Aller à…
RSS Feed

5 décembre 2020

Demandes Libyennes sur le sort de dizaines de milliers de détenus sans justice par Mathaba


 Libya Europe

Demandes Libyennes sur le sort de dizaines de milliers de détenus sans justice

Posted: 2012/08/16
From: Mathaba
by Tatjana

Nous familles et enfants des détenus dans les prisons libyennes, avons l’honneur de vous solliciter par le biais de cette correspondance et vous prions de procéder à une enquête et d’intervenir dans notre question qu’ignorent la plupart des médias internationaux et sur laquelle se prônent le silence les autorités libyennes.

Nous vous en conjurons, donc, d’intervenir auprès de ces dites-autorités,ainsi qu’auprès des milices et bandes armées qui violent, sans être inquiétés, toutes les lois et conventions internationales et commettent les interpellations spontanées sans mandats judiciaires des tribunaux et pratiquent,outres mesures, la torture et l’humiliation ,nous pouvons citer, à juste titre la violence physiques, l’usage de Electricité, l’arrachement des ongles, la torture par le feu, la privation de la nourriture, jusqu’à atteindre des cas de viols sexuels.

Tout cela, et la souffrance de nos détenus ne se résume pas que dans ces graves exactions réprimées non sans force pas les lois et conventions internationales, car l’assistance médicale leur a été défendue ce qui a mené à des atteintes de maladies et handicapes, souvent, chroniques et irréversibles, nous observons aussi des cas de chocs psychologiques atroces dus aux mauvais traitement qui relèvent, sans l’ombre d’un doute, de crimes contre l’humanité et l’éradication collective.

Madame, Monsieur; si nous vous contactons aujourd’hui, c’est aussi parce-que nous avons été empêchés de procurer des avocats à nosparents et membres de nos familles et amis, détenues à tord, car sanschefs-d’accusation, ni preuves, ni délits commis, et comme il n’y a jamais deux sans trois, et bien nous avons même été interdits de leurs rendre visite et bénéficier des parloirs!, comme si ça n’était pas le minimum de nos droits et ceux de nos proches emprisonnés.

Madame, Monsieur; ce que subissent nos détenus parents, familles et amis, est une injustice criante qui s’oppose à toutes les lois ,conventions et moeurs qui respectent la dignité de l’homme et et lui offrent, par conséquent, le droit à un traitement juste et une procédure judiciaire équitable.

Madame, monsieur; nous tenons à vous faire part, que les crimes de nos malheureux détenus sont, à vrai dire, leurs origines sociales, leurs appartenance ethniques ou régionales, ils sont comptés par milliers dans les prisons et centres de sécurité de BENGHAZI, MISURATA, TRIPOLI… et d’autres villes.., ils- y demeurent depuis presque une année exposés à tous genre d’humiliations et toutes sortes d’exactions physiques qui ne peuvent etre considérées que comme des crimes crapuleux à l’encontre d’êtres humains…

Nous avons fournis des efforts énormes et contacté tous les services libyens concernés et les autorités préposées à ces questions, à fin de connaitre les raisons, motifs de leurs détention, leurs durées, qui les détiennent et pourquoi?, en vain, hélas.. aucune suite n’a été donnée à nos demandes successives, c’est pourquoi nous formulons cette demande à votre attention et nous vous mettons devant vos responsabilités morales et juridiques face à ce qu’il se produit de violations flagrantes des droits de l’homme, des crimes dont le silence ou le détournement du regard deviennent, en eux même, actes criminels, ainsi et pour notre cause si juste et légitime, nous sollicitons votre bienveillance d’intervenir et nous soutenir médiatiquement le 01/09/2012.. pour couvrir et diffuser nos manifestations pacifiques à travers les quelles nous demanderont insisteront sur la libération de nos prisonniers détenus dans des conditions lamentables.., n’est ce pas votre devoir et le moins que vous nous devez pour que notre voix soit, en fin, entendue?

Parce-que cela fait partie de vos attributions…, nous vous faisons part, que vous comme la communauté internationale, serez amenés à assumer juridiquement les conséquences de tous développements défavorables ou dégradations de situations concernant cette honteuse affaire qui contribue à la menace de la paix sociale et la stabilité de notre pays, plutôt même, du monde entier, notre droit et notre but sont de sauvegarder et défendre la dignité, l’humanité et surtout les vies de nos enfants, parents et amis prisonniers et pour cela nous mettrons tous les moyens à notre disposition, c’est la raison pour la quelle, comprenez vous?, vous prions de nous aider pour aller dans ce sens…

Madame, monsieur; dans l’attente d’une réponse positive, o combien souhaitable, nous vous remercierons de votre compréhension et votre coopération…

Familles et proches des innocents détenus dans les prisons libyennes.

#

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,