Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2020

La mascarade humaniste s’étend au Mali et à l’Algérie,


La mascarade humaniste s’étend au Mali et à l’Algérie,

par Salim Laïbi

Mis en ligne le 3 février 2013, par Mecanopolis.

Notre ami et camarade Salim Laïbi, également connu sous le nom de LLP (Le Libre Penseur), nous a fait parvenir son analyse, aussi juste qu’insolente, sur l’intervention militaire de la France au Mali. C’est avec un plaisir non dissimulé que nous le publions ce soir, en attendant de recevoir très prochainement à Genève M. Laïbi, qui est également l’auteur de l’indispensable livre « La faillite du monde moderne », que l’on peut se procurer aux Editions Fiat Lux.

Mecanopolis

La mascarade humaniste s’étend au Mali et à l’Algérie

L’enfer est pavé de bonnes intentions.

J’ai commencé l’année 2013 en avertissant tout le monde quant à l’accélération des événements de ce nouvel an. Immanquablement, celui-ci a commencé par une guerre au Mali, qui s’est étendue à l’Algérie en quelques jours, avec une gigantesque prise d’otages sur le site gazier d’In Amenas. Décidément, l’année commence bien et ce n’est que le début.

La France a déclenché une guerre au Mali à travers l’organisation de l’opération « Serval » qui sonne à mon oreille plutôt avec un « i », au vu de la servilité écœurante de certains Maliens, si prompts à accueillir l’armée coloniale, en libératrice ! Auraient-ils perdu la mémoire, auraient-ils perdu toute capacité de discernement pour en être arrivés à faire claquer au vent des drapeaux tricolores ?! Ont-ils déjà oublié le coup d’état de Moussa Traoré un certain 19 novembre 1968, financé et soutenu par Paris ! C’était encore un coup tordu de la Françafrique maçonnique, des réseaux triponctués de J. Foccart et Cie. Un coup d’état très humaniste qui conduisit à l’emprisonnement de Modibo Keïta durant près de dix années, puis à son assassinat, empoisonné par la junte militaire si démocratique pendant sa détention… Quel avenir peut avoir un peuple sans mémoire ? Auriez-vous oublié que le sanguinaire Traoré était un soldat de l’armée française formé à Fréjus et fils d’un ancien soldat de cette même armée ? Traoré sera remplacé par un autre « frère de l’ombre », Amadou Toumani Touré (ATT). Faut-il rappeler au lecteur les massacres monstrueux du Rwanda et l’implication de ces mêmes voyous ? Oui, l’Afrique et ses richesses sont tenues par la franc-maçonnerie française d’une main de fer, très souvent sanguinolente. Ceci est un secret de polichinelle ; il suffit d’écouter et de lire les travaux de feu François-Xavier Verschave[1]. Vous pouvez vous intéresser également aux articles du journaliste et écrivain malien Mountaga Fané Kantéka[2], dont les condamnations de la secte maçonnique sont connues.

Comme à l’accoutumée, la médiacratie francaouie invitera sur les plateaux télé de « grands intellectuels » maliens ; en vérité des rappeurs et des chanteuses ! Mardi dernier, sur le plateau de Ce soir ou jamais de Frédéric Taddéi, étaient invitées Rokia Traoré et Mamani Keïta ! Cette dernière, malgré toute une décennie vécue en France sans papiers, ose encore appeler de ses vœux une intervention française dans son pays natal. Quelle déchéance ! Cette caste artistique dégénérée est circonvenue et tellement prévisible. Elle ne peut être que pour ce type d’interventions militaires démocratisantescomme elle ne peut qu’approuver et encourager le mariage homosexuel… Le même jour, le rappeur Amkoullel donnait son avis sur RMC dans l’émission très libérale des Grandes gueules. Vous l’aurez sûrement compris et deviné, il est partisan de l’intervention militaire élyséenne. C’est toujours bon d’écouter des expertises géopolitiques aussi fines, délivrées par des cerveaux aussi aiguisés et fulgurants de lumière.

Visite du Président Hollande à Tombouctou, le 2 février 2013
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Pas un mot sur l’empoisonnement quasi continental d’Aréva[3] qui dissémine des poussières radioactives mortelles sur les territoires qu’elle exploite. Pas un mot sur les milliers de cancers dus aux nappes phréatiques contaminées et polluées par Aréva, Bouygues et consorts, en pleine vampirisation de leurs propres pays ! Effectivement, vue sous cet angle, l’opération « Servile » sied à ce genre de vieilles et humides serpillières putrides qui nous servent d’élite culturelle. C’est exactement ce qu’il vous faut, une bonne intervention militaire pour sécuriser les gisements d’uranium, d’or, de pétrole et de gaz. Une bonne soumission au diktat de la démocratie moderne qui vous conduira à accepter sous peu le mariage homosexuel, puis la procréation médicalement assistée et enfin l’humiliante grossesse pour autrui si chère à Pierre Bergé[4]. Ainsi, les associations de malfaiteurs experts es-kidnappings comme l’Arche de Zoé pourront vendre vos enfants à de vieux couples homosexuels pour bien les élever dans cette Europe si chère à vos yeux vitreux. Ils pourront ainsi se faire bercer la nuit avec des fables pour enfants comme la Vilaine Lulu[5] par exemple. Chef-d’œuvre de littérature enfantine offerte au monde par feu le malade mental Yves Saint Laurent. Si vous ne l’avez pas encore compris, le modèle occidental décadent et consumériste n’est pas vendu en vrac mais dans sa globalité ; il doit être intégré et assimilé dans sa totalité, au risque de s’exposer à être démocratisé à coups de bombes humanitaires. Hélas, et pour votre plus grand malheur, vous n’avez pas la capacité de le saisir.

Bien heureusement, il reste encore des hommes et des femmes debout qui ne sont pas près de laisser faire ce désordre et qui désirent comprendre les tenants et aboutissants de cette grand-guignolerie humaniste, dont le maître de cérémonie est un flan, grimé en clown, et qui nous sert de président. Je tiens à préciser, et j’insiste là-dessus, que je ne suis pas ici pour donner de quelconques leçons au peuple malien qui est seul souverain sur son sol. Cette chronique ne trouve sa justification que dans la volonté sincère de donner un humble avis de la part d’un chercheur qui étudie les forces en action dans cet axe Paris/Alger/Bamako. Car il est impossible de comprendre quoi que ce soit si on ne relie pas les faits et déclarations de ces trois protagonistes de premier plan.

Pour résumer, la France – et encore moins l’Algérie – ne vous veut pas du bien. Alors qu’elle-même ne se soucie guère de la situation de son propre peuple crevant de faim ou de froid en 2013 sur son propre sol, comment pouvez-vous concevoir qu’elle s’émeuve du sort d’un Malien vivant à plus de 4000 km de Paris ? La France compte plus de 10 millions de pauvres et l’aggravation de la crise économique va la mettre à genoux. Les seuls responsables de cette déroute sont ses politiques voyous, véreux, partouzeurs, pédophiles, voleurs, corrompus, maçonnisés et cocaïnés. D’ailleurs, un collaborateur de la ministre de la culture, Gilles Le Blanc, vient de décéder en Italie ce 20 janvier avec, dans une de ses poches, de la cocaïne. Croire l’inverse est démentiel et d’une grande stupidité, croire qu’ils viennent en sauveurs est pathétique. Depuis quelques heures, toute la France ne parle que de Florence Cassez qui vient d’être libérée de sa prison mexicaine alors qu’elle est inconnue de tous et que son affaire est plus que litigieuse. En France, on peut faire de la prison ferme pour avoir frappé un chien. Mais en Afrique, on peut mourir par millions, empoisonnés par la radioactivité, paupérisés par la corruption endémique des frères la truelle, alors que rien ne bouge ; tout est normal. Pire encore, le fait de le dire, de le crier, de vouloir que ceci change est considéré comme un crime, le crime suprême, celui de « terrorisme ». L’empire vous ordonne de crever lentement dans d’atroces souffrances cancéreuses et en silence. Est-ce acceptable ?

 

Visite du Président Hollande à Tombouctou, le 2 février 201

Flamby a déclaré le 11 janvier dernier sa volonté d’intervenir militairement au Mali violant l’accord de coopération militaire de 1995. Pourtant le 11 avril 2012 sur la plateau de Des paroles et des actes, il affirmait que seule la CEDEAO devait s’en occuper, sous mandat onusien, et que la France n’avait pas vocation à le faire puisqu’il criait à qui voulait l’entendre que le temps de la France-à-fric était révolu ! Il a même fait sa campagne électorale avec cette promesse ; il récidivera en direct sur les chaînes LCP et Public Sénat avec cette phrase extraordinaire : « En aucun cas, la France n’interviendra au Mali » ! Ce qui prouve encore une fois que ce n’est pas lui qui règne en France, mais bien des forces obscures et puissantes qui sont au-dessus des politiques. Comment un homme qui n’arrive pas à tenir sa propre compagne, peut-il diriger une nation[6] ? Et lorsque Flamby affirme que le Président malien l’a appelé à intervenir, il ment car il n’y a pas de président malien légitime depuis la démission forcée du franc-maçon ATT. Le Mali est dirigé depuis le mois d’avril 2012 par un gouvernement intérimaire instable et illégitime présidé par Dioncounda Traoré. Faut-il également rappeler à tous que la CEDEAO est présidée par le franc-maçon Alassane Ouattara, ex-salarié du FMI et accessoirement agent impérial ?

Revenons au conflit malien. Le Nord Mali est truffé de groupes armés dont les objectifs changent avec le temps et au gré des scissions internes. Nous avons d’un côté les indépendantistes touareg de l’Azawad dont les revendications sont légitimes et honorables, c’est le MNLA (ou Mouvement National de Libération de l’Azawad). Ils exigent qu’Aréva et les autres compagnies corruptrices et criminelles occidentales cessent de piller et polluer gravement leur pays ou du moins partagent les milliards de dollars de dividendes annuels. À côté de cette mouvance, nous avons certains groupes qui se disent musulmans et combattent les gouvernements corrompus. De prime abord, l’intention semble louable, vu l’extrême état de déliquescence des gouvernements africains, mais qu’en est-il exactement ? Ansar-Dine sont d’origine touareg, ils ont décidé d’islamiser leurs revendications, mais ils entretiennent des relations avec le pouvoir algérien et ont même été reçus à Alger avec le MNLA pour des entretiens politiques visant à dénouer la crise. Le MUJAO ou Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest, créé en 2011, est une émanation d’AqmiTM. Il a revendiqué l’assassinat du vice-consul algérien, M. Taher Touati et l’enlèvement de ses collègues. Enfin, AqmiTM, le croquemitaine en chef, création yankee, est financée et soutenue par l’état profond algérien ou DRS. De fait, Aqmi n’est rien d’autre que le GIA, devenu GSPC puis in fineAqmiTM, au service de l’empire et de la stratégie de la tension permanente, chère à nos dirigeants sanguinaires. Plus personne n’est dupe quant à l’origine d’AqmiTM. Son existence même serait une mauvaise blague si la situation se prêtait à l’humour. Depuis quand fait-on la guerre au gouvernement central algérien confortablement installé à Alger, depuis le désert malien ? Pourquoi ne pas choisir la Cordillère des Andes pendant qu’on y est ? Ils seraient encore plus dangereux et menaçants. Les montagnes du Djurdjura ne leur suffiraient-elles pas pour « terroriser » le régime algérien ? L’immense Atlas qui servit aux maquisards de la guerre de libération ne semble plus intéresser nos apprentis-terroristes d’AqmiTM. Trop rocailleux, trop froid peut-être, allez savoir. J’imagine le Colonel Amirouche et Larbi Ben Mhidi à leur place durant la lutte de libération, en train de guerroyer à Tinzawatine avec les scorpions et les fennecs comme seuls compagnons ! Il semble clair que l’histoire de la colonisation de l’Algérie se serait rallongée de quelques décennies. Cette absence d’AqmiTM dans l’Algérois n’est pas la seule mauvaise blague de cette affaire puisque l’on apprend que le dajjal Mokhtar Belmokhtar n’était pas parmi les assaillants lors de l’attaque d’In Amenas. Comme les pilotes des drones yankees, il était tranquillement planqué au Mali pendant que ses hommes se faisaient trucider et massacrer à Tiguentourine ! Très courageux de la part de « Mister Marlboro », narcotrafiquant à ses heures et contrebandier le reste du temps. C’est encore une des caractéristiques de cette fin des temps où tout peut se dire et se faire sans choquer personne !

Effectivement, depuis quand un musulman en plein djihad peut-il financer sa guerre avec l’argent de la cocaïne colombienne ? Voire même de la cigarette ou du trafic d’êtres humains ? Il est vraiment révolu le temps où l’on coupait le nez de ceux qui préféraient fumer que de payer l’impôt révolutionnaire au FLN ! Fini le temps où il était inconcevable qu’un soldat fume devant le colonel Amirouche ! Non, ce temps est révolu ; aujourd’hui c’est le commandant en chef lui-même qui fait commerce de ces poisons mortels. La guerre islamique est régie par des lois simples et inaltérables que ces guignols du DRS semblent ignorer complètement, pour le grand plaisir des barons de la drogue algériens, accessoirement généraux de l’armée nationale et populaire ! Il est loin le temps où le Libyen Omar Al-Mokhtar – à ne pas confondre avec le clown borgne – résista près de 19 ans à l’invasion italienne en finançant sa guerre grâce à un impôt prélevé sur chaque tête de bétail ainsi que sur les récoltes des tribus et non sur le trafic d’êtres humains ou la cocaïne colombienne. Ne manque plus à l’équipée criminelle de Mister Marlboro que les pédophiles Marc Dutroux et Roman Polanski pour être au complet.

 

Visite du Président Hollande à Tombouctou, le 2 février 2013

Autre questionnement légitime, comment les promoteurs de cette intervention peuvent-ils expliquer les contradictions avec leur soutien d’autres islamistes dans le monde ? Bizarrement, les barbus sont méchants au Mali, mais démocrates en Syrie ! Obscurantistes en Algérie mais républicains en Libye ! Qui décide quoi, quand et comment, car ça commence à déranger bien des cerveaux encore sains et capables de réfléchir ?

Les tous premiers jours de l’invasion, on a vu les premières images du groupe de Belmokhtar commentées par des hordes d’experts, toujours les mêmes. Les mêmes têtes d’abrutis qui reviennent à chaque fois et qui ont fait main basse sur les médias : F. Heisbourg, É. Denecet, R. Jacquard au bronzage impeccable, A. Besbous,… Toujours les mêmes qui passent du plateau de Calvi à celui de Pujadas répétant les mêmes mensonges depuis 11 ans sans gêner, ni offusquer personne. Bref, les images que j’ai vues m’ont profondément troublé. On y observait de jeunes barbus s’entraîner avec un chiffon roulé en guise de corde, qu’ils enjambaient en sautant tout en faisant des blagues devant la caméra qui les filmait complaisamment. À peine croyable ! On aurait dit des Brésiliens en train de danser la capoeira sur une plage de São Polo… Comment une équipe pareille de clowns peut-elle effrayer le monde libre et pousser au déclenchement du plan Vigipirate écarlate dans l’Hexagone ? France tellement effrayée et parano que la dissémination régulières de sacs et de valises vides dans les centres villes et les gares suffirait à la bloquer de longues années ! Faut-il ici aussi rappeler les vraies statistiques[7]des attentats terroristes ces dix dernières années pour y voir plus clair dans leur jeu ?

Une autre question exige une réponse. Lorsque l’on veut faire la guerre sous la bannière islamique, comment peut-on être autant divisé et avoir autant de petits groupes et de dissidence au sein même de ces pseudo djihadistes ? La moindre des choses serait de réaliser une union sacrée pour allier ses forces et battre un ennemi commun ! Non, cette éventualité ne semble pas effleurer l’esprit de nos apprentis islamistes qui préfèrent vaquer à leurs trafics, car toute alliance troublerait le partage des gigantesques bénéfices tant convoités de leurs commerces illicites.

Puis vint le tour de l’Algérie avec la prise d’otages d’In Amenas. Une étrange affaire comme toujours, dès qu’il est question des intérêts de l’empire mammonique du dieu commerce. On nous explique dans un premier temps qu’il est question des hommes du « Borgne » qui seraient rentrés du Mali traversant un des plus violents déserts du monde sur plus de 1500 km alors qu’une base de surveillance avec drones appartenant aux USA est basée dans ce même désert, à Ihérir plus exactement, et ce depuis déjà plus de 5 ans[8] ! Je rappelle que la zone est militarisée et qu’un laisser-passer est exigé même des Algériens pour y accéder, ce qui est un comble. Je rappelle également que de nombreux concurrents du Paris/Dakar se sont perdus dans ce désert et que des recherches longues avec les moyens de l’armée ne permettaient pas toujours de les retrouver tant les étendues sont immenses et que la moindre erreur de navigation peut être fatale. Pire encore, le journaliste américain Eric Margolis[9] affirme dans un article publié sur son blog le 18 janvier dernier que des troupes des forces spéciales américaines ainsi que l’US Air Force sont présentes au Mali et en Algérie ! Ce qui est proprement scandaleux, c’est la cacophonie qui a entouré cette prise d’otages ; cette cacophonie étant le fait même des autorités politiques algériennes. Le ministre de l’Intérieur après avoir déclaré que les frontières algériennes étaient très bien gardées et totalement sécurisées, a d’abord affirmé qu’il s’agissait de groupes venant de l’intérieur du pays, avant de se dédire le lendemain et de déclarer qu’en fait, ils étaient venus de Libye. Le surlendemain, c’est le Premier ministre qui contredira son ministre de l’Intérieur en déclarant que ces groupes étaient venus du Mali ! Plus grave encore, il osera déclarer toute honte bue que pour sécuriser les frontières de l’Algérie, il faudrait deux OTAN !!! C’est quand même lamentable que cela vienne de deux ministres du même gouvernement ! Comment nous faire croire qu’une colonne de plusieurs 4´4 lourdement armés puisse rouler des heures durant, dans un désert quadrillé par les armées de terre et de l’air, sans être repérée ? Alors, certains disent qu’ils sont venus de Libye puisque la guerre qu’a menée le sayan Botul Henry Lévy, l’homme le plus médiocre de France, a offert aux djihadistes l’opportunité d’un armement considérable.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,