Aller à…
RSS Feed

20 septembre 2019

Selon Robert Fisk, l’émir du Qatar a fait don de 150 millions de dollars à Ennahdha


Tunisie. Tunisia. Selon Robert Fisk, l’émir du Qatar a fait don de 150 millions de dollars à Ennahdha According to Robert Fisk, the emir of Qatar has donated $ 150 million to Ennahdha PDF Print Send
Mercredi, 29 Août 2012
 

alt Le journaliste britannique Robert Fisk affirme que l’émir du Qatar a accordé au parti islamiste tunisien Ennahdha 150 millions de dollars la veille des élections du 23 octobre 2011. British journalist Robert Fisk argues that the Emir of Qatar gave the Tunisian Islamist party Ennahda $ 150 million on the eve of the elections of 23 October 2011.


Dans un article intitulé « We believe that the USA is the major player against Syria and the rest are its instruments » («Nous pensons que les Etats-Unis sont l’acteur majeur contre la Syrie et le reste sont ses instruments»), paru dans Belfast Telegraph , Robert Fisk évoque une entrevue qu’il a eu avec le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid El-Mouallem. In an article entitled « We believe que les USA is the major player against Syria and the rest are icts instruments » (« We believe that the United States is a major player against Syria and the rest are his instruments »), published in Belfast Telegraph , Robert Fisk recalls an interview he had with Syrian Foreign Minister Walid al-Muallem.

Au cours de cette entrevue, le chef de la diplomatie syrienne lui parle d’une rencontre qu’il avait eue avec l’émir du Qatar, à Doha, au cours de laquelle il était question de la situation en Libye et en Syrie et de la position du Qatar vis-à-vis de ces deux pays. During this interview, the head of Syrian diplomacy tells him about a meeting he had with the Emir of Qatar, Doha, during which he had discussed the situation in Libya and Syria and Qatar’s position vis-à-vis these two countries.

El-Mouallem, cité par Robert Fisk, se souvient : « Alors que j’attendais pour entrer dans la réunion, il y avait le chef du parti tunisien Ennahdha (Rached Ghannouchi, Ndlr) . El-Moallem, quoted by Robert Fisk, recalls: « While I was waiting to get into the meeting, there was the leader of the Tunisian Ennahda (Rached Ghannouchi, Editor’s note). L’émir a ordonné de lui payer 150 millions de dollars pour aider son parti Ennahdha aux élections (du 23 octobre 2011, remportées par Ennahdha, Ndlr)». The emir ordered to pay $ 150 million to help his party Ennahda in elections (October 23, 2011, won by Ennahda, Editor’s note).  » El-Mouallem ajoute : « J’ai dit à l’émir :  »Vous aviez des relations très étroites avec Mouammar Kadhafi (…), alors pourquoi vous envoyez vos appareils pour attaquer la Libye et acceptez de faire partie de l’opération de l’Otan (contre la Libye, Ndlr)?  » L’Emir répond simplement:  »Parce que nous ne voulons pas perdre notre élan à Tunis et en Egypte – et Kadhafi était responsable de la division du Soudan. » » Al-Moallem added: « I told the Emir: » You had very close relations with Gaddafi (…), so why would you send your units to attack Libya and agree to be part of the operation NATO (against Libya, Editor’s note)? » Emir simply replied: » Because we do not want to lose momentum in Tunis and Egypt – and Gaddafi was responsible for the division of Sudan. »

IB

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,