Aller à…
RSS Feed

30 novembre 2020

QUENELLE. Dieudonné: le strip-tease de la chroniqueuse d’opérette Myriam Leroy


LES DERNIÈRES NOUVELLES DE LA QUENELLE DE DIEUDONNÉ. ELLE POURSUIT SON CHEMIN ET PETIT À PETIT ELLE FAIT SON NID

GINETTE

QUENELLE. Dieudonné: le strip-tease de la chroniqueuse d’opérette Myriam Leroy

Publié le déc 4, 2013 @ 10:21

ALLAIN JULES

 

leroy

Archétype de l’empilade haineux véhiculé depuis près de dix ans dans les médias français, la jeune Belge Myriam Leroy s’est tirée, toute seule comme une grande, une balle dans la tête. Apeurée, elle attend que l’humoriste Dieudonné lui réponde. Je crois qu’il ne le fera pas, tellement, c’est une denrée négligeable qui a montré ses limites, elle, nouvellement baptisée dans les fonts baptismaux du mensonge et de la désinfomation des médias dominants. Déclarer que Dieudonné est has-been, c’est comme dire que Christine Taubira est une blanche. 

 

 

L’air grave, le ton crispé, la Belge a fait la chronique la plus abjecte qui soit et récolte ainsi ce qu’elle a semé. Nous n’allons pas diffuser le tombereau d’insultes des soutiens de l’humoriste à son encontre, encore moins sa chronique enfantine. Mais, en voulant défoncer des portes ouvertes, par mimétisme, à cause  de sa paresse intellectuelle manifeste, elle se retrouve dans l’impasse, jusqu’à être poussée à fermer son compte Facebook car, les fans de l’humoriste ne sont pas allés avec le dos de la cuillère.

Tombée pile-poil au moment où certains terroristes intellectuels veulent faire croire au peuple entier que le geste de la quenelle est raciste alors qu’il est plutôt potache voire subversif, elle s’est suicidée. De la jubilation qu’elle avait reçu en étant recrutée par Canal+ à la rentrée, elle n’est pas loin du crash. En voulant brûler les étapes, elle a voulu passer par un raccourci astucieux, un subterfuge suranné par lequel certains ont vu leur côte médiatique augmenter. Une faiblesse qui passe par l’action d’insulter un absent tout en refusant qu’il puisse se défendre.

Hélas, depuis 10 ans, les choses ont considérablement changé. Le vrai baromète sociétal aujourd’hui repose sur sa popularité sur les réseaux sociaux. Sur ce plan, la médias mainstream ont perdu. Personne ne suit leurs recommandations et Dieudonné en est la preuve vivante. Néanmoins, avec le cas psychiatrique de Myriam Leroy, on a compris quelque chose, la télé rend fou mais, passer à la télé n’est pas la conséquence du talent. Cette pauvre fille n’est que la caricature d’elle-même. Un petit boudin sans talent. C’est vrai, les cons osent tout. D’entrée, dans sa chronique, elle ose introduire son propos en assénant: « je vais le décapiter ». Très drôle.

Dieudonné ? Qui s’y frotte, s’y pique…La jeune Belge n’a pas seulement eu droit aux foudres en France, mais aussi chez elle en Belgique avec notamment l’humoriste Jérôme de Warzée qui l’accuse de vouloir exister en s’attaquant gratuitement à l’humoriste Dieudonné. Une vérité indicible. Mais, franchement, si c’est cette soubrette que Canal+ a choisi pour défendre le quenellier Yann Barthès, c’est raté. C’est peu dire…

Est-ce une nouvelle méthode pour ne pas parler du travail de l’humoriste ? Pour rappel, sa nouvelle pièce « Mariage Pour Tous » a commencé au théâtre de la Main d’Or (vidéo), et son nouveau spectacle Le Murpoursuit son succès et sera bientôt en tournée. Véritable leader d’opinion, incontournable, il n’est pas à exclure que, demain, il revienne en grâce auprès des médias dominants. Je crois même qu’il y va de leur propre intérêt car la diabolisation ne marche pas et, aujourd’hui, être sur Facebook avec près de 400 000 fans et voir ses vidéos Youtube battre la barre des 2 000 000 de vues, fait de l’humoriste un vrai phénomène de société malgré les salmigondis de Myriam Leroy, la vraie has-been…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,