Aller à…
RSS Feed

23 mai 2022

DÉCLARATION DE LA FSM À L’OCCASION DE LA JOURNÉE DES PRISONNIERS PALESTINIENS


Inforelais 18042022

 

Inforelais

pour le  Communisme                                                                           lundi 18 avril 2022

=======================================================

Paru sur le site de la FSM

GG

GGGGGvvvvvvvvvgggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggg

 

Fédération Syndicale Mondiale

http://www.wftucentral.org

 

 

DÉCLARATION DE LA FSM À L’OCCASION DE LA JOURNÉE DES PRISONNIERS PALESTINIENS

17 Avr 2022

A l’occasion du 17 avril 2022, Journée de solidarité avec les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes, la Fédération syndicale mondiale réitère sa demande de libération immédiate de tous les prisonniers politiques palestiniens des prisons israéliennes, dans une période où la violence et les arrestations contre les Palestiniens s’intensifient.

Les droits de 4 500 prisonniers palestiniens sont violés, l’armée d’occupation israélienne continue d’arrêter des enfants et des adolescents palestiniens et de les emprisonner dans des conditions barbares. Nous appelons en particulier à la libération immédiate d’environ 160 enfants prisonniers, ainsi que des femmes, des malades et des handicapés.

Le mouvement syndical militant mondial, la FSM et ses 105 millions de membres, nous continuerons notre soutien et notre solidarité internationaliste à nos frères et sœurs palestiniens et avec les prisonniers palestiniens, avec des campagnes internationales pour leur libération et avec diverses actions militantes soutenues par les syndicats et les travailleurs du monde entier.

Nous exhortons les organisations internationales à intervenir immédiatement et à jouer leur rôle pour la libération des prisonniers politiques palestiniens.

Le Secrétariat

———————————————————————————————————————————————————————————————-

Traduction d’un communiqué paru sur le site du FPLP                lundi 18 avril 2022              

http://pflp.ps/english

Le FPLP à Rafah organise un événement de masse pour commémorer la Journée des prisonniers et soutenir Jérusalem et Jénine

18 avril 2022 | 09:40

Le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) dans la province de Rafah a organisé dimanche soir un rassemblement de masse pour commémorer la Journée des prisonniers palestiniens, soutenant et gagnant notre peuple à Jérusalem et à Jénine avec la participation du peuple et de la communauté nationale, qui est présentée par les dirigeants, les cadres et les membres du front dans la province.

La veillée a hissé les drapeaux de la Palestine et des photos des prisonniers, en particulier des photos du secrétaire général du Front populaire, le camarade Ahmed Saadat, au milieu de chants de soutien aux prisonniers, dénonçant l’agression sioniste contre Al-Aqsa et la ville de Jénine.

Un membre du Comité central général du Front populaire et fonctionnaire provincial, le camarade Iyad Awadallah, a prononcé le discours de front, qu’il a commencé par rendre hommage au mouvement captif et aux masses de notre peuple dans notre pays et dans la diaspora, en particulier à Jérusalem, À Jénine, à Gaza et à l’intérieur occupé.

Awadallah a souligné que la renaissance du jour du prisonnier vient souligner la loyauté de notre peuple envers le mouvement captif et renouveler sa détermination à poursuivre sa lutte pour sa libération, soulignant que cet anniversaire vient à la lumière de l’escalade de l’attaque brutale sioniste contre notre peuple palestinien dans une tentative continue d’achever son projet de déracinement des colonies.

Awadallah a souligné que le mouvement captif est exposé au pire état de répression et d’abus dans une tentative de briser la volonté et de supprimer le sentiment de fierté et de fierté de leurs solides importations, soulignant que toutes les tentatives sionistes envers les prisonniers s’écrasent sur le rocher de leur fermeté, le mouvement captif a toujours été à l’avant-garde du don pour défendre la patrie, et ils sont maintenant l’élite de la patrie qui sont au premier fossé dans la bataille de l’héroïsme et de la rédemption.

L’alliance et la loyauté de notre peuple et sa résistance au mouvement captif ont confirmé qu’ils n’attendront pas un instant pour mettre fin à leurs souffrances sur le chemin de votre libération et pour considérer cela comme une priorité de nos tâches nationales.

Il a appelé à la formulation d’un programme de lutte de soutien qui prendrait la forme et le contenu des événements hors du cercle des formes de lutte routinières et saisonnières, au département du travail central continu, pour faire partie de la lutte quotidienne sur le terrain et de l’engagement ouvert avec l’occupation.

Il a appelé à la plus large campagne de soutien, de soutien et de solidarité avec les prisonniers en grève de la faim / Le prisonnier héroïque / Khalil Awada, le prisonnier héroïque / Khalil Misbah et le héros compagnon capturé / Raed Youssef Ryan.

Awadallah a expliqué qu’il n’est pas possible de séparer ce qui se passe à l’intérieur des châteaux des familles et la bataille héroïque menée par notre peuple, soulignant que le mouvement captif unit les mains et le charbon avec Jérusalem, Jénine, Umm al-Fahm, le Néguev et Gaza.

Il a souligné que poursuivre l’engagement ouvert avec l’ennemi sioniste et allumer tous les fronts est le moyen le plus efficace de mettre fin à la souffrance des prisonniers afin de les libérer, parce que la résistance n’a pas et ne manquera pas à nos prisonniers héroïques et continuera à inventer toutes les formes de résistance pour votre libération.

« Combien de temps la communauté internationale et les institutions internationales, notamment la Croix internationale, resteront-elles silencieuses et même complices de la répression et des abus des prisonniers dans les prisons », a déclaré Awadallah, appelant à ce que la question des prisonniers soit abordée et que la communauté internationale soit placée devant ses responsabilités, et à poursuivre les criminels de guerre sionistes pour leurs crimes contre les prisonniers.

Il a appelé à mettre en évidence les politiques de négligence médicale et de détention administrative, privant les prisonniers de leurs droits les plus simples et continuant à détenir des enfants mineurs, des femmes et dans des conditions de détention difficiles.

Sur la question palestinienne, Awadallah a déclaré : « L’ennemi sioniste le plus important s’il croit qu’en prenant d’assaut, en profanant et en profanant le caractère sacré de nos lieux saints, et avec ses assassinats et ses arrestations, il peut éteindre la flamme de la résistance », avertissant l’ennemi sioniste, l’appelant à bien revoir ses calculs, la résistance a promis à notre peuple et à notre peuple à Jérusalem, À Jénine, à l’intérieur occupé et à Gaza, qu’elle restera le bouclier et l’épée de notre peuple et de notre terre.

Awadallah a ajouté que la résistance contrecarrera toute tentative de cibler notre peuple, étant donné que l’incursion de l’occupation dans les cours et les cours de la mosquée Al-Aqsa rendra le feu et la colère à l’occupation et aux colons.

À la fin de son discours, il a promis aux prisonniers de garder la cause de leur libération en tête de nos priorités, de notre ordre du jour et de nos tâches nationales.

Pour sa part, le camarade Juma Abu Kush, membre du Comité central du Mouvement Fida, a prononcé un discours des forces nationales et islamiques dans lequel il a estimé que l’anniversaire de la Journée du prisonnier palestinien nous rappelle une longue histoire de fermeté, de sacrifice et de fierté, soulignant que cette occasion arrive et que Jérusalem est triste et gémissante et traverse l’étape la plus dangereuse.

Abu Koch a décrit l’incursion à Jérusalem par l’armée d’occupation et les troupeaux de colons comme un crime odieux ajouté au bilan de l’occupation, qui ne peut être toléré, une expression de la politique du gouvernement des colons dirigé par le criminel « Bennett », qui travaille à profaner le sang palestinien.

Abu Koch a souligné que cette politique criminelle ne dissuadera pas notre peuple, sa résistance et notre peuple de Jérusalem, de Cisjordanie et de l’intérieur occupé de continuer à défendre les lieux saints, et face à tous les plans et troupeaux de colons.

Il a souligné que ces plans ne peuvent pas passer inaperçus et que notre peuple sera uni dans toutes les arènes et tous les domaines pour contrer tout comportement insensé.

Abu Kush a appelé à des efforts nationaux concertés et à des institutions officielles, populaires et civiles pour mettre en évidence la politique de détention administrative et continuer à faire pression sur l’ennemi pour l’arrêter et renvoyer ses dirigeants devant les tribunaux internationaux en tant que criminels de guerre.

À la fin de son discours, il a offert en son nom et au nom des camarades de Fida et des factions de l’action nationale et islamique à Rafah avec tous les remerciements et la reconnaissance aux camarades du Front populaire pour leur communication et leur soutien permanent dans toutes les questions nationales et sociales.

———————————————————————————————————————————————————————————————-

Article paru en français sur le site kurde ROJINFO  

RojInfo

https://rojinfo.com

FDS: le ministère turc de la Défense publie de faux rapports

Par ROJINFO

18 avril 2022

 

                           Emblème des FDS

Le centre de presse des Forces démocratiques syriennes (FDS) a publié un communiqué pour démentir les déclarations du ministère turc de la défense accusant les FDS d’avoir mené des attaques dans les zones occupées du nord de la Syrie.

Le c——————————ommuniqué indique : « Le ministère turc de la Défense a publié de faux rapports affirmant que nos forces avaient mené une attaque dans les zones occupées et que 13 de nos combattants avaient été tués dans les affrontements. Ces informations sont fausses: nos combattants n’ont mené aucune attaque au cours des derniers jours et aucun d’entre eux n’est tombé en martyr. »

« En revanche, ajoute le communiqué, les forces d’occupation turques ont intensifié leurs attaques récemment, ciblant en particulier les zones peuplées. De nombreux villages chrétiens de Tall Tamr ont été bombardés hier, alors qu’ils se préparaient à célébrer Pâques. »

Et de conclure: « L’État turc occupant viole toutes les valeurs humaines et morales, et il tente de dissimuler cette situation inhumaine par de fausses informations. »

———————————————————————————————————————————————————————————————-

Paru sur le site de l’Association Nationale des Communistes  lundi 18 avril 2022

http://www.ancommunistes.fr/

Forum Communiste pour favoriser le débat…

Attaques israéliennes sur la mosquée d’Al-Aqsa : pas en notre nom

lundi 18 avril 2022 par UJFP Union Juive Française pour la Paix

Un texte auquel l’ANC ne peut que s’associer ! (JP-ANC)

L’UJFP dénonce fermement le récent saccage de la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem par les forces armées israéliennes ce vendredi 15 avril 2022. L’attaque a fait près de 150 blessés parmi les fidèles musulmans et de nombreux dégâts sur le lieu saint. Dans la soirée de jeudi, l’armée israélienne avait également procédé au bouclage de la Cisjordanie.

Ce dimanche matin, la police israélienne a évacué les Palestiniens présents sur le site, blessant une vingtaine d’entre eux, afin de permettre aux groupes de colons d’extrême-droite d’y pénétrer.

Ces opérations brutales et agressives relèvent du harcèlement quotidien subi par la population palestinienne, où qu’elle se trouve en Palestine, et de l’atteinte continuelle à leurs droits humains et politiques.

Le saccage de la mosquée un vendredi du mois de ramadan s’inscrit ainsi pleinement dans le cadre de la politique coloniale et d’apartheid du régime israélien, régime fondé sur la violence et la dépossession.

La laideur et la brutalité du colonialisme frappe une nouvelle fois les Palestiniens musulmans pendant le mois sacré de ramadan. Alors que cette année la fête de Pessah coïncide avec le ramadan, on mesure mieux l’antagonisme entre la tradition juive et la politique israélienne.

Cette semaine, les Juifs célèbrent la libération des Hébreux du joug esclavagiste égyptien. Au fondement de l’identité religieuse des Juifs, cette fête est aussi une célébration de la liberté et de l’autodétermination des peuples opprimés.

Ainsi, la brutalité du régime israélien malmène aussi l’histoire et la tradition juive qu’elle prétend fallacieusement servir.

L’UJFP tient à rappeler, en cette période électorale, la nécessité de maintenir vivant et actif le soutien à la lutte du peuple palestinien et, plus généralement, la lutte contre l’impérialisme et toutes formes de domination coloniale.

Le combat pour la justice, l’égalité et la solidarité internationale ne peut être mené jusqu’à son terme autrement.

L’UJFP témoigne de sa solidarité aux Palestiniens victimes de cette guerre coloniale. Elle apporte son soutien à l’ensemble des civils frappés par cette violence et réitère son attachement à la construction d’une paix fondée sur la reconnaissance des droits du peuple palestinien et la fin du régime de colonisation.

Pour la Coordination nationale de l’UJFP, la commission antiracisme de l’UJFP

———————————————————————————————————————————————————————————————-

Articles parus sur le site de l’agence de presse Kurde

lundi 18 avril 2022

La Firat news agency (Ajansa Nûçeyan a Firatê – ANF en kurde) est une agence de presse kurde basée à Amsterdam aux Pays-Bas.(wikipedia)

https://anfenglish.com

L’État turc bombarde Zirgan

L’État turc a bombardé Zirgan dans le canton de Hesekê.

ANF 

NOUVELLES

 

lundi 18 avril 2022, 08:41

Selon les informations reçues, l’État turc envahisseur a commencé à bombarder vers 8 h 30, heure locale.

On a appris que le centre du district de Zirgan et les villages d’Esediye, Xidrawî, Dada Ebdal, Ribêat et Xirbêt Şiît étaient visés.

———————————————————————————————–

Le KCDK-E appelle à l’action contre l’invasion turque au Kurdistan du Sud

Le Congrès de la société démocratique kurde en Europe KCDK-E appelle à une action immédiate contre l’invasion turque dans le sud du Kurdistan. Les zones de guérilla sont massivement bombardées et l’armée turque largue des troupes.

ANF 

NOUVELLES

 

lundi 18 avril 2022, 13:01

La Turquie attaque les régions de Zap, Metîna et Avaşîn dans le sud du Kurdistan depuis les airs et avec des obusiers depuis le 14 avril. Alors que les attaques se poursuivent de plus en plus, le Congrès des sociétés démocratiques kurdes en Europe (KCDK-E) a publié une déclaration appelant à l’action contre les attaques de l’occupation turque.

Le communiqué publié lundi indiquait : « L’État turc a lancé une attaque d’occupation totale contre les zones de défense de Medya. Les zones de guérilla sont attaquées dans le cadre du concept qui est devenu public auparavant. Les attaques sont menées depuis les airs et par terre.

Nous appelons nos peuples en Europe, au Canada et en Australie à l’attention et à des actions immédiates contre l’attaque de l’occupation. Le bombardement des zones de défense de Medya vise l’anéantissement. Notre peuple doit prendre position contre les occupants et les collaborateurs perfides et soutenir ses combattants de la liberté. C’est pourquoi, dans un esprit de mobilisation, nous appelons à agir partout aujourd’hui et demain. »

———————————————————————————————–

Le PDK envoie des forces vers les montagnes du Kurêjaro où des affrontements sont en cours

On apprend que les groupes affiliés au PDK envoient des forces vers les villes de Sheladize et Dêrelok, dans les montagnes du Kurêjaro, où se déroulent des affrontements entre la guérilla HPG et l’armée turque.

ANF 

NOUVELLES

 

lundi 18 avril 2022, 08:19

Selon des informations obtenues de sources locales, des groupes affiliés au PDK envoient des forces vers les villes de Sheladize et Dêrelok près de Kurêjaro, où des affrontements ont lieu entre la guérilla du HPG et l’armée turque.

Le renfort de véhicules effectué par les forces du PDK a été enregistré par des caméras.

La même source rapporte que le PDK continue d’envoyer des forces vers les zones de guérilla.

———————————————————————————————————————————————————————————————-

Communiqué du   Conseil Démocratique Kurde en France               18 avril 2022

 

http://cdkf.fr/

Conseil démocratique kurde en France

 

La guerre contre les Kurdes n’empêchera pas la chute d’Erdogan

Alors que le président turc Recep Tayyip Erdogan tente de jouer le rôle de médiateur dans la guerre en Ukraine et de se présenter comme un pacificateur, il vient de lancer une nouvelle offensive militaire à grande échelle contre le Sud-Kurdistan (nord de l’Irak), une agression militaire visant à envahir, dépeupler et occuper une plus grande partie de la région. Une fois de plus, le vrai visage d’Erdogan, celui d’un agresseur et d’un occupant, est visible au Kurdistan. Le régime d’Erdogan reste fidèle à la politique de déni et de guerre contre le peuple kurde ancrée dans l’histoire de la Turquie. Les prétendus efforts d’Erdogan pour agir en tant que médiateur sur la scène internationale ne servent qu’à détourner l’attention de l’entreprise dévastatrice qu’il mène en Turquie, au Kurdistan et dans toute la région.

Le 17 avril, l’État turc a lancé une nouvelle campagne militaire visant à occuper les zones contrôlées par le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) dans la région de Zap au Sud-Kurdistan (nord de l’Irak). Dans cette campagne transfrontalière menée en violation du droit international, les forces armées turques ont utilisé de l’artillerie lourde, des avions de guerre, des drones et des hélicoptères. Parallèlement à l’offensive aérienne, la Turquie mène une offensive terrestre pour laquelle elle a transporté par hélicoptère un grand nombre de soldats. La prise de la région de Zap permettrait aux forces turques d’étendre leur occupation plus loin, dans les régions de Metîna et d’Avashîn-Basyan.

L’utilisation d’armes lourdes et de forces terrestres représente une grave menace pour toute la région. L’unité entre les Kurdes de toutes les régions du Kurdistan et de la diaspora est la seule réponse à cette agression. Nous condamnons à cet égard la coopération active du clan Barzani qui s’est engagé aux côtés de la Turquie dans cette agression militaire. Nous appelons tous les Kurdes à dénoncer et condamner cette collaboration infâme.

Lors des célébrations du Newroz (nouvel an kurde), le 21 mars dernier, plus de 10 millions de Kurdes du Nord-Kurdistan et de Turquie ont envoyé un message clair à Erdogan : ils ne se plieront pas à sa brutalité ni à sa politique d’anéantissement. Des millions de Kurdes ont offert à la Turquie un chemin vers la paix ; ils ont déclaré aux peuples de Turquie et du monde que la liberté du leader kurde Abdullah Öcalan ouvrirait la voie à la paix en Turquie et au-delà. Depuis le Newroz, les tortures et les meurtres de prisonniers politiques kurdes se sont multipliés, tout comme les attaques contre les bureaux du Parti démocratique des Peuples (HDP) et les arrestations de ceux qui ont participé aux célébrations du nouvel an kurde. Pendant ce temps, au Rojava et dans le nord et l’est de la Syrie, les frappes aériennes turques contre les Kurdes se sont intensifiées.

Erdogan est aujourd’hui confronté à de nombreuses crises intérieures, notamment une situation économique désastreuse. Il tente désespérément d’éviter sa chute en intensifiant la guerre contre les Kurdes, cela pour rallier le soutien nationaliste à l’intérieur du pays. Dans le même temps, il tente de renforcer la position de la Turquie sur la scène diplomatique internationale en s’efforçant de jouer le rôle de médiateur dans la crise ukrainienne et en revendiquant une position géostratégique unique entre l’OTAN et la Russie. Si le monde continue à fermer les yeux sur l’agression d’Erdogan, nous assisterons à une augmentation des effusions de sang, des déplacements et de l’instabilité au Kurdistan et au Moyen-Orient.

Nous devons rompre le silence et agir contre l’invasion du Sud-Kurdistan par la Turquie!

– Nous appelons tous les gouvernements et les organisations internationales – l’ONU, l’OTAN, l’UE, le Conseil de l’Europe et la Ligue arabe – à prendre des mesures urgentes contre cette violation du droit international, à condamner sans ambiguïté ce crime d’agression et à exiger que la Turquie retire ses troupes du Sud-Kurdistan.

– Nous appelons les partis politiques, les organisations de défense des droits humains, les organisations pacifistes, les syndicats et tous les milieux militants à s’opposer à l’agression et à l’occupation turques.

———————————————————————————————————————————————————————————————-

Articles parus en français sur le site de l’Agence Arabe Syrienne d’Informations

 

Agence Arabe Syrienne d’Informations (Sana) Agence Arabe Syrienne d’Informations (Sana)

http://sana.sy/fra

Les conditions de vie à Hassaké et Qamicheli se détériorent avec la poursuite du siège mené par la milice des « FDS »

18/04/2022

Hassaké –SANA/Les conditions de vie des habitants dans la ville de Hassaké se détériorent avec le siège mené par la milice des « FDS », soutenue par l’occupation américaine, pour le 10e jour, et l’interdiction de l’accès des produits de première nécessité aux habitants.

Le correspondant de SANA a indiqué que la milice des « FDS » continue d’interdire l’entrée des matières de première nécessité aux habitants, notamment les denrées, les légumes et les ravitaillements, avec le manque de nombreux produits dans les marchés, à ajouter l’interdiction de l’entrée de médicaments pour les dispensaires et les pharmacies, parallèlement avec la poursuite de la coupure du courant dans la plupart de la ville en raison de la prévention de l’entrée de carburant.

La souffrance des habitants s’est également poursuivie dans la fourniture du pain après que les boulangeries publiques et privées ont arrêté la production en raison de l’interdiction par la milice de l’entrée de la farine et de carburant nécessaire à leur fonctionnement.

Dans le cadre de ses violations, la milice des « FDS » a intensifié ses attaques dans la ville de Qamicheli et occupé le rond-point de Quwatli menant au complexe gouvernemental et elle s’est emparée de la boulangerie du Baath, privant ainsi les habitants du pain.

B.D./R.B.

———————————————————————————————–

Instant par instant…Le 54e jour de l’opération russe spéciale pour protéger le Donbass

18/04/2022

-La défense russe : Destruction de 16 installations militaires ukrainiennes, dont 5 centres de commandement.

-Le ministère russe des Situations d’urgence: Livraison de plus de 700 tonnes d’aides humanitaires aux habitants du Donbass et de l’Ukraine.

-La défense russe : Les missiles aériens russes ont détruit 16 installations militaires ukrainiennes pendant la nuit, dont 5 centres de commandement, un dépôt de carburant et 3 dépôts de munitions.

-Le ministère russe de la Défense : Nos forces ont abattu, la nuit dernière, 3 chasseurs ukrainiens « Mig-29 » et « Su-25 ».

B.D./ L.A.

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

================================================================

Partager

Plus d’histoires dedestructions