Aller à…
RSS Feed

3 août 2021

Mouammar Kadhafi : l’écho africain


Home /Actualités/Mouammar Kadhafi : l’écho africain

Mouammar Kadhafi : l’écho africain

AddThis Sharing ButtonsÉté 2017 : quand les Africains se mobilisent pour la Jamahiriya Arabe Libyenne, les journalistes bon chic bon genre regardent ailleurs…

 

15 juillet. Bénin, 200 personnes, militants du Comité Révolutionnaire International (C.R.I.) et du Mouvement de la Jeunesse Panafricaine, se regroupent plage de Fidjrossé-Cotonou autour du drapeau vert de la Libye occupée. Le même jour, 150 militants du C.R.I. se réunissent au Tchad à N’djamena.

Le même jour encore, des dizaines de militants des cellules fraichement créées du Comité Révolutionnaire International manifestent publiquement en Guinée Bissau, en Guinée Conakry, au Togo, au Cameroun et au Sénégal.

Et enfin, même chose au Niger plus de 3 000 personnes se rassemblent dans une salle de la capitale du pays, dans la ville nouvelle d’Abuja.

                  

Depuis maintenant plusieurs mois fleurissent ça et là sur le continent africain des manifestations de reconnaissance de la jeunesse vis à vis du rôle majeur de la Jamahiriya Arabe Libyenne du Colonel Kadhafi en faveur d’une grande partie des populations du continent. Et à ces remerciements va s’ajouter très naturellement un soutien de plus en plus actif au nouveau guide libyen soutenu par le Haut Conseil des Tribus Libyennes et des Cités, Saïf al Islam Kadhafi.

Ces événements, impulsés par le Comité Révolutionnaire International, ont permis aux jeunes africains d’arborer de nombreux drapeaux verts et des portraits de l’ancien guide libyen Mouammar Kadhafi ainsi que ceux de son fils et successeur Saïf al Islam Kadhafi, récemment libéré.

Dans ces rassemblements, il est simplement rappelé dans les prises de parole publiques que le rôle libérateur de feu le guide libyen Mouammar Kadhafi se manifestait par une action économique et politique extérieure au bénéfice des populations africaines.

Ainsi, utilisant les recettes des ventes du pétrole libyen, Mouammar Kadhafi avait développé une économie solidaire afin d’offrir aux africains non libyens les moyens de recevoir un salaire afin de faire vivre leurs familles restées au pays. Les sommes ainsi dégagées par l’aide financière directe et la fourniture d’emplois en Libye avaient permis d’empêcher ce qui se produit à présent depuis de nombreux mois entre les côtes libyennes et les côtes italiennes ou espagnoles où des centaines de milliers de réfugiés et de migrants arrivent par vagues pour atteindre l’Europe.

Selon les militants rencontrés sur place par nos correspondants, cette politique économique libyenne de Mouammar Kadhafi, pendant les 40 ans de sa guidance, avait permis à des millions d’africains de se projeter plus sereinement dans l’avenir, en bénéficiant d’un meilleur confort de vie, jusqu’à ce qu’advienne le coup d’État de 2011, provoquant une déstabilisation profonde qui devait mettre brutalement fin à ce processus.

Depuis lors, les millions d’africains ayant bénéficié de cette politique mise en place par l’ancien guide libyen se rappellent de ce que Mouammar Kadhafi avait fait pour eux et entendent lui manifester, à titre posthume, leur authentique gratitude ainsi que leur soutien à cette Libye meurtrie depuis bientôt 7 ans.

Les organisateurs de ces évènements annoncent que, le temps passant, de plus en plus de manifestations de soutien à la Jamahiriya Arabe Libyenne auront lieu dans de nombreux pays du continent africain. Au fil des mois, les participants sont de plus en plus nombreux malgré le danger et les interdictions de manifestations ou les menaces que les militants disent recevoir de la part de certaines autorités, qui ne peuvent pas pour autant empêcher l’extension de ces mobilisations.

Le C.R.I est présent dans nombre de pays africains et il est devenu la courroie de transmission du projet politico-social développé dans le Livre Vert de la démocratie directe et du pouvoir au peuple (réactivé après l’occupation de la Jamahiriya Arabe Libyenne). Le C.R.I. a donc encouragé et accompagné des milliers de jeunes africains pour ces premiers rassemblements de soutien pour la libération de la Jamahiriya Arabe Libyenne et l’arrivée au pouvoir de Saïf al Islam Kadhafi.

La rédaction de Mathaba Média réservera une attention toute particulière à ces manifestations compte tenu de l’impact qu’elles produisent déjà dans l’opinion publique africaine et bien au-delà.

mathabamedia.com – TA

 

Partager

Plus d’histoires deAFRIQUE