, notamment la Nouvelle banque de développement des BRICS, la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB), ainsi que les institutions de développement nationales. Cela permettra d’obtenir un effet de synergie et de garantir des investissements synchronisés dans les infrastructures durables, la production innovante et les sources d’énergie renouvelables ».

Nous constatons ici une fois de plus la convergence progressive non seulement des BRICS et de l’UEE, mais aussi des institutions financières profondément impliquées dans les projets de la nouvelle route de la soie, ou Initiative Ceinture et Route (BRI), dirigée par la Chine.

Mettre fin à l’ère du pillage

Comme si tout cela ne changeait pas suffisamment la donne, le président russe Vladimir Poutine fait monter les enchères en appelant à un nouveau système de paiement international basé sur la blockchain et les monnaies numériques.

Le projet d’un tel système a récemment été présenté lors du 1er Forum économique eurasien à Bichkek.

Lors de ce forum, l’UEE a approuvé un projet d’accord sur le placement et la circulation transfrontaliers des titres dans les États membres, et a modifié les règlements techniques.

La prochaine grande étape consiste à organiser l’ordre du jour d’une réunion cruciale du Conseil économique eurasien suprême, le 14 décembre à Moscou. Poutine sera présent, en personne. Et rien ne lui ferait plus plaisir que de faire une annonce qui changerait la donne.

Toutes ces initiatives sont d’autant plus importantes qu’elles sont liées à l’augmentation rapide des échanges commerciaux entre la Russie, la Chine, l’Inde et l’Iran : de la volonté de la Russie de construire de nouveaux pipelines pour desservir son marché chinois à la discussion entre la Russie, le Kazakhstan et l’Ouzbékistan d’une union gazière pour l’approvisionnement national et les exportations, notamment vers le principal client, la Chine.

 

Deux blocs commerciaux pour deux blocs financiers et militaires

Lentement mais sûrement, ce qui émerge, c’est la vision d’un monde irrémédiablement fracturé, caractérisé par un double système de commerce et de circulation : l’un tournera autour des vestiges du système du dollar, l’autre se construit autour de l’association des BRICS, de l’UEE et de l’OCS.

En poussant plus loin, la récente métaphore pathétique inventée par un patron eurocrate de pacotille : la « jungle » se sépare du « jardin » avec une vengeance. Puisse cette fracture persister, car un nouveau système de paiement international – puis une nouvelle monnaie – viseront à mettre un terme définitif à l’Ère du Pillage centrée sur l’Occident.

Pepe Escobar

source : The Cradle

traduction Réseau International

PEPE ESCOBAR

Pepe Escobar est l’auteur de Globalistan : How the Globalized World is Dissolving into Liquid War (Nimble Books, 2007), Red Zone Blues : a snapshot of Baghdad during the surge (Nimble Books, 2007), Obama does Globalistan (Nimble Books, 2009), Empire of Chaos (Nimble Books) et le petit dernier, 2030, traduit en français.
Partager

Plus d’histoires deBRICS