Aller à…
RSS Feed

5 mars 2024

Kémi Séba: « Les médias français n’ont jamais voulu entendre un discours de souveraineté africaine »


Kémi Séba: « Les médias français n’ont jamais voulu entendre un discours de souveraineté africaine »

© Photo Archive personnel de Kémi Séba / Archive personnel de Kémi SébaKémi Séba

Kémi Séba - Sputnik Afrique, 1920, 14.03.2023

Accusé par un parlementaire français d’être un « relais de la propagande russe », le président de l’ONG Urgences Panafricanistes Kémi Séba s’est vu « déprogrammé » son interview sur la Chaîne parlementaire. Cela relève de « l’une des plus spectaculaires » censures des médias français, se révolte-t-il auprès de Sputnik.
Après avoir fait l’annonce d’une interview avec le président de l’ONG Urgences Panafricanistes Kémi Séba, la Chaîne parlementaire l’a déprogrammée.
Une décision prise suite à des « discussions » avec le député Renaissance et président de la commission de la Défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale, Thomas Gassilloud. Celui-ci a accusé M.Séba d’être un « relais de la propagande russe ».
« J’ai toujours vécu la censure par des médias français. Celle-là est peut-être l’une des plus spectaculaires, mais les médias français n’ont jamais voulu entendre un discours de souveraineté africaine », a déploré le militant.

« Le terrorisme en Afrique les arrange »

Kémi Séba s’est surtout insurgé contre le fait qu’il fait objet de cette censure, alors que France24 autorise le discours de l’émir d’Al-Qaïda au Maghreb islamique* (Aqmi), Abou Obeida Youssef al-Annabi. Il y a une semaine, la chaîne a publié une interview où il répondait en exclusivité à 17 questions.

« C’est la preuve qu’en réalité, le terrorisme en Afrique les arrange beaucoup plus que le panafricanisme que je représente et les millions de gens qui se reconnaissent à travers nos voix. Donc le gouvernement français défend ses intérêts et ses intérêts ne sont pas la montée du souverainisme africaine« , observe M.Séba.

*Organisation terroriste interdite en Russie

 

 

 

Partager

Plus d’histoires deAFRIQUE