Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

Vers un affrontement entre Touaregs et islamistes au nord du Mali


Azawad – 1° mai 2012

 Vers un affrontement entre Touaregs et islamistes au nord du Mali

DO Mai68

Alors que le reste des familles algériennes s’est déplacé à Bordj Badji Mokhtar et le Niger

Vers un affrontement entre l’Azawad et le mouvement pour l’unification dans le nord du Mali

http://fr.elkhabar.com/?Vers-un-affrontement-entre-l

samedi 28 avril 2012

Des sources concordantes de la ville malienne de Gao ont indiqué le déclenchement d’une crise entre le mouvement pour la libération de l’Azawad et le mouvement pour le Djihad et l’unification, qui a imposé aux azawadis d’appliquer la charia dans la région et ne veut pas d’autres alternatives alors que l’Azawad s’oppose vivement à l’application de la charia.

Des informations sur le terrain soulignent que la balance penche pour les mouvements islamistes qui ont pris le contrôle de plusieurs villes et provoqué le déplacement de familles algériennes vers Bordj Badji Mokhtar et Niamey au Niger.

Nos sources ont indiqué que le courant ne passe plus entre le mouvement de libération de l’Azawad et le mouvement pour le djihad et l’unification, puisqu’une réunion comprenant des représentants des deux parties dans la ville de Gao avant-hier, pour discuter de l’avenir du nord Mali a indiqué la persistance d’un conflit qui pourrait se transformer en affrontement avec le temps. Le mouvement pour le djihad et l’unification a proposé l’application de la charia islamique dans le nord du Mali comme choix unique, précisant aux éléments du mouvement Azawad que cette proposition pourrait être appliquée par la force, parce que leur principal objectif est, selon nos sources, la charia et non la scission du Mali.

Alors que le mouvement Azawad s’oppose à l’application de la charia dans le nord du Mali, dans la mesure où le mouvement propose une religion extrémiste et fanatique. Le mouvement pour le djihad et l’unification a pris le contrôle de la ville de Gao depuis plus d’un mois, pour preuve la prise de contrôle, par les éléments du mouvement, d’institutions comme le siège de la police, les banques, les écoles, et la transformation des bars de la ville en mosquées, ce qui fait pencher la balance en leur faveur, en plus de son contrôle de la ville de Tombouctou, alors que le contrôle de la ville de Kidal est aux mains des alliés du mouvement, le mouvement Ansar eddine, qui est une phalange d’Al-Qaida.

Le contrôle du mouvement Azawad se résume à de nombreuses communes comme Tessalit, Agelhoc, Amecheche, Tenassik entre autres. Nos sources analysent la situation dans le nord du Mali par le fait que le mouvement de libération de l’Azawad a remporté la victoire du point de vue médiatique seulement mais sur le terrain la victoire est aux mains des mouvements islamistes, ce qui signifie que les mouvements islamistes dans le nord du Mali ont mis l’Azawad en position de faiblesse.

1 Message

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,