Aller à…
RSS Feed

26 octobre 2020

LES NOIRS DE FRANCE ET L’ANTIRACISME BUSINESS ! par Calixte Belaya


Vendredi 3 février 2012
Le Cri du coeur par Clixte Beyala

Elle a toujours été à nos côtés lorsque nous manifestions pour la défense de la Jamarihiya libyenne, alors qu’elle se faisait également insulter par tous nos bons penseurs de gauche otanisés et vassalisés.

Merci Calixte

 

Ginette

 

 

  Calixte Calixte Beyala. Ecrivain

 

LES NOIRS DE FRANCE ET L’ANTIRACISME BUSINESS !

 

Depuis plusieurs années on assiste à un fait nouveau : les noirs qui passent leurs journées à dénoncer le racisme que subirait les africains descendants au pays de Molière ! Et ils sont là à hurler ! Ils sont là-bas à patauger ! Ils sont sous ce froid à ne pas mettre un r…at dehors à revendiquer leurs droits au respect en tant qu’être humain, en tant que citoyens ! Leurs droits à ce que leurs oreilles ne soient pas souillées par des propos caca-poule, des phrases pipi-chiens, à aboyer d’ailleurs avec force contre ces inhumanistes qui n’ont pas encore compris qu’il y a qu’une seule race, celle des hommes . Et de s’offusquer jusqu’à l’étranglement ! De crier leur indignation face à ces comportements calamiteux pour la cohésion sociale, le vivre ensemble, l’amour et tous les tralalalalères qui bercent nos désirs d’avenir si idiotement ! Et puis, ils disent qu’ils vont traîner les fauteurs de trouble devant les tribunaux ! Ils menacent, quémandent des pardons publics, des excuses télévisuelles, des courbettes journalistiques…. Puis, plus rien ! On se demande où en sont les conclusions de la plainte déposée, qu’ont donc décidé les juges des juges ?… Et moi votre toute dévouée, moi qui ai toujours pensé qu’il conviendrait mieux de se battre pour le respect que contre le racisme, de se battre pour occuper des postes stratégiques que contre le racisme, je n’ai jamais manqué de téléphoner aux uns et aux autres pour savoir où ils en étaient dans leur affaire judiciaire. A chaque fois, j’ai été confrontée à la gêne, une gêne aussi lourde à porter qu’un secret familial ; une gêne à exploser toute parole : des hum…. traînant en longueur… Des oh en virgule avec changement précipité de sujet etc… Et moi, votre toute dévouée n’y comprenant rien à ces successives sans suite, j’interroge les uns et les autres, plus habilités que moi à me fournir des informations. Ils me rétorquent :  » Que t’es naïve, ma soeur ! Tu ne connais donc rien à l’antiracisme business ? Les frères menacent, puis par derrière, négocient leur argent avec les soi-disant racistes, puis c’est tout !  » et je n’en reviens pas, et pour mieux m’anesthésier encore, ils ajoutent :  » Et même ceux qui sont des personnalités, jouent à ce jeux là pour qu’on parle d’eux dans les médias ! » Instrumentaliser le racisme pour exister ou gagner sa vie ? Que c’est ingénieux ! Que c’est malin ! Ah, l’article 15, qui stipule qu’on doit se débrouiller est encore en vigueur, même en France !  » Mais à côté de cet aspect cocasse et drôle de leur démarche, je comprends mieux pourquoi les antiracistes ne manifestent pas aux côtés des leurs lorsqu’on bombarde la Libye ou la Côte D’ivoire ! Je comprends mieux leur silence lorsqu’il s’agit de dénoncer les dérives véritablement racistes de ce circulaire contre les étudiants étrangers, sur ces préfectures qui se refusent de donner des papiers en règle à cette femme ou à cet homme qui pourtant est en droit de les avoir, et j’en passe ! Ils répondent aux abonnés absents nos férus de l’antiracisme dans les cas les plus pointus, les plus dramatiques, les plus sensibles ! Oh, ils n’ont pas tort dans cette société où l’individualisme est la règle et l’empathie l’exception…. Ils n’ont pas tort, mais je me demande jusqu’où vont-ils aller et quand vont-ils s’arrêter ? Juste une question, mes amis ! Une question venant d’une ermite !

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,