Aller à…
RSS Feed

2 décembre 2020

L’Occident est le sempiternel vecteur du chaos à travers le monde.


 

L’Occident est le sempiternel vecteur du chaos à travers le monde.

Publié le17 Août 2012

par Allain Jules

 

La chienlit à travers le monde entier, c’est eux, autoproclamés civilisés.

Les “qui” ont mis en place durant 4 siècles, le commerce des êtres humains, les considérant comme des meubles ? L’Occident. Il aime dire aux Antillais que, “ce sont vos frères qui vous ont vendu”. Or, avez-vous vu en Afrique, des villes qui ont prospérées comme Nantes ou Bordeaux ? Non.

Les “qui” ont fait la première guerre mondiale et pourquoi ? L’Occident.

Les “qui” ont fait la deuxième guerre mondiale et pourquoi ? L’Occident.

Les “qui” sont derrière l’holocauste ? C’est encore eux car, la solution finale est un processus incapable de réalisation par un seul homme. Eh bien,,c’est encore eux. 

Les “qui” ont créé les camps de concentration et de la mort ? C’est encore eux. LesEspagnols, dès en 1897, à Cuba, durant la guerre d’indépendance. Ensuite, lesAnglais, durant leur guerre contre les Boers (Guerre du Transvaal, 1899-1902). les Britanniques allaient créer, des camps de concentration contre les émigrés blancs d’Afrique du sud. Ensuite,  les Allemands, en 1904, avec les Heroros qui s’opposaient à la colonisation en Namibie (Afrique australe), furent à leur tour mis dans des camps d’extermination. Je me suis amusé à taper sur Google “le 1er camp de concentration fut créé où  dans le monde ?” Le moteur de recherche vous répond : Le premier camp de concentration en Allemagne fut créé peu après la nomination de Hitler au poste de chancelier en janvier 1933. Pourquoi l’Allemagne sort dans la réponse alors que je n’ai pas tapé ce mot ? Bref, c’est faux et archi-faux. Quant à notre chère France, elle a commis un génocide au Cameroun, sur le peuple Bamiléké. Mais, c’est ignoré par l’histoire. Peut-on oublier Sétif, en Algérie ? Madagascar ? Non, évidemment.

Avant de poursuivre sur ce chapelet des méfaits de l’homme blanc qui ne s’arrête pas là, une précision. Il faut faire très attention, quant à cette dénonciation qui concerne essentiellement les dirigeants et les religieux, et non le citoyen lambda, qui ne prend aucune décision. 

Sur l’histoire plus récente, il nous sera impossible d’énumérer toutes les folies meurtrières de l’Occident, qui se résument, on l’aura compris, à honorer à 99%, son Dieu Mammon. L’Arabie saoudite a beau être une dictature, mais puisqu’il nous brade ses richesses, on ferme les yeux. Mais, il suffit qu’un dirigeant aime son peuple et s’oppose à leur diktat, on y crée une révolution imaginaire, s’appuyant sur des aigris, assortie toujours du qualificatif de dictateur pour ce dirigeant-là.

En Libye, malgré les apparences, ils n’ont plus que leurs yeux pour pleurer. Mais, la Libye a produit le Mali (Nord) et, comme par hasard, personne ne veut, en Occident, rétablir l’ordre au Mali où, c’est de mal en pis. En Tunisie, peu à peu, on regrette même Ben Ali. En l’espace de quelques mois, des troupes de spectacle venues d’ailleurs, sont interdites, parce que chiites. Vous vous rendez compte ? Et que dire des femmes ? Aujourd’hui, l’inquiétude vient d’Egypte où le président Morsi qui  compte sur le peuple est entrain de prendre le dessus sur l’armée, l’institution qui a toujours vécu des subventions américaines pour préserver la paix avec Israël. Le président Morsi se rend fin août en Iran que déjà, les cris d’orfraie sont signalés ici et là.

Il n’y a pas de générations spontanées. Les fils de ceux qui ont fait tant de mal au monde poursuivent l’oeuvre macabre de leurs anciens. Ils ne s’arrêteront jamais. Donnez-moi le nom d’un autre peuple, d’une autre civilisation, qui a fait autant de mal. Il n’y en a pas…

Je vais terminer ce propos avec l’extrait du discours du président iranien à Djeddah, lors du sommet de l’OCI:

….Je voudrais faire un constat amer, une réalité pénible à reconnaître, mais qu’il n’en reste pas moins d’actualité : Nous sommes, bel et bien, tombés dans le piège que nos ennemis nous ont tendu. Nous sommes entrés, dans une guerre totale, dévastatrice et stérile, de nature ethique et confessionnelle, qui pourrait durer des dizaines d’années. Malheureusement, c’est le plan ennemi qui se joue et nous en sommes, consciemment ou inconsciemment, les acteurs ….

…Les escalvagistes d’antan, les colonialistes du passé, ceux qui ont infligé de si grandes et longues souffrances aux peuples entiers, sont devenus, aujourd’hui, comme par enchantement, des défenseurs acharnés de la démocratie.


Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,